Keep Up With New York,
rouvre ses portes
nous vous souhaitons la bienvenue.
# Saison 2
nouvelle intrigue
Venez découvrir la nouvelle intrigue Ici
Aidez les nouveaux
à se sentir chez eux
Soutenir le forum
les top sites
Venez soutenir le forum en votant sur les top sites Ici, Ici et Ici

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Partagez | 
(two ghosts), ft. aiden
Keep Up With New York :: Central Brooklyn
avatar
Life is full of little pricks.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1641-maddox-humphrey-swee
Messages : 145
Points de justice : 11
Date d'inscription : 20/05/2017
Pseudo : ilusm. (pauline)
Célébrité : matthew daddario.
Crédits : @ultraviolences, @smoaks/elsy pour le magnifique gif dans mon profil.



(two ghosts), ft. aiden
Message Posté Lun 29 Mai - 4:49
TWO GHOSTS. ft. aiden
Maddox avait l'habitude de se balader dans Brooklyn, aux bras de sa rousse, Kristina. Depuis leur rupture, sa présence dans le quartier s'est faite plus rare, voir inexistante. Maddox n'aime pas lorsque les souvenirs viennent hanter ses pensées, car le jeune Humphrey est habitué à ne penser qu'au futur. Un futur qui est, désormais, incertain. Le brun n'aime pas cela, ne pas savoir, n'avoir aucune information sur ce que le monde lui réserve. Il déteste dépendre d'une lois, de rumeurs, de jugements faits trop rapidement. Son futur est entre les mains de la justice et il tente de leur prouver le contraire. Seulement, ils ont déjà une idée faite et il sait Ô combien il sera compliqué de prouver son innocence. Récemment, les forces de l'ordres ont mit la main sur des informations tenues secrètes par le reste de sa famille. En moins d'une semaine, Maddox a tout perdu. Une réputation qu'il avait construit bien trop parfaitement, une famille avec qui il avait vécu durant plus de vingt-six ans et une confiance qu'on lui avait donné. Les Humphrey étaient des personnes respectées. Ils venaient d'un milieu haut placé car ils avaient l'argent, l'attitude. Ce haut milieu, Maddox l'adorait. Il avait grandit avec une fourchette en or dans la bouche, bercé dans des draps de sois, mais par des parents trop absents. Une absence pardonnée, c'est ainsi qu'il avait ce luxe. Seulement, il y a une semaine, le brun a appris que cette absence cachait bien trop de secrets. Des atrocités commises par sa famille entière. Il ne se doutait de rien. En une semaine, Maddox avait perdu deux parents, deux aînés et un petit-frère dont il était très proche. Hayden, un jeune adulte qui venait de souffler vingt-et-unes bougies en décembre. C'est à peine majeur qu'il s'est fait arrêté de force par les forces de l'ordres, sans pitié, les Humphrey étaient traités comme des monstres. Ils étaient des monstres, au final. Humphrey n'avait beau pas rimer avec criminels, c'est ce qu'ils étaient. Des monstres sanguinaires, des personnes qui n'avaient aucune pitié.

Le futur du brun dépendait, désormais, de preuves fondées. Il fallait qu'il prouve son innocence, peu importe le prix. Jour et nuit, Maddox avait fait des recherches, il avait tenté de trouver son billet avec dessus indiqué "libre". Surveillé, Maddox avait été libéré plus tôt dans la semaine car la police n'avait pas le droit de le garder dans une cellule aussi longtemps sans avoir de preuves sur le jeune Humphrey. Ils avaient des preuves sur les autres, mais Maddox restait un mystère. Curieux, il s'était demandé si Solveig avait aussi participé à ce massacre, ces crimes sans fins. D'après l'officier, beaucoup de trafics d'armes et de drogues avaient étés effectuées. Ce qui avait glacé le sang du brun était le mot meurtre. Ils avaient arrachés la vie de certaines personnes et avaient, tout de même, réussis à garder une tête innocente. Ils avaient agis normalement, à plusieurs reprises, après avoir prit la vie d'une personne. Maddox n'en revenait pas et au fond, une partie de lui s'était brisée. Son benjamin avait, apparemment, confessé. Maddox n'y croyait pas, pensait que c'était un bluff de la part des policiers. Ils étaient intelligents, mais Maddox l'était aussi et on ne pouvait piéger un Humphrey de la sorte.

Le brun pousse la porte et arrive à entendre le grincement que fait celle-ci. Il entre dans ce fameux bar et ne prend pas la peine de refermer la porte par lui-même. La porte se referme toute seule et le claquement de celle-ci arrive à surprendre le jeune homme. Beaucoup d'hommes se trouvent dans le bar, ainsi que certaines serveuses. Maddox n'est pas venu pour pleurer à quel point sa vie est ruinée. Maddox a un objectif et il compte bien arriver à la fin de celui-ci. Il croit en lui, c'est un bon début. Il balaye la salle du regard et souffle un bon coup. Il se rend au comptoir, un beau sourire aux lèvres. Parfois, il arrive à convaincre plus facilement avec cette mine, ce qu'il ne comprend pas vraiment. Il commande une bière et lorsqu'une serveuse passe dans son dos, il se tourne rapidement et l'interpelle. « Excusez-moi. » Tu souris à la serveuse, qui cache un air fatigué derrière ses pupilles d'un bleu océan. « Avez-vous vu ce jeune homme, dans les alentours ? » Le brun sort une photo. Il a entendu parler de la fouine, à plusieurs reprises. Un petit asiatique, aux traits coréens. Un garçon qui semble trop innocent et jeune pour résoudre les problèmes que celui dont fait face Maddox. Seulement, il doit tout essayer. Peu importe ce que ça lui coûte. Sa liberté n'a pas de prix. La serveuse semble réticente à l'idée de lui répondre, peut-être ont-ils déjà eus des problèmes avec ce genre de requêtes. Le brun lui sourit, tente de calmer la demoiselle. Il sort son porte-feuilles et sort quelques billets. « J'ai vraiment besoin de votre aide, voyez-vous. S'il vous plaît. » Un silence de quelques secondes avant qu'elle n'attrape les billets tendus et qu'elle lui fasse un signe de main. Maddox attrape sa bière et la suit de près. Elle l'emmène à quelques mètres d'une table et sourire aux lèvres, Maddox se rend compte qu'il a trouvé l'homme qu'il cherchait. Il a passé Brooklyn au peigne fin et a enfin trouvé cette petite fouine. Il remercie la demoiselle et d'un pas assuré, s'approche de la table du concerné. Sans demander, Maddox s'installe en face du jeune homme. « Pardonnez mon insolence. » Une politesse inutile. Il n'en a certainement pas besoin. « Je ne vous dérange pas, j'espère ? » Le brun ne se préoccupe pas de cela. Il ne veut juste pas qu'il prenne peur. Le futur du jeune Humphrey repose peut-être entre les mains de cet homme, en face de lui. Peut-être. Son futur reste toujours incertain.





- break me down -
(two ghosts), ft. aiden
Keep Up With New York :: Central Brooklyn

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet