Keep Up With New York,
rouvre ses portes
nous vous souhaitons la bienvenue.
# Saison 2
nouvelle intrigue
Venez découvrir la nouvelle intrigue Ici
Aidez les nouveaux
à se sentir chez eux
Soutenir le forum
les top sites
Venez soutenir le forum en votant sur les top sites Ici, Ici et Ici

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Partagez | 
oh god i made eye contact (anselm)
Keep Up With New York :: City Island
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2077-cleo-rose-this-guy-jhttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2092-cleopatra-cleo-rose#36203
Messages : 1032
Points de justice : 343
Date d'inscription : 05/06/2017
Pseudo : eyesome
Célébrité : natalia sexy dyer.
Crédits : nephilium



oh god i made eye contact (anselm)
Message Posté Mar 6 Juin - 9:10
cleo avait besoin de prendre l’air. elle étouffait. elle ressentait le besoin de s’évader. de prendre ses jambes à son cou, et courir, courir, encore et toujours. bordel elle avait du mal à respirer. elle sentait encore ses lèvres sur les siennes. alors oui elle avait légèrement paniqué. elle se souvient très bien elle s’était écriée « putain mais c’est quoi ton problème ?! » mais le pire dans tout ça, c’est qu’elle avait apprécié le baiser, qui pourtant avait bien été trop brusque et alcoolisé à son goût. rien que d’y penser ses joues prenaient une jolie teinte rosée. plutôt crever que de l’admettre. ne vous détrompez pas, elle l’avait repoussé une fois le choc passé. maintenant c’était le grand bordel dans sa tête. ans avait surement fait ça pour rigoler. comme toujours, incapable de prendre quelque chose sérieusement. c’est qu’elle en avait par-dessus la tête de ses conneries. il allait la foutre dans la merde avec ses histoires de drogue, elle le sentait. ils avaient terminé le tout sur une dispute comme ils savaient si bien faire. cleo ne pouvait plus rester dans le déni et l’avait confronté à ses problèmes. elle avait pris deux semaines pour faire le point, où dans un acte désespéré, s’était réfugiée dans le cocon familial. il faut dire que ses mères avaient plutôt été surprises de la revoir sitôt. c’était pas de sa faute si elle vivait avec un connard. fidèle à elle-même elle avait tenté de relativiser, de se convaincre que le jeune homme devait surement être dans une phase difficile. qu’il avait besoin d’aide. c’était surement pour cette raison, qu’elle avait décidé de rebrousser son chemin vers new york. elle n’avait point envie de revoir sa tronche, mais au fond elle savait pertinemment qu’elle n’allait pas pouvoir l’éviter éternellement. il lui manquait presque. presque. les mains moites, le cœur battant elle était entrée dans l’immeuble. elle marchait le plus lentement possible, tentant de prendre son courage à deux mains. il n’allait pas la bouffer. et c’était mal la connaitre de penser qu’elle avait peur de lui et de son microzizi. non. dégageant une nouvelle confidence, elle tourna la poignée de la porte avec fermeté. cléo fut tout de suite engloutie dans la musique qui s’échappait du salon. trainant ses valises derrière elle, elle se dirigea vers la source prête pour la confrontation. prête à tout sauf à ça. « NON PUTAIN JE DEVIENS AVEUGLE. » qu’elle s’écria, en fermant les yeux tentant de préserver le peu d’innocence qui lui restait. en face d’elle se trouvait ans. c’était pas tellement le problème. c’était plus qu’il était à poil, un joint dans la bouche. elle ne pourrait plus jamais défaire ça de sa tête. « bordel tu déconnes j’vais être traumatisée à vie maintenant. » qu’elle chougna comme un bébé. il avait de la chance elle ne lui avait encore rien dit sur la drogue.


lift me up.
Ne jamais dire "qui est là?". Tu n'as jamais vu des films d'horreurs ou quoi? c'est une demande de mort. Et si les gens dans les films au lieu de crier m'écoutaient, ils seraient toujours en vie. Car maintenant pour aller aux chiottes durant la nuit, j'suis obligée de m'armer de mon sabre laser car j'ai trop peur de quitter ma chambre toute seule.
avatar
Destroying someone is fun !
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1909-soleil-amer-ans
Messages : 65
Points de justice : 56
Date d'inscription : 27/05/2017
Pseudo : nebula.
Célébrité : cisco.
Crédits : faust



Re: oh god i made eye contact (anselm)
Message Posté Mar 6 Juin - 11:10
cela faisait quasiment deux semaines qu'elle était partie. deux semaines depuis l'incident qui avait éclaté entre vous. deux semaines que tes pensées dérivées vers son visage à chaque fois que tu voyais ce paquet de drogue, toujours posé sur la table. et quand bien même, tu n'avais pas amené une seule fois une femme dans ton lit ces deux dernières semaines à cause d'elle. parce que tu voyais ces yeux, son sourire et surtout tu sentais encore le parfum de ses lèvres sur les tiennes. ouais t'avais kiffé l'embrasser. sauf que tu risquais de la blesser. et bien qu'elle soit une fille agaçante, tu ne souhaitais pas lui briser le coeur. cleo n'était pas comme ces filles là, que tu ramenais dans ton lit et partais le matin. cleo était une fille bien. une fille que ton père apprécierait. mais tu n'étais pas encore arrivé à ce stade pour prétendre te poser avec une femme. tu ne voulais pas jouer avec cleo. encore moins la blesser. puis merde pourquoi autant penser à elle, alors que jusqu'ici tu n'avais cessé de l'ignorer. tu soupiras. tu n'avais pas à te poser autant de questions. désormais pleinement réveillé, tu décidas de sortir de ton lit. t'étais nu. certainement parce que tu avais enlevé ton caleçon après cette nuit sous cette chaleur intense. pour autant tu ne cherchas pas à couvrir un minimum ton corps d'un quelconque tissus. non, tu te pavanas, les fesses à l'air jusqu'à la salle de séjour. tu t'installas dans le canapé. dans un geste presque anodin, tu sortis une feuille et de quoi rouler un joint, de l'un des tiroirs de la table basse. il ne te fallut que quelques secondes avant de terminer ton chef d'oeuvre. tu cherchas ensuite un briquet. sans grande conviction. mais finalement tu en remarquas un près de la chaîne hi-fi. avant de prendre l'objet qui satisferait ton envie, tu contemplas d'une regard inquisiteur l'objet. pourquoi pas un peu de musiques ? t'attrapas un vieux cd qui prenait jusqu'alors la poussière et la musique se lance. joint fumant à la bouche, tu entamas une danse hasardeuse à travers la pièce. tourner et sauter partout ne t'aidait pas à voir claire avec ce petit calumet de la paix. si bien que tu n'entendis pas la porte claquée. c'est sa voix qui te sortit de la transe dans laquelle tu étais. arrêtant tout mouvement, t'attrapes un coussin que tu places délicatement devant ton sexe avant de te retourner. tout sourire tu la fixes. elle était rentrée. elle était mignonne à réagir comme ça, les joues toutes roses. tu finis ton joint avant de l'éteindre dans le cendrier. le regard de nouveau vers ta colocataire, sourire aux lèvres. fais pas ta prude, j'vais finir par croire que tu es toujours vierge à vingt et un ans. petit rictus malsain. qu'est-ce que tu pouvais être con. tu devrais te sentir heureuse d'avoir la chance de mater mon fessier, regarde comment il est beau. le geste suivit la parole, tu te mis de dos pour qu'elle puisse mieux contempler cette chose-là. mine de rien t'étais légèrement content de revoir son visage.
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2077-cleo-rose-this-guy-jhttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2092-cleopatra-cleo-rose#36203
Messages : 1032
Points de justice : 343
Date d'inscription : 05/06/2017
Pseudo : eyesome
Célébrité : natalia sexy dyer.
Crédits : nephilium



Re: oh god i made eye contact (anselm)
Message Posté Mar 6 Juin - 13:25
oh mon dieu. oh mon dieu. ses joues étaient en feu. est-ce qu'elle allait être un jour capable de retrouver la vue? probablement jamais. mais bordel quelle vue! ça valait amplement le détour. elle se mordilla l'intérieur de la joue, tentant de retrouver ses esprits. elle aurait dû s'en douter que ans était une sorte de nudiste pendant son temps libre. chacun ses hobbies, elle ne jugeait point. " déjà j’suis scorpion donc shut." qu'elle réfuta roulant les yeux au ciel. elle était à peine arriver qu'il l'emmerdait déjà. respire. inspire. tout va bien se passer qu'elle se répétait, tentant à la fois de se convaincre elle même. le jeune homme affichait son fidèle sourire, mi-hautain, mi- sarcastique. celui qui lui donnait envie de le frapper. mais voilà la jeune rose était loin d'être une fille violente, alors elle le laissa faire. voilà qu'en plus il voulait qu'elle le matte. sérieux ce mec avait un problème. cleo se mit à rire à gorge déployée rire bruyant qui résonne contre les murs du salon. elle enfonce sa tête sur le dossier d’un fauteuil tellement elle est morte de rire, histoire d'étouffer les gloussements d'abrutie qui s'échappent de sa bouche. « ce sont les fesses les plus molles que j’ai jamais vu de ma vie. » qu’elle s’exclame entre deux rires. elle essuie les larmes de joie qui coule le long de ses joues. purée que ça faisait du bien. « excuse moi mais… » elle s’esclaffa à nouveau, son petit corps bougeant en rythme. elle s’imaginait jouer du tambour avec les fesses de son colocataire à chanter owimbowé owibowé le lioooon est moooort ce soooooir. la jeune rose avait une imagination bien débordante. ce qui ne l’aidait pas à se calmer le moins du monde était le visage fier de ans. il croyait vraiment ce qu’il disait. « je pense que si tu mettais des couches, ça leur donnerait un petit côté rebondi tout ce que les femmes adorent. » qu’elle lâcha à nouveau une fois son souffle retrouvé. son visage devait être rouge, ses yeux brillants. elle avait oublié à quel point elle aimait se foutre de sa figure. « pas cool le joint. » elle s’exprima fermement, lui laissant savoir qu’il n’allait malheureusement pas s’en sortir si facilement. « mec t’aurais au moins pu ouvrir la fenêtre pour aérer. » dit-elle plus gentiment, passant une main dans ses cheveux ondulés.


lift me up.
Ne jamais dire "qui est là?". Tu n'as jamais vu des films d'horreurs ou quoi? c'est une demande de mort. Et si les gens dans les films au lieu de crier m'écoutaient, ils seraient toujours en vie. Car maintenant pour aller aux chiottes durant la nuit, j'suis obligée de m'armer de mon sabre laser car j'ai trop peur de quitter ma chambre toute seule.
avatar
Destroying someone is fun !
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1909-soleil-amer-ans
Messages : 65
Points de justice : 56
Date d'inscription : 27/05/2017
Pseudo : nebula.
Célébrité : cisco.
Crédits : faust



Re: oh god i made eye contact (anselm)
Message Posté Mar 6 Juin - 22:01
elle ignora complètement ta question. autrement dit, elle confirmait le fait qu'elle soit vierge. c'était pathétique. mais surtout étrange. une jeune femme comme elle. ah moins qu'elle ne cherchait simplement qu'à t'attiser. tu déraillais complètement. ou alors c'était ces petites herbes qui faisaient effet dans ta boîte crânienne. puis elle se mit à rire. critiquant tes fesses. elles n'étaient pas molles. elle ne souhaitait tout simplement pas l'admettre. alors tu la laissas rire. elle était très mignonne. avec son sourire et ses pommettes. t'avais presque envie de la croquer. malheureusement, cette quête serait bien trop dangereuse. pourtant malgré son fou rire, elle n'oublia pas le joint. un ton ferme qui se voulait presque autoritaire. mais la seule réaction qu'elle réussit à te faire avoir, fut un sourcil haussé. sérieusement. qui était-elle pour te faire la morale. jusqu'ici, t'as été absente pendant deux semaines sans laisser de nouvelles, alors j'ai vécu ici comme bon me semble. donc j'crois t'as rien à me dire. t'avais perdu ton sourire. elle t'agaçait à te faire la morale avec ces choses-là.si l'odeur te dérange, je t'invite à ouvrir la fenêtre toi-même, parce qye non seulement moi ça ne me dérange pas, mais en plus j'pourrais mater ton petit cul comme ça. un vrai con. sans gêne et subtilité. à faire l'imbécile de cette manière, elle risquait de repartir. à moins qu'il suffisait simplement que tu l'embrasses. la main tenant toujours le coussin qui recouvrait tes parties intimes, tu t'approchas de la jeune femme. le regard froid et pénétrant accompagné de cette lueur de curiosité. tiens d'ailleurs pourquoi tu es partie ? tu le savais très bien. ou du moins tu t'en doutais. la dispute avait été un facteur mais le baiser l'avait été plus encore. tu voulais jouer. la pousser à bout. serait-ce ce baiser qui t'a autant déstabilisé ? tu avais du culot de réagir ainsi avec elle alors qu'il n'y avait pas une heure tu étais le premier à penser à tout ça. le premier à vouloir recommencer parce que ces lèvres avaient eu un effet tout à fait inattendu. douces et agréables. tu n'étais pas habituée à ce genre de douceur. d'autant plus que le soir même qui a suivit cet incident, tu n'as fait que penser à ta colocataire. tandis que tu partageais ta nuit avec une autre, seule les souvenirs de son regard, de son corps, de son sourire avait su attisé une certaine excitation à l'égard de cette inconnue. des pensées complètement puériles, pourtant, que tu ne pouvais ignorer.
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2077-cleo-rose-this-guy-jhttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2092-cleopatra-cleo-rose#36203
Messages : 1032
Points de justice : 343
Date d'inscription : 05/06/2017
Pseudo : eyesome
Célébrité : natalia sexy dyer.
Crédits : nephilium



Re: oh god i made eye contact (anselm)
Message Posté Mar 6 Juin - 22:55
cleo avait un cœur tendre, probablement dû à son jeune âge. elle observait l'homme un sourire timide présent aux commissures de ses lèvres. son corps dégoulinant mielleusement de gaieté. elle ne souhaitait pas aborder le sujet de la drogue. il était tabou. ça risquerait de complètement plomber l’ambiance. elle se le devait. ne serait-ce que pour lui. les mains tremblantes elle se lance. ans affichait un regard malsain. les mots qui sortaient de sa bouche étaient blessant. bordel ça faisait mal. elle savait qu’il le faisait exprès dans le seul but de l’amocher, d’estropier son âme. crevard. elle avait été stupide de penser que la conversation aurait pris un tournant différent. elle ricana. il lui demandait des comptes ? il osait lui en demander ? lui ? la blague. ses propos crus l’agaçait, elle sentait les larmes monter. elle ne souhaitait pas lui donner cette satisfaction. ce n’était que des jérémiades rien de plus. « ingrat. ce n’est pas comme si tu avais chercher à me contacter. » c’était bien trop facile de pointer le doigt sur un autre. « bordel si tu veux mater un cul va regarder du porno. tu dois déjà savoir où aller non? » qu’elle s’exclame, n’appréciant pas le ton qu’employait le jeune homme. s’il croyait qu’elle allait relever sa robe juste pour ses beaux yeux, il pouvait poliment aller se faire foutre. « vu l’accueil heureusement que je ne suis pas rentrée plus tôt hein. » dit-elle se renfrognant. cleo ne le quittait pas des yeux. elle en était incapable. il y a quelque chose d’envoûtant dans cette silhouette, dans sa posture, ce petit quelque chose, qui l'attire, qui l'hypnotise. il a l'air boudeur, non, c’est quelque chose de bien plus féroce. elle préféra se taire ne souhaitant pas le brusquer, donnant encore plus de place à ses complaintes. ans se rapprochait dangereusement de la jeune rose. mal à l’aise, ses joues s’empourprèrent, son regard se fit déviant. elle n’était même pas capable de l’affronter.sa faiblesse l’attristait, elle ne voulait pas lui montrer l’effet qu’il avait sur elle. son emprise. il lui parla du baiser. son corps brûlait. elle tentait de prendre un air détaché, passant une main dans sa chevelure. « pourquoi je suis partie ? pourquoi je suis partie ? » elle se mit à rigoler. il était plus con qu’elle ne le pensait. « pour ça ! » qu’elle s’époumona pointant du doigt le joint. elle ne savait même pas s’il était capable d’avoir une conversation avec elle. « et arrête de croire que cette foutue planète ne tourne qu’autour de ta tronche car news flash c’est pas le cas. » elle aussi pouvait se montrer cassante. « et pourquoi tu l’as fait ? je veux dire le baiser…hein ? tu t’es dit que ça serait drôle de venir tourmenter la petite cléo c’est ça ? » demanda-t-elle en ignorant complètement sa question. l'interrogatoire marchait dans les deux sens." et fait attention à ce que tu dis si tu ne veux pas te retrouver à te branler avec les coudes tellement tu t'en seras mordu les doigts" léger petit avertissement.


lift me up.
Ne jamais dire "qui est là?". Tu n'as jamais vu des films d'horreurs ou quoi? c'est une demande de mort. Et si les gens dans les films au lieu de crier m'écoutaient, ils seraient toujours en vie. Car maintenant pour aller aux chiottes durant la nuit, j'suis obligée de m'armer de mon sabre laser car j'ai trop peur de quitter ma chambre toute seule.
avatar
Destroying someone is fun !
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1909-soleil-amer-ans
Messages : 65
Points de justice : 56
Date d'inscription : 27/05/2017
Pseudo : nebula.
Célébrité : cisco.
Crédits : faust



Re: oh god i made eye contact (anselm)
Message Posté Ven 9 Juin - 23:05
tu retiens ton souffle. un. deux. trois. tu explosas de rire. cherchant un moyen de la déstabiliser. elle était forte et tenace. mais d'un autre côté, tu ne voulais pas qu'elle parte une seconde fois. tu t'étais inquiété pour elle. au final, ce jeu commençait certainement à être un peu trop débile. tu te ravises. tu décides de ne pas lui répondre. d'esquiver toute confrontation. mais sauf que tu lui parles du baiser. pourquoi donc ? voulais-tu retenter le coup. elle passe une main dans sa chevelure. elle est gênée. pour l'avoir côtoyer depuis quelques mois maintenant tu pouvais le savoir. ta question l'avait rendu toute pantoise. et curieusement aucun sourire n'apparut sur ton visage. pas même un léger rictus. t'étais sérieux. tout comme elle. mais finalement, ses propos te font perdre toute attention. tu souris. tu ris presque. mais sans connotation méchante. à ton tour tu es soudainement gêné, tu te grattes l'arrière de la nuque. tu cherches une réponse. quelque chose qui passe crême. sauf que parce que j'en avais envie sotn les mots qui sortent finalement de ta bouche. sans même parvenir à les rattraper. ça pouvait paraître presque normal. t'étais un homme. mais d'habitude l'envie ne venait jamais de toi. en fait tu n'étais pas l'homme qu'on décrivait comme un homme à femme. ok, jusqu'ici elle avait tous ces droits de le penser. mais c'était toujours elles qui venaient, éperdument en manque d'affection. et toi, tu ne refusais jamais. parce que ça te permettait d'avoir une vie plutôt agréable. mais chaque fois, tu faisais attention, car embrasser les lèvres d'une fille c'était pour toi reconnaître qu'elle te plaisait, c'était un signe d'affection. et jusqu'à deux semaines la dernière file que tu avais embrassé remonté aux lycées ou peut-être il y a cinq ans. mais voilà, un baiser avait une signification pour toi. sauf qu'heureusement pour toi, ça elle le savait pas. et tant mieux, tu ne savais pas ce qu'il t'avait pris, tu ne voulais surtout qu'elle se fasse des idées. bon, tu sais quoi, on enterre la hache de guerre, j'fais attention à tout ça et on repart sur de bonnes bases. tu dis sourire aux lèvres tout en lâchant le coussin des mains afin des les ouvrir de manière à l'inviter à un câlin. t'étais complètement irrécupérable.
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2077-cleo-rose-this-guy-jhttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2092-cleopatra-cleo-rose#36203
Messages : 1032
Points de justice : 343
Date d'inscription : 05/06/2017
Pseudo : eyesome
Célébrité : natalia sexy dyer.
Crédits : nephilium



Re: oh god i made eye contact (anselm)
Message Posté Ven 9 Juin - 23:45
cléo n’était pas très douée pour exprimer ses sentiments. elle ne l’avait jamais été. mais elle espérait que la véhémence de ses mots allait le faire réagir. ses yeux clairs trouvent enfin les siens, comme deux mains qui ne se seraient plus étreintes depuis longtemps. mais ses mains restent enfoncées dans les poches de sa veste, les insolentes. en vrai, elle est bien trop rancunière et têtue pour faire le premier pas. il lui explique qu’il a fait juste car il en avait envie. elle ricana, l’observant mi-amusée. « juste parce que tu en avais envie ? » qu’elle s’exclame. « alors si j’ai envie de te foutre une baffe je peux ? » qu’elle rétorqua avec son plus beau sourire innocent. elle n’oserait jamais. pas avec lui. elle voit bien qu'il s'en veut, et c'est insupportable, parce qu’elle ne sait pas être méchante. pas gratuitement, comme ça, et sûrement pas avec anselm. elle sait que tout ça n’est qu’une facade.les yeux de l’étudiante finissent par se baisser. elle a perdu. elle en est consciente. c'est un signe de défaite, de faiblesse. elle a envie de le serrer dans ses bras, parce que ces deux semaines lui a semblé interminable. son soupire est rauque, empli de culpabilité. ses mots avaient été blessants. elle avait eu tort de rentrer dans le jeu du jeune homme. elle ne pouvait cependant penser que de temps à autre il méritait d’entendre de telles choses. il avait besoin de se faire réveiller. qu’on lui botte un peu le cul. elle tente nerveusement de se reprendre. elle affiche enfin ce sourire qui a le don d’illuminer son visage. oui, même si tout semble éteint à l’intérieur. un peu frustrée. elle aurait aimé qu’il réponde plus sérieusement à sa question. elle est fatiguée d’être en colère. il est éreintant. sa voix est pâteuse. « tu veux faire la paix ? » elle articule comme si elle avait mal compris. c’était surement le cas. à ses oreilles ça sonnait presque comme des excuses. du moins dans le langage d’anselm c’était surement ce qui s’en rapprochait le plus. elle fait comme si c'était à contre-coeur alors que c'est avec un soulagement. elle avance vers lui, répond à son étreinte. il est bien plus grand qu’elle. il pouvait l’écraser s’il voulait. Elle appréciait juste le fait d’être là. avant de se rappeler qu’il était à poil. « putain t’es à poil t’es à poil. à poooooil » elle venait juste de capter. Elle venait de câliner un mec en tenu d’adam. gros pervers. elle se dégage aussi rapidement qu'elle le peut. elle ferme rapidement les yeux. « anselm si ce que j’ai senti est une érection –elle rougissait complètement à ce mot- je te bute. » dégueulasse. juste dégueulasse. «il va falloir que j'aille brûler mes vêtements maintenant. » légère exagération.


lift me up.
Ne jamais dire "qui est là?". Tu n'as jamais vu des films d'horreurs ou quoi? c'est une demande de mort. Et si les gens dans les films au lieu de crier m'écoutaient, ils seraient toujours en vie. Car maintenant pour aller aux chiottes durant la nuit, j'suis obligée de m'armer de mon sabre laser car j'ai trop peur de quitter ma chambre toute seule.
avatar
Destroying someone is fun !
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1909-soleil-amer-ans
Messages : 65
Points de justice : 56
Date d'inscription : 27/05/2017
Pseudo : nebula.
Célébrité : cisco.
Crédits : faust



Re: oh god i made eye contact (anselm)
Message Posté Sam 10 Juin - 18:16
les mots t'avaient échappé. puis à quoi bon lui mentir, elle t'en aurait fait baver. tu la connaissais suffisamment hargneuse pour savoir qu'il ne fallait pas jouer longtemps avec ses nerfs. la giffle ne sera pas nécessaire, jolie coeur. tu voulais calmer les choses. tu en avais marre de te disputer constamment. à bout de souffle. à bout de tout, tu préfères capituler. alors oui t'étais sérieux. tu étais tout aussi surpris qu'elle. mais c'était la meilleure chose à faire. afin de vivre en harmonie, tu devais baisser ta garde et la laisser entrer avec ses sourires innocents et ses douces prunelles. les bras ouverts près à l'accueillir. puis finalement, elle vient. honnêtement c'était bizarre. sûrement parce que t'étais aussi nu qu'un asticot. tout comme toi, elle venait juste de le remarquer. tu venais de brûler tout cette aura de pureté autour d'elle. gênant. surtout lorsqu'elle remarqua le phénomène qui se produisait. se libérant de l'étreinte, tu te grattes l'arrière de la nuque. pas d'ma faute j'suis un homme. moue boudeuse. tu n'aurais jamais souhaité qu'elle remarque ça. à tel point que tu récupères dans une vitesse remarquable le coussin qui se trouvait par terre. j'crois que j'vais enfiler un caleçon. c'était la meilleure chose à faire, avant qu'elle ne te pousse par la fenêtre, pour ainsi la désirer. tu files donc. les fesses rebondissantes au rythme de cette course. puis finalement, après quelques minutes tu sors vêtu non seulement d'un caleçon mais aussi d'un shogging. j'suis grave content que tu sois là, tu vas pouvoir me faire à manger ! lâches-tu alors que tu arrives dans la pièce principal, sourire angélique pour compenser cette phrase sexiste. en espérant réellement qu'elle ne mette pas une de ces menaces en action.
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2077-cleo-rose-this-guy-jhttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2092-cleopatra-cleo-rose#36203
Messages : 1032
Points de justice : 343
Date d'inscription : 05/06/2017
Pseudo : eyesome
Célébrité : natalia sexy dyer.
Crédits : nephilium



Re: oh god i made eye contact (anselm)
Message Posté Sam 10 Juin - 19:07
avec anselm tout était toujours bien compliqué. un pas en avant, puis trois en arrière. il essayait toujours de l'entourlouper avec des mots beaux. des mots agréables. elle connaissait ce petit jeu par coeur. pourtant elle sautait toujours dedans les pieds joints. il avait une tête d'ange. un corps fait par les dieux. cleo n'était qu'une pauvre fille, trop heureuse qu'on puisse s'intéresser à elle. elle roule les yeux au ciel devant ce surnom 'jolie coeur'. elle lui offre un de ses plus jolis sourires. un qui est réservé spécialement pour lui. la situation devient vite gênante. elle s'en rend compte. lui aussi. je suis un homme qu’il dit. « si j’en doutais avant, maintenant j’en ai la preuve formelle. » qu’elle rigole avant d’ajouter. « dommage j’aurai bien aimé dire à tout le monde que tu avais un vagin. » elle s’enfonce. elle s’en fiche. c’est un peu leur fonctionnement. je t’aime, moi non plus. les piques, seul moyen de communication. ses yeux brillent amusés. elle observe anselm se ruer le plus loin d’elle. « pas qu’un calçon ! » qu’elle s’époumone. ne vous détrompez pas, elle adore regarder le haut de son corps dès qu’elle en a l’occasion. d’imaginer ce qu’il en pourrait être. toujours discrètement. mais c’était la tentation du diable. le serpent dans le jardin d’adam et eve. pas la pomme. l’étudiante tire un peu ses valises jusqu’à sa chambre. bordel que c’est lourd ! elle abandonne. elle revient dans le salon. anselm est là aussi. la cleo habituelle lui aurait surement dit un truc comme dégage. surtout après ça demande de faire la cuisine. mais la cleo de maintenant profitait maladroitement de sa présence. ne pas vivre avec lui avait été bizarre. elle hausse un sourcil. « un s’il te plait serait sympa aussi. » elle n’était point son chien, ni à ses ordres. la politesse était de mesure. un petit sourire malicieux se dessine sur ses lèvres. « ça dépend tu me donnes quoi en échange ? » mon ami rien n’est gratuit dans la vie. « et le seul truc que je sais faire c’est d’foutre du lait et des céréales dans un bol. » mensonge. mais il pouvait allez gentiment se faire foutre. «t'as bouffé quoi pendant mon absence? de l'air?» qu'elle ricane le jaugeant du regard.


lift me up.
Ne jamais dire "qui est là?". Tu n'as jamais vu des films d'horreurs ou quoi? c'est une demande de mort. Et si les gens dans les films au lieu de crier m'écoutaient, ils seraient toujours en vie. Car maintenant pour aller aux chiottes durant la nuit, j'suis obligée de m'armer de mon sabre laser car j'ai trop peur de quitter ma chambre toute seule.
avatar
Destroying someone is fun !
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1909-soleil-amer-ans
Messages : 65
Points de justice : 56
Date d'inscription : 27/05/2017
Pseudo : nebula.
Célébrité : cisco.
Crédits : faust



Re: oh god i made eye contact (anselm)
Message Posté Dim 18 Juin - 21:11
tu riais. aux éclats. cette gamine toujours singulière. toujours à te faire rire. te montrer d'autres couleurs de la vie autre que le gris. parce que malgré tout. elle était une bonne thérapie à ton absence d'optimisme. chieuse et affreusement agaçante. tu ne pouvais t'empêcher de te rappeler qu'elle était la seule qui suscitait un minimum ton intérêt. un petit bout de femme à qui tu t'étais accroché. en dépit de tout. de vos colères, de vos disputes. de ton ignorance. ce soir-là, lorsqu'elle est partie. tu t'es rendu compte qu'elle t'avait touché. en pleine poire mon gars. elle t'avait bien eu avec son sourire angélique. ses yeux azurs rappelant les corolles des violettes. une touche d'innocence t'amenant du baume au coeur. punaise elle te faisait un bien fou. elle te rappelait le bon gamin que tu étais avant que tout dérape. parce qu'elle voyait la vie autrement que par ses problèmes. ouais c'est pourquoi tu cherches toujours à l'énerver. à la détruire. parce qu'elle a raison. et punaise ça te gave. tu veux rester ce taulard. parce qu'on t'a toujours vu ainsi malheureusement. pas de bol. tu soupires. fallait que tu fasses des efforts. t'enfiles un jogging. simplement. tu l'invites à préparer à manger. évidemment tout en délicatesse. depuis quand elle marchande. tu lèves les yeux au ciel. je te proposerais bien une nuit pleine de plaisir, mais pas sûre que tu acceptes. ou un massage mais j'préfère pas j'risque de t'bouffer. tu rigoles. sans filtre tu lui balançais ça. tu sais ça commence par un baiser puis après on s'arrête plus. sourire mutin. tu t'approches alors d'elle. doucement mais sûrement avant de lui dire : dis pas de bêtises je t'ai déjà vu à l'oeuvre. rappel toi de cette fois où tu te trimbalais en petite culotte et que tu chantais à tue tête pensant que j'étais pas rentrée. cette fois tu avais été réveillé par l'odeur délicieuse de la bouffe. mamamia comment ça avait l'air bon. bien sûre elle t'en avait pas laissé la garce. figure toi que les femmes que j'invitais gentiment à venir passer la nuit ici, ont cuisiné pour moi. un vrai con. toujours dans la subtilité.
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2077-cleo-rose-this-guy-jhttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2092-cleopatra-cleo-rose#36203
Messages : 1032
Points de justice : 343
Date d'inscription : 05/06/2017
Pseudo : eyesome
Célébrité : natalia sexy dyer.
Crédits : nephilium



Re: oh god i made eye contact (anselm)
Message Posté Dim 18 Juin - 22:06
oh mon dieu. anselm semblait se donner un malin plaisir à mettre la jeune rose mal à l’aise. sachant pertinemment quoi dire et faire pour voir ses jours se rosirent. elle se maudissait d’être aussi faible. d’être incapable de cacher ses émotions. si elle avait pu, elle le forcerait à se taire. elle s’imaginait lui foutre un bon coup de scotch sur la bouche, doux rêve. elle sentait ses joues la brûler et dévia le regard. elle tenta de creuser l’écart entre leurs deux corps, mais comme s’il avait lu ses pensées, anselm se rapprocha à nouveau. elle n’allait pas se laisser faire. oh ça non ! elle n’était pas sa boniche du coin, et si d’autres filles se pavanaient devant ses pieds tant mieux pour lui. elle ignora le petite pointe de jalousie qui lui pinçait le cœur. il avait une lignée de femmes (hum de prostituées) qui n’attendaient certainement que lui. alors pourquoi se donnait-il autant de mal à lui chercher des noises ? c’était encore un de ses petits jeux.il s’ennuyait tellement qu’il avait dû en arriver à ce stade. il fallait que cleo reste forte. en entendant les mots du jeune homme elle se mit à tousser, l’air passant dans le mauvais trou. une nuit de plaisir ? son cœur battait à la chamade, et elle ne pouvait s’empêcher d’y penser. non. non. non. « c’est beau de rêver, comme si j’allais accepter ça. c’est pas parce que tu en as envie que c’est réciproque. » qu’elle rétorqua en levant les yeux au ciel, sa voix quelque peu tremblante. il fallait absolument qu’elle reprenne ses moyens car à ce rythme elle n’allait pas tenir longtemps. et elle se refusait de tomber dans ses bras. elle savait qu’au fond il ne ferait que la blesser, ce n’était qu’une sorte de petit délire pour lui. c’est surement ce qu’il faisait le plus mal. « et si après un baiser tu parles de toi et de ta main droite tu fais ce que tu veux je juge pas. » qu’elle rajoute sans se déphaser, manquant presque de bégayer. sa peau virant rouge moisie. plus elle pensait à ses lèvres contre les siennes, plus elle trouvait le souvenir agréable. c’était surement ça qui la rendait la plus malade. car sur tous les hommes présents sur cette terre, il fallait qu’elle commence à avoir le béguin pour lui. lui. « je ne vois pas de quoi tu parles. » qu’elle ignora tout en bloc. plutôt crever que de se rappeler ce moment des plus humiliants de sa vie. il était vrai qu’il lui arrivait souvent de se promener pratiquement en tenue d’eve dans l’appartement. une très mauvaise habitude qu’elle avait prise. « tu as surement dû rêver » qu’elle renfonce. dire qu’il l’avait vu dans une tenue pareille. au moins aujourd’hui les comptes étaient à un de partout, puisqu’elle l’avait aperçu en tenue d’adam. « elles auraient dû foutre du poison dans ta bouffe si tu veux mon humble à vie. » elle le regarde l’innocence même, comme si elle venait pas juste d’impliquer qu’elle préférait le voir mort. elle se rapproche du jeune homme, prenant son courage à deux mains. ils étaient tellement proche qu’elle pouvait sentir son souffle. « comme je te le disais, t’as faim, tu cuisines. » qu’elle chuchota les yeux pétillants. « et si t’es un peu intelligent, tu commandes deux pizzas. et puisque c'est un rendez vous galant tu payes. » c'est qu'elle s'enhardissait la petite.


lift me up.
Ne jamais dire "qui est là?". Tu n'as jamais vu des films d'horreurs ou quoi? c'est une demande de mort. Et si les gens dans les films au lieu de crier m'écoutaient, ils seraient toujours en vie. Car maintenant pour aller aux chiottes durant la nuit, j'suis obligée de m'armer de mon sabre laser car j'ai trop peur de quitter ma chambre toute seule.
avatar
Destroying someone is fun !
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1909-soleil-amer-ans
Messages : 65
Points de justice : 56
Date d'inscription : 27/05/2017
Pseudo : nebula.
Célébrité : cisco.
Crédits : faust



Re: oh god i made eye contact (anselm)
Message Posté Lun 26 Juin - 21:04
t'es désarmé face à tant de résistance. une vraie rivale. peut-être était-elle partie faire un stage de remise à niveau pour pouvoir finalement te supporter. elle t'épatait presque. et tu t'amusais à la pousser à bout. voir jusqu'où elle pourrait tenir. jusqu'où elle craquerait. sans chercher à la blesser ou qu'elle parte à nouveau. non c'était un petit jeu gentillet. amusant et divertissant. elle n'en pensait pas moins tu en étais certain. peut-être que ce soir là, t'avais dépassé les limites, des frontières que tu ne te risquerais plus à franchir. bien trop de représailles après. et surtout des tourments inexplicables. un vrai désastre. tu rigoles l'air de rien face à sa répartie. pauvre enfant, si seulement ses joues ne viraient pas au rouge, peut-être l'aurais-tu cru. t'es bien naïve de croire que je ne vois pas que tu rougis, mais bien passons, j'ai trop la dalle pour débattre sur ce sujet. t'étais bien aimable de ne pas t'aventurer sur ce sujet. mais voilà que tu te mettais à penser qu'elle était drôle ainsi. tu ne voulais certainement pas être responsable de sa mauvaise humeur alors tu tâchais de la caresser dans le sens des poils (en aucun cas tu te permettrais de la comparais avec un animal.) petit rictus au bord des lèvres. tu n'avais pas rêvé cette fois-là. tu t'en souvenais parfaitement. des images nettes et clairs. très beau paysage, c'était certain. jolie fessier. mais tu te passerais de lui faire des louanges. la pauvre, elle risquerait de virer rouge pivoine. tant pis, moi je sais ce que j'ai vu. lâches-tu accompagné d'un clin d'oeil. puis soudain, après qu'elle ait déblatéré sur ses paroles cruelles mais finalement peu insignifiante, elle se rapprocha de toi. tu fus surpris. ne la pensant pas capable d'un tel acte. et pourtant. elle vint même te provoquer avec ce ton chuchoteur et ce regard pétillant t'incitant à commander pour vous deux. ô diable, elle était irrésistible. j'suis sûre t'as fait un stage, j'sais pas, mais t'as changé. tu lâches avant de détourner le regard et de reculer afin d'attraper ton téléphone. tu composes le numéro d'une pizzeria, quelques phrases, quelques mots et c'est commander. j'sais même pas ce qui me prend à faire ça. à croire que la faim me rend débile. t'avais capitulé. et une grande victoire pour cleo.
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2077-cleo-rose-this-guy-jhttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2092-cleopatra-cleo-rose#36203
Messages : 1032
Points de justice : 343
Date d'inscription : 05/06/2017
Pseudo : eyesome
Célébrité : natalia sexy dyer.
Crédits : nephilium



Re: oh god i made eye contact (anselm)
Message Posté Mar 27 Juin - 8:46
« je ne rougis pas » qu’elle s’exclame de mauvaise foi avant de rajouter « je crois qu’il faut que tu ailles vérifier ta vue. » histoire d’enfoncer un peu plus le couteau dans la plaie. la pauvre cleo se maudissait intérieurement. pourquoi son visage devait-il être un livre grand ouvert ? pourquoi était-elle incapable de cacher ses émotions ? mais va te faire foutre lady gaga avec ta pocker face. c’est que de se retrouver dans un endroit aussi exiguë, avec seulement anselm comme compagnie faisait perdre ses moyens à la demoiselle. pourtant elle avait l’habitude, ça n’avait toujours été que les deux. sauf que le baiser avait tout changer. et que même si la conversation avait évolué vers d’autres sujets, la rose se posait encore beaucoup de questions. sur-analysant. sur-observant. d’ailleurs anselm clamait qu’elle avait changé. elle fronça les sourcils se demandant bien ce qu’il pouvait raconter. ils ne s’étaient pas vus depuis quoi ? deux semaines ? à la rigueur elle avait peut-être des cheveux plus longs, mais c’est tout. elle lui lançait son petit regard, l’air de lui dire mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire de toi ? « j’espère que c’est en mieux. » elle lui tira la langue comme une gamine de cinq ans. « parce que toi en tout cas c’est en pire. » elle le taquine. il est toujours aussi beau et désarmant. bien qu’elle ne lui avouerait jamais. elle avait même l’impression qu’anselm était plus honnête et sincère qu’avant. cleo ne savait pas vraiment ce qu’il lui avait pris, mais elle s’était rapprochée. elle avait réduit l’espace qui les séparait, et avait fait quelque chose de spontané. de si spontané qu’elle en était elle-même surprise. mais au moins elle avait pour une fois réussi à ce que le jeune homme écoute et exécute un de ses ordres. pour une fois qu’il ne faisait pas sa tête de mule. « t’inquiète pas t’as toujours été débile » qu’elle souligne un sourire victorieux accroché à ses lèvres. puis observant le jeune homme commandé les pizzas, elle commence à danser. chantonnant ces célèbres paroles « j’ai gagné, j’ai gagné, we did it yeeaaah. » dora l’exploratrice, une de ses plus grandes références. anselm devait surement se demander si elle n’était pas une folle tout droit sorti de l’asile. « avoue je t’ai manqué. » qu’elle s’exclame en lui sautant sur le dos en mode boulet de canon. manquant de le faire basculer, mais c’est qu’anselm était un homme fort. elle enroula ses bras autour de son cou, pouvant sentir les effluves de son parfum. c’est que ça sentait bon. « toi aussi tu m’as manqué, genre riquiqui peu. » qu’elle chuchote à nouveau dans son oreille avant qu’il se débarrasse d’elle. c’est que ça allait devenir son nouveau truc : le chuchotement. peut-être que c’était la seule façon de dompter le tempérament de feu de son colocataire.


lift me up.
Ne jamais dire "qui est là?". Tu n'as jamais vu des films d'horreurs ou quoi? c'est une demande de mort. Et si les gens dans les films au lieu de crier m'écoutaient, ils seraient toujours en vie. Car maintenant pour aller aux chiottes durant la nuit, j'suis obligée de m'armer de mon sabre laser car j'ai trop peur de quitter ma chambre toute seule.
avatar
Destroying someone is fun !
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1909-soleil-amer-ans
Messages : 65
Points de justice : 56
Date d'inscription : 27/05/2017
Pseudo : nebula.
Célébrité : cisco.
Crédits : faust



Re: oh god i made eye contact (anselm)
Message Posté Dim 2 Juil - 19:09
tu te maudissais déjà d'avoir capitulé aussi facilement. à croire que cela n'allait plus. que tu étais malade. ou quelques du genre. peut-être ce baiser t'avait rendu guimauve. la mauvaise affaire si c'était le cas. il fallait que tu oublies. que tu zappes ce moment de ta vie. pourquoi étais-tu tant obnubilée par ça. tu soupiras. elle avait changé c'était certain. elle n'était plus cette enfant agaçante. mais une femme agaçante -toujours- mais attirante. quoique. peut-être pas finalement. ah non, t'es toujours la même gamine autant pour moi. sourire arrogant. vilain presque provocateur. puis finalement, elle fait son truc du chuchotement. nouveau. mais efficace. ça marche direct. genre elle était tellement sûre d'elle. tellement déterminée que tu n'avais pas voulu la rendre triste. puis tu crevais la dalle aussi. ouais c'était ça. t'avais simplement fin. voilà pourquoi t'avais perdu cette bataille. mais la guerre, elle, elle ne la gagnera pas. après, encore fallait-il savoir qu'elle était la fin. à peine tu raccroches qu'un sac de patate tombe sur ton dos. ah si t'as pris du poids. quel con. surtout que ce n'était pas le cas. oui elle t'avait manqué. mais pas de la manière qu'elle le pensait. pas parce qu'elle était chiante. ça ça t'avait pas mais alors pas du tout manqué. ses lèvres en revanche. son regard. son fessier rebondit lorsqu'elle se dandine le matin tout en chantonnant. ouais ça ça t'avait fait tout vide pendant son absence. pour rentrer dans son p'tit jeu tu lui balances : totalement, t'as plus intérêt à partir même quand j't'embrasse. tu rigoles. tu savais sur quoi tu t'engageais. mais après tout, toi aussi t'avais envie de jouer. et puis zut, qu'elle arrête avec ces chuchotements. ça te mettait hors de toi. c'était beaucoup trop attirant. mais comme une conne, elle l'ignorait. tu lui attrapes alors le poignet après qu'elle est quittée ton dos. arrête les chuchotis, les conséquences de ce genre de choses ne risquent pas de te plaire. t'étais complètement sérieux. peut-être un peu trop lugubre d'un coup. aaah anselm le bipolaire : le retour. tu la lâches avant d'aller chercher dans un meuble une petite bouteille d'alcool, tu reviens vers elle : fêtons ton retour. t'avais surtout juste envie d'oublier cette envie incessante de faire des choses loin d'être catholique avec la jeune femme.
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2077-cleo-rose-this-guy-jhttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2092-cleopatra-cleo-rose#36203
Messages : 1032
Points de justice : 343
Date d'inscription : 05/06/2017
Pseudo : eyesome
Célébrité : natalia sexy dyer.
Crédits : nephilium



Re: oh god i made eye contact (anselm)
Message Posté Lun 3 Juil - 10:55
cleo commençait à bien connaitre l’énergumène. sa façon de penser, sa façon d'agir. tout n'était pas un grand mystère. elle savait qu'il était incapable de faire des compliments, ne serait-ce qu'entendre quelque chose de positif sortant de sa bouche. la jeune rose était bien trop habituée pour s'en vexer. gamine qu'il disait. les sourcils de l'étudiante se froncèrent. elle lui rigola au nez. « vraiment ? je croyais qu’ici le seul gamin c’était toi ? » souligna-t-elle les yeux remplient de malice. son petit sourire arrogant l'amusait. décidément, il aimait bien avoir le dernier mot, comme s'il souhaitait lui prouver quelque chose. son manque apparent de virilité? peut-être. elle le laissa gentiment commander les pizzas, en ayant déjà l'eau à la bouche. elle n'avait rien avalé depuis ce matin, et les gargouillements de son ventre le lui faisaient bien sentir. un doux sourire s'étira sur les commissures de ses lèvres avant de se jeter par surprise sur le dos de son colocataire. une envie subite. comme cela. elle roula les yeux au ciel en entendant le petit commentaire mesquin d'anselm. tellement prévisible. « connard » qu'elle affubla amicalement. si elle pouvait un peu mieux voir son visage elle lui aurait surement offert un joli cadeau de la part de son majeur. un petit fuck you. sauf que dans sa position actuelle cela était bien impossible, alors le petit connard allait devoir faire l'affaire. n'empêche qu'il avait peut-être raison. à force de noyer son chagrin et doute dans le chocolat, il se pouvait qu'elle est prise quelques kilos. elle préfèrait se dire que ça mettait mieux en avant ses formes. « même si j'ai besoin de faire pipi et que les seuls toilettes sont à l'autre bout du monde? » qu'elle rigola ne préférant pas trop prendre au sérieux sa remarque. « comme si tu allais à nouveau m'embrasser, j'aurais trop peur de me choper de l'herpès ou pire ta débilité. » qu'elle rajouta en le taquinant, ses joues prenant une jolie teinte rosée. cleo quitte son dos. ce n'était pas l'endroit le plus confortable du monde. même si elle devait bien admettre qu'il sentait bon, et que sa peau était tout chaude, cela lui donnait des frissons. ce n'est pas comme si des mots pareils allaient sortir de sa bouche. alors qu'elle ne s'y attend pas, anselm l'attrape par le poignet. la jeune rose émet un petit bruit, surprise par son geste. elle avait l'impression que les émotions de l'homme étaient passées de calme à énervé. qu'est ce qu'elle avait encore pu bien faire pour le vexer? pour blesser son petit égo? elle l'observait, ne détachant son regard du sien. il avait l'air bien plus sérieux qu'auparavant. peut-être qu'après sa petite dance antérieure en tenue d'adam il avait attrapé froid aux couilles. rien que d'y penser et le visage de la demoiselle se transformait en tomate. elle se maudissait intérieurement, elle ne devait pas penser à ce genre de choses. c'était tellement dégradant et si peu catholique. mon dieu elle ne savait pas qu'elle avait un esprit pareil. « mes chuchotis? » qu'elle demanda bêtement, inclinant son visage sur le coté. ce changement de température la décontenançait. avec lui, elle passait toujours du chaud brûlant au froid givré. « t'es vraiment chelou comme mec » qu'elle baragouina, retirant fermement son poignet de sa prise. (bon ok il l'avait lâché au même moment) vazy il lui avait presque fait mal. elle regarda son poignet pendant quelques secondes, à croire qu'un furoncle allait s'en dégager. même pas un je suis désolé. bâtard. elle le vit attraper une bouteille d'alcool. depuis quand ils en avaient? il avait une autre saute d'humeur. sans piper mot, elle alla dans la cuisine chercher des verres. d'habitude elle aurait dit non, mais avoir à faire à anselm la fatiguait. et franchement elle en avait bien besoin. elle lui tendit les deux verres, attendant que monsieur fasse le service.


lift me up.
Ne jamais dire "qui est là?". Tu n'as jamais vu des films d'horreurs ou quoi? c'est une demande de mort. Et si les gens dans les films au lieu de crier m'écoutaient, ils seraient toujours en vie. Car maintenant pour aller aux chiottes durant la nuit, j'suis obligée de m'armer de mon sabre laser car j'ai trop peur de quitter ma chambre toute seule.
Contenu sponsorisé


Re: oh god i made eye contact (anselm)
Message Posté
oh god i made eye contact (anselm)
Keep Up With New York :: City Island
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet