Keep Up With New York,
rouvre ses portes
nous vous souhaitons la bienvenue.
# Saison 2
nouvelle intrigue
Venez découvrir la nouvelle intrigue Ici
Aidez les nouveaux
à se sentir chez eux
Soutenir le forum
les top sites
Venez soutenir le forum en votant sur les top sites Ici, Ici et Ici

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Partagez | 
all empires are created of blood and fire (lénathéna)
Keep Up With New York :: Uptown :: Upper East Side
avatar
Destroying someone is fun !
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1872-well-you-know-what-thttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2111-demedicis-athena-de-medicis
Messages : 329
Points de justice : 4
Date d'inscription : 26/05/2017
Pseudo : nameless sky
Célébrité : margot fucking robbie
Crédits : timeless. (avatar)



all empires are created of blood and fire (lénathéna)
Message Posté Mar 6 Juin - 21:25
the devil's tears
other half Léna
Every man sees in his relatives, and especially in his cousins, a series of grotesque caricatures of himself.

L'atmosphère dans son appartement penthouse au dernier étage d'un immeuble de luxe, on peut dire qu'il est généralement assez tranquille. Ce matin-là, les bruits agaçants provenant des autres voisins étaient plus présents que d'habitude, chose qui l'a particulièrement dérangée. Désormais chaque petit malheur semblait être la fin du monde. Mon petit doigt de pied est violemment agressé par un coin d'une armoire, les envies de suicide font limite surface. « Bordel de cul, heureusement que dans ces moments j'ai pas d'AK-47 dans mon champ de vision ! » criais-je d'agacement à travers l'appartement, laissant les ultrasons pénétrer les murs si blancs. Bref, ce n'était clairement pas ma journée, j'étais sous les nerfs et tout me paraissait comme être la fin du monde. Les symptômes paraissaient être ceux de la ménopause, même si je savais au fond de moi que ce n'était pas leur cause, je ne pouvais cesser de torturer mon esprit avec cette idée. Un remontant était clairement nécessaire dans ce genre de circonstances, suite à des matinées pareilles. Qui dit remontant, dit faire du shopping, mais puisque mon temps n'est pas gratuit et que j'ai déjà une tonne d'habits, je décide d'aller simplement me préparer comme si j'allais à un gala de charité organisé par Barack Obama. Dans mon luxueux penthouse, il y a évidemment une salle consacrée entièrement à ma garde-robe. De couleur noire pour donner un ton classe, avec pleins de compartiments qui se présentent en blocs d'armoires sans portes, avec des LED qui éclairent mes piles et rangées de vêtements. Au milieu de la pièce spacieuse se trouve une armoire carrée noire, marbrée où sont rangés par couleurs tous mes bijoux. Une porte secrète s'ouvre par une combine sur le miroir qui occupe de haut en bas, le tiers d'un des quatre murs de la pièce. Cette porte mène au monde magique des chaussures de la demoiselle de Médicis, soit par une autre appellation : the Cruella Shoetèque. Ce qui me frappe le plus à chaque fois que j'y pénètre, c'est l'odeur de fraîcheur qui est apportée par les baies vitrées sur le toit de celle-ci, qui s'ouvrent et laissent passer les rayons de soleils qui laissent reposer une atmosphère inspirante et joviale. J'attrape une robe moulante très classe de couleur blanche, que j'endosse et scrute pendant plusieurs dizaines de secondes, en prenant soin de bien admirer les coupures parfaites qui mettent en valeur mon dos. Celle-ci m'avait coûté une belle fortune plusieurs semaines auparavant et je ne l'avais encore jamais mise. Dans la Cruella Shoetèque, c'est une paire de sandales à talons couleur peau qui finissent à mes pieds. Soudainement, alors que je conclus mon maquillage, j'entends quelqu'un sonner à la porte. Étant donné que je ne m'attends de voir personne à cet heure-ci, je m’empresse de découvrir qui vient me rendre une visite inattendue. Arrivée à la porte, derrière la baie vitrée floutée qui couvre ma porte d'entrée verticalement, je reconnais directement la silhouette qui se cache derrière. « Léna, ma personne favorite! Quelle surprise de te voir, mais une bonne surprise. Viens dans mes bras! » exclamais-je en appuyant sur la poignée afin d'ouvrir les portes de mon chez moi. C'est un bonheur absolu à chaque fois que je me retrouve avec ma cousine Léna, peu importe sous quelles circonstances. On dit souvent qu'une cousine se trouve à deux pas entre une sœur et une amie, mais pour moi elle est bien plus que cela. Du temps passé avec elle, n'est jamais du temps perdu. Elle est de retour depuis peu à La Grosse Pomme suite aux contraintes qui l'ont poussée à quitter le pays. « C'est un vrai bonheur que tu sois de nouveau à mes côtés, j'en avais presque perdu l'habitude.» C'est évidemment très difficile de quitter sa moitié, quand l'habitude de se côtoyer devient si permanente, surtout lorsqu'on développe une relation si complice. Le plus important était tout de même sa sécurité, puis je pense qu'au fond d'elle, elle sentait la nécessité de faire le vide, puis le plein en même temps. Cette nécessité de se retirer se présente à un moment donnée dans chacun d'entre vous. C'est pour cette raison que je l'avais aidée, non seulement parce que c'est ma moitié et que je ferais tout pour elle, mais également parce que je la comprends.
Made by Neon Demon
all empires are created of blood and fire (lénathéna)
Keep Up With New York :: Uptown :: Upper East Side

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet