Keep Up With New York,
rouvre ses portes
nous vous souhaitons la bienvenue.
# Saison 2
nouvelle intrigue
Venez découvrir la nouvelle intrigue Ici
Aidez les nouveaux
à se sentir chez eux
Soutenir le forum
les top sites
Venez soutenir le forum en votant sur les top sites Ici, Ici et Ici

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Partagez | 
(CARTER) + the big big beat
Keep Up With New York :: Midtown :: Fifth Avenue
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1823-mad-onna-mad-pearce#32118
Messages : 155
Points de justice : 0
Date d'inscription : 17/05/2017
Pseudo : Monkey Roads/ mélody
Célébrité : lindsay perry
Crédits : fassylover (avatar); astra (signature)



(CARTER) + the big big beat
Message Posté Jeu 25 Mai - 20:24
The big big beat
EXORDIUM.
T’as toujours aimé la nuit, les soirées pleines d’étoile. T’as toujours aimé te promener sous la lune, fouler la ville dans la pénombre. Et ce que t’aime le plus dans ces soirées-là, c’est les moments inattendus, comme quand tu’es pied te font traîner dû coter de Midtown Manhattan, de cette boite assez connu, assez bien fréquenté. « Le bain », t’a toujours trouvé ça étrange comme nom, surtout pour une boîte de nuit avec une réputation comme la sienne. Mais tu ne t’en formalise pas, au fond tu t’en fous pas mal, tu veux juste danser. C’est une de ces lubies qui te prennent au ventre, qui te prenne au cœur et s’installe dans ton crâne. Alors tu supplies tes amies, tu sors tes plus beaux arguments, leur promet une folle soirée, leur assure que l’ambiance est bonne. Et puis quand bien même il ne voudrait pas te suivre, tu irais en solitaire.

La boîte est comme toutes ses autres boites : pleine de jeunes gens, des filles, des garçons. Tu connais bien cette boîte, et la réputation quels tiens, celle d’accueillir des personnes de tous bords, mais d’être en partie fréquenté par une population homosexuelle. Ça te dérange pas, au fond ça ne t’a jamais dérangé et t’aurais très bien pu venir ici même en ayant jamais eu d’attirance pour le même sexe. Sauf que 'est pas le cas, et c’est peut-être pour ça aussi que t’aime cet endroit, parce que tu t’y sens bien.

Tu t’installes rapidement avec tes amis autour d’une table, autour d’une conversation sur un sujet qui te passe au-dessus de la tête. Tu’n'es pas vraiment d’humeur à débattre ce soir, tu te sens légère, tu voudrais le rester, et tu les abandonnes-la, te faufilant entre les gens jusqu’à la piste de danse, te déhanchant un bon moment. Tu fermes les yeux, laisse tes mains au-dessus de ta tête, tes pieds se rapprocher, puis ses distancer, tes genoux se plier. Tu montes, tu descends, tu bouges au rythme des basses. Tu sais pas combien de temps tu restes là, à danser contre des inconnus, à croiser des regards, frôler des mains, récupérer quelques caresses furtives. Tu t’essouffles et te diriges vers le bar. Tu croises le regard de cette fille, son verre a la main, tu t’approches. « Tu bois quoi ? Ça a l’air bon », tu louches sur son verre, puis sur elle, la saluant d’un grand sourire. Ta jamais euteu peur de parler aux inconnus, bien au contraire ta toujours aimer ça. Tu fais signe au serveur, commande un mojito. Tu te tournes vers la belle inconnue, une moue boudeuse sur les lèvres, tu hausse les épaules. « Ouais, tu vas te dire vive l’originalité… Mais j’adore le rhum », et t’ose l’avouer, c’est un peu ton péché mignon…




Chaos is an angel
Who fell in love with a demons ☽ i loved the way she touched me. What more can i say ? her hands were made from the things we all have trouble believing
avatar
Hey that's mine, I stole that !
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1582-carter-et-tout-les-l
Messages : 54
Points de justice : 0
Date d'inscription : 20/05/2017
Pseudo : harleen.
Célébrité : alysha sexiest nett.
Crédits : cosmic light (a)



Re: (CARTER) + the big big beat
Message Posté Sam 3 Juin - 12:12
Carter elle avait réussi à s'octroyer des soirs de congé, en même temps, quand son boss avait vu qu'elle était à deux doigts de frapper un client il lui avait dit de prendre du repos. C'est pas étonnant quand on y pense, elle bosse trop, tout le temps. Elle a des jours de repos que lorsqu'il le décide et il faut croire que ça lui arracherait la gueule de lui en donner deux à la suite. Mais Carter, elle a dû mal à rester chez elle le soir, elle a pas trop l'habitude, elle aime bien sortir, sortir et danser sans se soucier de rien. Et ce soir elle va le faire, elle a envoyé un message à ses colocs pour qu'elles viennent la rejoindre. Peut-être qu'elles le feront, peut-être pas, en attendant, elle va aller dans cette boîte de nuit qu'elle connaît bien, histoire d'avoir des consommations gratuites. Elle y a travaillé un temps, mais ça ne lui correspondait pas le moins du monde. C'est étrange quand on sait qu'elle travaille dans un club de striptease maintenant. Mais c'est Carter, trop compliqué à suivre, trop compliqué à comprendre de toutes façons. Quand elle ouvre son dressing, elle trouve une tenue qui peut être jugée comme indécente pour les âmes puritaines du quartier. Ces mêmes personnes qui seraient capable de lui dire qu'elle est habitée par Satan. Elle le sait Carter qu'elle peut passer pour une fille bizarre, mais elle s'en balance. Elle s'en balance de tout la fille au cheveux colorés. Quand elle arrive dans la boîte de nuit, elle se dirige directement au bar, se commande une tequila sunrise, histoire de commencer doucement. Elle ne s'attendait pas à ce qu'une demoiselle vienne l'accoster après quelques minutes. Mais c'était plutôt plaisant. Enfin, au moins, elle n'allait pas attendre les filles en compagnie d'un vieux lourdingue. Une tequila sunrise.Carter tâte le terrain, avance à tâtons parce que peut-être qu'elle est lourde en fait. Quand elle l'entend commander un mojito, elle rit un peu avant de l'entendre lui parler. J'aimais le rhum avant, je ne dis jamais non à un mojito. [b] Tu veux goûter ? Carter lui montre son verre, elle s'en fiche que quelqu'un boive sur sa paille. Promis, j'ai pas mit de drogues dedans. Je boirais pas sinon. Je m'appelle Carter sinon ! Présentations banales, mais Carter ne peut s'empêcher de détailler la demoiselle en souriant. Pas lourdingue du tout.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
(CARTER) + the big big beat
Keep Up With New York :: Midtown :: Fifth Avenue

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet