Keep Up With New York,
rouvre ses portes
nous vous souhaitons la bienvenue.
# Saison 2
nouvelle intrigue
Venez découvrir la nouvelle intrigue Ici
Aidez les nouveaux
à se sentir chez eux
Soutenir le forum
les top sites
Venez soutenir le forum en votant sur les top sites Ici, Ici et Ici

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Partagez | 
Come on now, follow my lead. - Mad
Keep Up With New York :: New York CityNew York :: Manhattan
avatar
Life is full of little pricks.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1853-lean-j-morrison-il-e
Messages : 42
Points de justice : 30
Date d'inscription : 25/05/2017
Pseudo : lilousilver
Célébrité : Camille Rowe
Crédits : Ma Rose d'amour alias Innocens (avatar) moi même (signa)



Come on now, follow my lead. - Mad
Message Posté Sam 27 Mai - 23:07

Come on now, follow my lead
Mad & Leàn

Journée comme une autre au Starbucks. Oh ça ne te dérangeait pas, loin de là. Même si tu étais friande des sensations fortes, tu aimais ta petite routine. Annalyn ne te laissait pas vraiment de répit d'ailleurs, ce qui était compliqué chez toi. Alors lorsque tu étais ici, à travailler, au final tu te sentais libérée. C'était un peu étrange quand on y pensait, mais tu l'étais de toute façon. Etrange. Un peu dans ton monde ou peu importe comment on pouvait te décrire. Tu te fichais du regard des autres, tu étais comme tu étais. Il suffisait de voir tes tenues pour la plupart excentriques. Tout comme aujourd'hui d'ailleurs. Ta jupe bleue électrique style patineuse et ta blouse blanche avec des personnages colorés dessus, faisaient écho à ta personnalité. On aimait ou on n'aimait pas mais toi, tu t'en foutais. Surtout que lorsque tu travaillais, tu avais la superbe tenue obligatoire du Starbucks. Les uniformes, ça ne te plaisait pas. Mais c'était comme ça, il fallait faire des concessions. Alors armée de ton pantalon noir, de cette chemise blanche unie - quelle horreur pour toi - et de ton tablier vert, tu servais les clients. Tes cheveux étaient relevés pour éviter que des mèches rebelles ne viennent te déranger dans ton travail. Tu étais consciencieuse. Enfin pas trop non plus. Ce qui t'amusait, c'était de dessiner de petits bonhommes ou animaux sur les gobelets lorsque tu devais mettre le nom de la personne. Quelque chose en rapport avec sa personnalité ou un trait physique. Ca passait le temps en t'amusant. Et justement, la fin du service approchait. Qui fit fermeture dit rangement. Ca ne te gênait pas plus que ça surtout que ce soir tu bossais avec Mad. Votre relation était comme qui dirait compliquée mais pourtant, depuis qu'elle était revenue, tout était mieux. Voilà, c'était le mot. Mieux. Tu regardais ta collègue et lui jetais le torchon avec lequel tu venais de nettoyer le bar. Allez hop, je vais pas faire tout le travail. Tu la taquinais car c'était loin d'être une flemmarde. Mais c'était toujours comme ça entre vous.



 
Keep a smile on your face, it's the best accessory you can ever wear.
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1823-mad-onna-mad-pearce#32118
Messages : 155
Points de justice : 0
Date d'inscription : 17/05/2017
Pseudo : Monkey Roads/ mélody
Célébrité : lindsay perry
Crédits : fassylover (avatar); astra (signature)



Re: Come on now, follow my lead. - Mad
Message Posté Mar 30 Mai - 14:30
T’attrape le gobelet, le grifouille de quelques indication, puis écrit son prénom. De belles-lettres, un petit cœur pour finir, ta « marque » que tu offres à tous tes clients, ou presque. Tu sais pas ce que ça changera de gratifier son prénom d’un petit cœur, tu sais pas si ça aura un bon effet sur lui, sur sa journée, si cela la rendra meilleure, si ça lui donnera plus envie de croire en quelques choses, ou juste plus envie d’être heureux et de prendre cette journée comme elle vient. Tu sais pas si tu as un réel impact dans la vie des gens, mais tu aimes le croire, tu aimes penser que tu auras peut-être déclenché un sourire, ou une émotion. La fin du service s’annonçait, et bien que l’heure du diner approché de plus en plus, la lumière du jour encore haute ne te donner pas l’impression que le soir était là. C’est aussi pour ça que tu aimais l’été, pour ces longues soirées ensoleillées, au parfum de barbecue et de rendez-vous entre amis. Ces longues soirées où tu aimes trainer, un joint à la main, une bière dans l’autre

Tu quittes le bar, fais le tour par la salle, débarrassant les dernières tables, ramassant les gobelets oublié, abandonné là à leur triste sort. Ça te donne envie de râler sur ses clients négligents, mais tu te retiens de râler pour ce soir. Tu t’approchas du bar, vidant l’un des plateaux que tu avais remplis de serviette, gobelet et détritus en tous genres, quand tu recevait le torchon que ta collègue venait de t’envoyer. « allez hop, je vais pas faire tout le travail. », t’attrapa le torchon au passage, avant de le relancer dans sa direction. Tu te marrais un peu, posant ton regard sur elle. « Hé oh, je travaille toujours plus que toi », ce n'était pas réellement vrai, du moins tu n’avais jamais comparé ton travail au sien, et tu te fichais bien de savoir qui travaillait le plus entre vous. Mais tu aimais répondre à ses taquineries, et puisqu’elle te chercher, elle allait te trouver. Tu terminas de vider ton plateau, te posant à côté d’elle. Tu l’observas un moment, ses cheveux blonds un peu en désordre, sa jupe et son petit chemisier. Leàn avait toujours eu ce quelque chose d’attirant, ce petit gout d’interdit qui te poussait irrémédiablement vers elle. « Alors, comment vont les étoiles ? » tu faisais allusion à ses études d’astronomie, car bien que tu serais partie un an sans donner de nouvelles, tu te souvenais parfaitement de ce qu’elle faisait à l’université. En réalité tu ne l’avais jamais oublié. Tu jettes un œil par-dessus ton épaule, observant le dernier client sirotant son café devant son journal. Tu te penchas alors vers la jeune femme en murmurant. « Tu crois qu’on devrait lui dire qu’on ferme ? », pas qu’il te dérange, mais tu n'as pas envie de faire des heures supplémentaires ce soir, surtout pour un seul client.




Chaos is an angel
Who fell in love with a demons ☽ i loved the way she touched me. What more can i say ? her hands were made from the things we all have trouble believing
avatar
Life is full of little pricks.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1853-lean-j-morrison-il-e
Messages : 42
Points de justice : 30
Date d'inscription : 25/05/2017
Pseudo : lilousilver
Célébrité : Camille Rowe
Crédits : Ma Rose d'amour alias Innocens (avatar) moi même (signa)



Re: Come on now, follow my lead. - Mad
Message Posté Ven 7 Juil - 22:12

Come on now, follow my lead
Mad & Leàn

Tu rangeais ce que tu pouvais pour le moment. Plus vite ce serait fait, plus vite tu pourrais rentrer chez toi. Ou aller ailleurs d'ailleurs. Parce que rentrer pour voir Annalyn ne semblait pas être une chose très alléchante. Loin de là même. Tu ne savais plus sur quel pied danser avec elle. Elle était exécrable sans que tu saches pourquoi. Surtout que tu ne voyais pas ce que tu avais pu faire de mal. Enfin, c'était la vie. Peut être qu'un jour vous vous retrouverez même si tu en doutais de plus en plus. Les choses étaient peut être faites pour rester comme ça. Et puis depuis quand tu t'embarrassais de ce genre de choses ? Non, toi tu vivais ta vie simplement et advienne que pourra. Tu préfères te concentrer sur ta collègue et plus si affinités. Tu la taquines, tu l'emmerdes un peu parce que tu sais qu'elle répondra à tes provocations aussi minimes soient elles. Le torchon te revient aussi vite dessus alors qu'elle souriait. Mais bien sur ! Tu lui tirais la langue bien consciente qu'il n'y avait aucune différence dans votre travail à toutes les deux. Ce n'était pas pour vous jeter des fleurs mais vous étiez clairement les deux meilleures baristas de la boutique. Elle finit de débarrasser son plateau, tu fis pareil avec le tien, jetant ce qu'il y avait à jeter, lavant ce qu'il y avait à laver. Puis elle s'approcha. Sans tourner la tête tu pouvais sentir son parfum entrer dans tes narines signifiant que l'espace entre vous s'était restreint. Tu plonges ton regard dans le sien alors qu'elle commence à te détailler. Tu souris. Votre relation était spéciale après tout même si les clients encore restants n'avaient pas besoin d'assister à ces échanges tendus. Mais après tout tu t'en fichais. Les étoiles. Oui tes étoiles, ce que tu aimais par dessus tout. Ca va, elles sont sages même si actuellement certaines doivent être en train de s'éteindre. Mais bon, d'autres vont naître. Ce genre de conversation était un peu bizarre si on ne te connaissait pas, mais la brune avait l'habitude avec toi. Tu partais parfois si loin que tu les touchais surement ces étoiles. Et toi ? des nouveautés dans le monde ? Ses études en rapport avec quelque chose qui pouvait t'échapper un peu. Tu préférais découvrir le monde plutôt que d'étudier les pays. Mais quelque chose attira l'oeil de ta partenaire, un homme planté encore là dans le café. Un habitué qui ne regardait jamais l'heure. C'était habituel oui et toi ça t'amusait. Tu lui imaginais une vie, peut être était il encombré de gosses chez lui et qu'il n'avait pas envie de rentrer s'en occuper ou à l'inverse fuyait-il sa solitude. Tant de possibilités. J'arrive. Tu te penches vers elle comme elle avait pu le faire précédemment, l'abandonnant dans le rangement pour aller voir ce client. Excusez moi monsieur mais nous allons fermer. Tu lui offres un sourire à la fois compatissant et peut être un peu faux. Juste pour qu'il se sente de trop pour le moment. Il s'excuse, se lève et s'en va te laissant face à sa table à débarrasser. Tu le fais en ronchonnant, pensant qu'il aurait quand pu jeter au moins son gobelet. Parfois c'est trop demandé aux gens. Tu t'approches de la porte et la ferme à clé pour ne plus être dérangées et tu reviens vers Mad. Enfin seules... Tu t'approches d'elle féline et lui offre un sourire qui se veut plus carnassier qu'autre chose avant de sortir de ta poche ton téléphone. Musique ? Non l'idée n'était pas de danser avec elle mais de mettre un peu d'ambiance pour finir ce rangement qui allait s'éterniser à force. Tu allumais la radio ne cherchant pas à trouver une chanson toutes les trois minutes et posais ton téléphone sur le comptoir. Alors, quoi de neuf depuis ton retour ? Tu attrapais le balai et commençais cette tâche que tu n'appréciais pas des masses. Autant finir au plus vite.






 
Keep a smile on your face, it's the best accessory you can ever wear.
Contenu sponsorisé


Re: Come on now, follow my lead. - Mad
Message Posté
Come on now, follow my lead. - Mad
Keep Up With New York :: New York CityNew York :: Manhattan

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet