Keep Up With New York,
rouvre ses portes
nous vous souhaitons la bienvenue.
# Saison 2
nouvelle intrigue
Venez découvrir la nouvelle intrigue Ici
Aidez les nouveaux
à se sentir chez eux
Soutenir le forum
les top sites
Venez soutenir le forum en votant sur les top sites Ici, Ici et Ici

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Partagez | 
Episode I : American Nightmare, Ligne #6.
Keep Up With New York :: Uptown :: Upper East Side
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1670-gabriel-montambault-
Messages : 87
Points de justice : 0
Date d'inscription : 20/05/2017
Pseudo : Gorgeousmali.
Célébrité : Liam Hemsworth
Crédits : Gorgeousmali



Re: Episode I : American Nightmare, Ligne #6.
Message Posté Dim 18 Juin - 8:35
EPISODE I : AMERICAN NIGHTMARE

I'm not affraid of the dark : I'm used to it.

Mais quel retournement de situation! Mais quel coup de théâtre! Franchement, si Gabriel n'avait pas été pris au coeur de drame il aurait probablement applaudit dans un sarcasme des plus cinglant mais hélas, il était pris au piège dans cette station qui deviendrait peut-être le lieu de leur dernier repos. Bah quoi? Gabriel n'était pas du tout du genre optimiste, pas après la vie misérable qu'il a vécu. Et il fallait bien avouer que d'avoir le bras en compote n'aide certainement le moral dans tout ça. Le pire dans tout ça, c'était que la femme qui s'était improvisée leader l'avait pris sous son aile. Gabriel n'aimait pas se sentir ainsi lui qui se déclarait ultra indépendant malgré son handicap aujourd'hui cela venait de brouiller toutes ces tours derrière lesquelles il aimait bien se cacher. Il dû garder sous silence toute la rancoeur qu'il éprouvait au moindre geste d'attention de sa part, surtout lorsque vint le temps où elle lui banda le bras à l'aide d'un bout de chemise dont il était parvenu à entendre évidemment.Blessé autant dans l'ego que physiquement, il ne savait pas si tout le monde avait survécu puisqu'il était le seul à n'avoir absolument aucune vision, de toute évidence il était défavorisé. Il bredouilla un très bref « Merci » un ton neutre, mais pas froidement emprunté comme il en avait tant l'habitude. Au fond, il savait très bien que sans elle, il serait passé sous les rails, déchiqueté en morceaux. Quelle horrible mort! Cela aurait été une tragédie lui qui s'imaginait plutôt crever de sa maladie.

Quand tout le monde répondit à l'affirmative et qu'un homme à la chevelure de jais ( Maddox ) demanda en retour si le groupe se portait bien , la voix de Gabriel fit écho à toutes les autres « Ça va,ça va... Juste le bras en compote mais en vie, c'est ce qui compte...ou pas? » avait-il bredouillé presque pour lui-même. Gabriel se tut alors et écouta les directives du mec qui s'avait fait tailladé par une hache précédemment. Pas fou cet homme, avait admis le jeune français dans son subconscient. Tout le groupe s'activait donc, à la course pour rejoindre la prochaine station de métro dans l'espoir d'y trouver un refuge ou un échappatoire, dans l'espoir de survivre surtout. Pourtant, il semblerait que le bon dieu se moquait éperdument du groupe en question puisqu'ils tombèrent sur un groupe de vilains qui empestaient carrément l'alcool et les substances illicites. Cela ne l'étonnait pas pour le moins du monde, il fallait être carrément défoncé pour adhérer à l'idéologie d'une purge. « Petits cochons non mais ils ont pas trouvé mieux ? » gloussait alors Gabriel dans un moment qui n'était définitivement pas propice à son humour douteux. C'était sa façon de chasser la peur, en quelque sorte et ça fonctionnait plutôt bien. On aurait presque cru que c'était la fin mais non, en fait, ils se trouvaient dans le Koh Lanta mode grande pomme, la grande classe quoi!

Heureusement pour eux tous, Alexandra repéra une grille d'aération dans laquelle ils pourraient tous voyager. Ce fut donc en se faisant aider par Vicki une fois de plus qu'il grimpa dans l'espace très confiné pour sauver sa peau. Derrière lui se trouvait la jeune blonde, et les trois autres hommes. Un cri soudain glaça le sang du jeune aveugle « Que se passe-t-il? » osait-il demander en haussant le ton pour que tout le monde l'entende, la sueur perlant sur son front et humidifiant sa chemise. C'était suffoquant ici, ils n'allaient pas tenir très longtemps à une pareille chaleur.




Get the fuck out
summertime sadness ☽ It feels like there's oceans  between me and you once again.We hide our emotions under the surface and tryin' to pretend.But it feels like there's oceans between you and me.
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1916-arthur-grey-le-plus-
Messages : 97
Points de justice : 11
Date d'inscription : 27/05/2017
Pseudo : Cee
Célébrité : Max Riemelt
Crédits : avengedinchains



Re: Episode I : American Nightmare, Ligne #6.
Message Posté Lun 19 Juin - 18:27
Juste quand il pensait que l'enfer touchait à sa fin, apercevant les lumières significatives du prochain arrêt de métro, Arthur fut rappelé à la douloureuse réalité de leur situation par l'apparition d'une bande de dégénérés mentaux pensant sans aucun doute les achever. Heureusement, Alexandra - toujours à moitié nue vu que son t-shirt lui servait de bandage à une plaie qui, si elle avait cessé de saigner, continuait de lui arracher des soupirs de douleur et de protestation - trouva une solution pour qu'ils puissent s'échapper. Il faut dire que ce n'était quand même pas de chance. Cela dit, Arthur avait encore plus de peine pour le jeune homme aveugle qui les suivait tant bien que mal et qui était désormais le deuxième blessé de leur petit groupe. Pour rien au monde Arthur n'aurait voulu vivre cette épreuve sans pouvoir voir ou distinguer ce qu'il se passe autour de lui. L'obscurité, épaisse, et la chaleur, étaient des obstacles déjà bien suffisants pour ne pas vouloir ajouter l'absence totale de vision.

Les voilà donc qui tentaient tant bien que mal d'avancer dans un tunnel saturé de pollution et de poussière. Arthur évaluait la chaleur environnante à plus de 40 degrés - il avait du mal à respirer et ne pouvait s'empêcher de penser aux bactéries ambiantes qui auraient bien assez rapidement fait de lui infecter le bras. Peu importe, le principal était de sortir vivant de ce qui semblait être une mauvaise blague. Le conduit avait en plus la particularité d'être vraiment étroit, ce qui ne lui facilitait pas la tâche, et si ses années d'entrainement en tant que flic l'aidaient sans doute à tenir le coup, il n'en restait pas moins que l'endroit lui donnait envie de faire une crise d'angoisse - ce qu'une des femmes fit, d'ailleurs, apparemment, et Arthur devina à entendre le cri qu'il ne s'agissait pas d'Alex. Le hurlement fut suivi par un craquement horrible et un autre hurlement qui les retardèrent un moment - et égoïstement, comme Arthur fermait la marche, il n'avait pas excessivement envie de traîner, peu important l'objet du cri strident qui venait de retentir. « Tout va bien ? » demanda-t-il peu après que Gabriel ait demandé ce qu'il se passait. « Il faut continuer à avancer, sinon, on va mourir ici », suggéra-t-il. La température semblait monter cruellement à chaque centimètre parcouru. La sueur perlait sur son front et une douleur vivace cognait contre ses tempes. « Courage ». D'autant que si l'un d'eux s'effondrait, devant, ils se retrouveraient tous coincés comme des... rats.


thank god for gravity
You gain strength, courage, and confidence by every experience in which you really stop to look fear in the face. You are able to say to yourself, 'I lived through this horror. I can take the next thing that comes along.'
avatar
Life is full of little pricks.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1641-maddox-humphrey-swee
Messages : 145
Points de justice : 11
Date d'inscription : 20/05/2017
Pseudo : ilusm. (pauline)
Célébrité : matthew daddario.
Crédits : @ultraviolences, @smoaks/elsy pour le magnifique gif dans mon profil.



Re: Episode I : American Nightmare, Ligne #6.
Message Posté Mer 21 Juin - 6:09
EPISODE I : AMERICAN NIGHTMARE

I see humans but no humanity.

Perdus, secouées, terrifiés. Nombreux étaient les adjectifs capable de décrire le groupe de survivant après tout cela. Encore dans les tunnels, s'ils ne mourraient pas à cause de ces psychopathes, ils mourraient certainement de chaud et d'épuisement. Ils manquaient de force, certains étaient blessés et ils n'avaient aucune idée de la direction dans laquelle ils allaient. Le plan était de fuir et de trouver refuge en dehors de ces tunnels, mais ils ne savaient même pas si là-haut, la situation était meilleure qu'ici. Peut-être que dans les rues, c'était un carnage et qu'ils signaient leur arrêt de mort en voulant, en fait, se sauver. Maddox se posait énormément de questions et commençait vraiment se questionner à propos de la survie. Allaient-ils vraiment survivre, au fond? Peut-être qu'ils sur-estimaient trop leur endurance et qu'ils allaient claqués un à un. Il paniquait, ses mains étaient froides, il tremblait de peur. Sa vie était mise en jeu et il n'avait aucun pouvoir pour arrêter cela. C'était peut-être ses derniers moments et bordel, il ne voulaient pas les passer dans ces tunnels crasseux et surchauffé. Alors que le groupe de survivants suivaient les rails, une voix résonna dans les tunnels sombres. Des psychopathes. Alors qu'il voulait crier à quel point c'était des salopards, histoire de montrer sa colère, le brun ferma sa bouche. Ce n'était pas intelligent. Leur seul but était de jouer avec leur jouet avant de les achever comme de vieux morceaux de viandes. L'écho de leur voix stressait le jeune Humphrey, qui se répétait qu'ils allaient tous mourir. Il devenait fou, complètement. Il n'avait plus aucun espoir, la panique prenait contrôle de son corps. Il se tourna vers le groupe après avoir déglutit. Alexandra trouva ce conduit d'aération. Il était étroit. Beaucoup trop étroit. Lui qui avait chaud, il était désormais mal à l'aise dans ce fameux conduit, suivant les trois personnes devant lui. Déjà fatigué, le brun fut réveillé à grand coup par la blonde devant lui et ne vit pas le coup de pied arriver. Pile sur son nez, il lâcha un léger cri de douleur avant de grimacer. Elle n'y était pas aller légèrement. Le crac voulait tout dire, elle avait certainement cassé le nez du brun. Elle s'excusa et Maddox, bien trop secoué, répondit. « Je.. Mon nez.. Il est cassé. Je pense saigner. » Portant de temps en temps sa main à son nez, ressentant la douleur, il grimaçait à chaque fois. Comme quoi, chacun devait trouver un moyen de se blesser ou de se faire blesser. Pour le coup, c'était une jeune femme blonde qui venait de lui casser le nez, dans un conduit étroit et encore plus surchauffé. Il n'avait vraiment pas de chance et commençait vraiment à détester l'univers entier, pour le coup. « On peut y aller. Ca ira. », souffla-t-il au groupe, pour les rassurer. Il ne pouvait pas les bloquer au milieu de ce conduit uniquement car son nez était cassé.



- break me down -
avatar
Welcome to New York
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t65-anwar-l-sharafi-what-ghttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t327-kingsharafi-anwar-sharafi
Messages : 197
Points de justice : 0
Date d'inscription : 14/02/2016
Pseudo : KUWNY
Célébrité : Aucune.
Crédits : KUWNY



Re: Episode I : American Nightmare, Ligne #6.
Message Posté Dim 25 Juin - 16:36
EPISODE I : AMERICAN NIGHTMARE

ORFEO CAMPBELL + GABRIEL MONTAMBAULT + MADDOX HUMPHREY
ALEXANDRA WEISSBURG + ARTHUR GREY
PNJ ET LEADER DU GROUPE DE LA LIGNE #6 : Vicki Vale


Consciente que sa panique desservait le groupe tout entier, Vicki tentait tant bien que mal de reprendre son calme, essayant de faire abstraction de son cœur qu’elle sentait tambouriner contre sa cage thoracique. Devant et derrière elle, les autres survivants semblaient comme paralysés, pétrifiés. Sans doute avaient-ils peur que quelque chose d’horrible lui soit arrivée. Vu tout ce qu’il venait de leur arriver, cela n’aurait rien de bien surprenant. « Que se passe-t-il ? » Coupable, gênée, Vicki déglutit avant de finalement s’éclaircir la voix « Dé… désolée… c’était… C’était juste un rat… » Honteuse, elle finit par lâcher un rire nerveux. La chaleur, mêlée à la fatigue et la peur, allait finir par la rendre folle. Ils devaient sortir d’ici, et vite. « Il faut continuer à avancer, sinon, on va mourir ici » En voilà un qui comprenait parfaitement ce qu’elle ressentait. A moins qui fasse référence aux psychopathes qui continuaient de les poursuivre. C’est qu’elle les avait presque oubliés cela ! « O-oui… continuons. » Prenant son courage à deux mains, elle se remit donc à ramper, suivies de très près par le reste du groupe qui semblaient avoir de plus en plus de mal à gérer la chaleur. Toujours dirigés par Alexandra qui semblait avoir de plus en plus de mal à garder les idées claires, ils rampèrent encore et encore et ce, sans réellement savoir où est-ce qu’ils allaient finir par déboucher. Doucement mais surement, les minutes défilèrent, les plongeant très vite dans une fatigue des plus extrême. A bout de souffle, Vicki tentait tant bien que mal de garder les idées claires, de ne pas se laisser par la fatigue et cette envie presque irrésistible de tout abandonner. A quelques mètres d’elle, Alexandra finit néanmoins par trouver une sortie. Sortie bloquée par une grille qu’elle fut bien obligée de forcer malgré le peu de force qui lui restait. Toujours derrière l’aveugle, Vicki sourit, soulagée. Ils allaient peut-être survivre tout compte fait… « Dieu merci… » Finit-elle par souffler quand Alexandra finit par les prévenir que la voie était libre. Ils allaient enfin pouvoir respirer, s’étirer. Sans pouvoir s’en empêcher, Vicki se mit à rêver, s’imaginant confortablement installée au fond d’un bain chaud qu’elle aurait pris soin d’accompagner d’un bon verre de vin. Malheureusement, rien n’est aussi simple dans la vie. Et sans qu’ils ne s’y attendent, Alexandra se retrouva projetée en avant. Très vite, les mains qui avaient extirpé Alexandra de la ventilation s’attaquèrent au reste du groupe qui se retrouvaient maintenant à la merci du groupe de psychopathes qui prirent soin de les encercler et de les aveugler de leurs lampes torches. « Chat, c’est vous qui l’êtes ! » Lança finalement une jeune femme dont le visage était caché par un masque à l’effigie de la statue de la liberté. Ils étaient cinglés. Ils étaient tous cinglés… « Et si on jouait à un autre petit jeu hein ? » Finit par demander un des gars avant de finalement ramasser Alexandra. D’un air qui se voulait glauque au possible, il finit par placer un couteau sur sa gorge et ce, sous les regards médusés des survivants qui connurent bien vite le même sort. Le seul ayant droit à un traitement de faveur étant Arthur qui, étant trop grand et large pour la jeune femme qui semblait s’occuper de lui, avait l’honneur de se retrouver face à un fusil à pompes dont seul Winchester avait le secret. « Moi je veux jouer avec lui… » Doucement, mais surement, elle fit tomber le bout de son canon vers l’entre-jambe d’Arthur qu’elle frotta doucement. Vulgaire. Stupide et vulgaire. « On devrait les égorger comme les porcs qu’ils sont ! » Lança finalement le psychopathe qui, sans vraiment faire attention au mouvement de son corps, avait commencé à lacérer de son couteau la peau du cou du mannequin. Effrayée, Vicki tourna les yeux vers le pauvre Gabriel qui, aveugle, semblait à la fois effrayé et perdu. Ils n’avaient décidément aucun respect, aucune compassion. S’en prendre à un non-voyant, c’est lâche. Et c’était sans parler de Maddox qui, toujours en sang, semblait être sur le point de perdre conscience. Elle se serait d’ailleurs surement sentie responsable si son instinct de survie ne la poussait pas à ne penser qu’à sa propre survie. « On se calme…Rien ne sert de se presser. Ils n’iront nul part… Moi, je propose qu’on s’amuse un peu avec eux… » Pressant un peu plus son couteau contre la gorge d’Alexandra, celui qui semblait être le leader, continua. « Supplie moi ma belle… » Rapidement, les secondes s’écoulent et avant qu’il ne puisse dire quoi que ce soit, la tête du leader explosa. Comme ca, sans prévenir. Ne pouvant pas se retenir, Vicki hurla avant de se jeter à terre. Au loin, des voix s’élevèrent : « NYPD ! LES MAINS EN L’AIR ! » Pris de panique, les terroristes lâchèrent leur victime avant de prendre la fuite dans les tunnels laissant derrière eux la jeune femme qui, apparemment cinglée, se mit à tirer sur les forces de l’ordre. Les coups de feu s’enchainent et très vite, la jeune femme se retrouve à terre, le torse recouvert d’impacts de balles. Prise d’un haut le cœur, Vicki se mit à pleurer. Etaient-ils tirés d’affaire ? Doucement, elle releva les yeux vers le reste du groupe, se rendant très vite que la criminelle n’était pas la seule à avoir été touché par les forces de police. Heureusement pour Orfeo qui avait reçu une balle dans l’épaule, la police ne tarda pas à les rejoindre. Bouleversés, effondrés, les survivants furent finalement ramenés à la surface où se trouvaient plusieurs secouristes et ambulanciers. Apparemment, ils n’étaient pas les seuls à avoir été pourchassés et blessés. Placés tous ensemble dans une tente qui avait été dressée pour venir en aide aux blessés, ils purent reprendre leurs esprits sans pour autant pouvoir oublier ce qui venait de se passer. En silence, Vicki finit par quitter la tente. Laissant seuls les survivants qui pouvaient se réjouir d’avoir survécus au pire.


FIN DE L'EPISODE

Le chemin a été long mais vous avez finis par survivre au premier épisode. Mis à mal par les membres des Scarecrows, vous ne vous en sortez pas indemnes et devaient vous rendre dans un service d'urgence mis en place à la surface. Vos blessures sont superficielles et aucune d'entre elle ne laissera de handicap à vos personnages. Tous réussirons à guérir de leurs blessures. Pas sûr qu'il en soit de même pour leur moral qui lui, vient de prendre un sacré coup.

Précisions
L'épisode étant terminé, ce sujet devient libre et ne sera plus dirigé par votre PNJ. Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le souhaitez, dans l'ordre que vous souhaitez. Il est temps pour vos personnages de se remettre de tout ça et peut-être même de se serrer les coudes.
Contenu sponsorisé


Re: Episode I : American Nightmare, Ligne #6.
Message Posté
Episode I : American Nightmare, Ligne #6.
Keep Up With New York :: Uptown :: Upper East Side
Aller à la page : Précédent  1, 2

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet