Keep Up With New York,
rouvre ses portes
nous vous souhaitons la bienvenue.
# Saison 2
nouvelle intrigue
Venez découvrir la nouvelle intrigue Ici
Aidez les nouveaux
à se sentir chez eux
Soutenir le forum
les top sites
Venez soutenir le forum en votant sur les top sites Ici, Ici et Ici

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Partagez | 
Episode I : American Nightmare, Ligne #D.
Keep Up With New York :: Plot Twists & Episodes
avatar
Welcome to New York
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t65-anwar-l-sharafi-what-ghttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t327-kingsharafi-anwar-sharafi
Messages : 197
Points de justice : 0
Date d'inscription : 14/02/2016
Pseudo : KUWNY
Célébrité : Aucune.
Crédits : KUWNY



Episode I : American Nightmare, Ligne #D.
Message Posté Mer 7 Juin - 22:44
EPISODE I : AMERICAN NIGHTMARE

OLIVIA LAURENS + ELSY KEOUGH + IZÏA HAYES
AIDEN WATSON + ZEKK ILOWA
PNJ ET LEADER DU GROUPE DE LA LIGNE D : Maria, l'héritière diva

« CRIMES À GOTHAM #264 »
Emission diffusée le 7 Juin 2017

Hello chers habitants de Gotham, ici Vicki Vale sur les ondes de A.Q.R, radio du web, pour « Crimes à Gotham ». Aujourd'hui, la chaleur est au rendez-vous. Baignée par les rayons du soleil qui se fait de plus en plus chaleureux, Gotham brille de mille feux. Pourtant, malgré la chaleur et la paix qui règne sur notre belle métropole, quelque chose cloche, quelque chose me chagrine !

Hier après-midi, alors que je parcourais le net à la recherche de quelques informations concernant les différents meurtres ayant eu lieu à Gotham au cours de ces deux dernières semaines, je suis tombée sur une étude scientifique qui, croyez-le ou non, m'a fait réalisé à quel point les habitants de New-York se sentaient menacés. Car d'après cette étude menée par l'université de Columbia, plus de 70% des New-Yorkais ne se sentiraient pas en sécurité dans le métro de la grosse pomme. Soixante-dix pour cent, c'est énorme ! Moi qui pensais être seule, me voilà rassurée... Alors non, je n'ai pas peur des violeurs et tueurs en série. Non, ce qu'il me fait peur, c'est d'être coincée sous plusieurs centaines de mètre de béton. Sans parler de cette chaleur plus qu'excessive qui pousse chaque conducteur à pousser l'air conditionnée à son maximum. C'est comme passer du four au congélateur en quelques secondes. Un cauchemar pour nous les filles qui nous retrouvons à devoir sacrifier notre brushing. Malgré cela, je suis fière de savoir que cela ne vous empêche pas d'utiliser notre cher métro souterrain. Que ca soit la peur de se faire harceler ou de se retrouver coincé six pieds sous terre, rien ne nous mettra à genoux. Car nous sommes New-Yorkais. Le béton et la violences, ça ne nous a jamais fait peur ! Et pour ceux qui redouteraient toujours l'idée de fréquenter les métros de Big Apple, je les invite à vérifier chacune des caméras et agents de sécurité qui, au péril de leurs vies, seront vous protégez ; Du moins, j'espère.

C’était Vicki Vale pour A.R.Q, radio du web, en direct live de notre chère Gotham. N'oubliez pas, on se retrouve demain, même heure pour la suite de l'enquête. En attendant, passez une bonne journée et soyez sur vos gardes, on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve. Vicki Vale, terminé. - FIN DE TRANSMISSION ... -

Quartier, 24 Juin 2017, 21 Heure 32

Une jeune héritière dans le début de la vingtaine venait tout juste de rentrer dans un métro. Rien n'allait pour elle aujourd'hui. En plus d'avoir été obligé de se rendre chez les "paysans",comme elle le dit si bien, dans le quartier de Brooklyn pour une levée de fond pour les plus démunies où elle se trouvait à être porte-parole, elle avait perdu son garde du corps. Et c'est ce même garde-du-corps qui avait avec lui son porte-monnaie. Ce qui veut dire ? Elle était dans la merde. Heureusement, une personne qui l'avait vu paniquer, lui avait payé son ticket de métro pour retourner dans sa belle et grande villa luxueuse à Manhattan. Évidemment, c'était hors de question qu'elle entre dans un objet non identifié qu'elle catalogue d'inacceptable pour des personnes comme elle. Elle a finalement accepté lorsqu'elle remarqua une personne au loin qui n'arrêtait pas de la regarder. Ce n'est qu'une fois à l'intérieur qu'elle aurait voulu faire demi-tour. Pour une jeune héritière dans son genre, tout était crasseux et un bon coup de ménage ne serait pas du luxe. Après avoir sorti un mouchoir, elle frotta quelques instants le banc où elle allait s'asseoir, avec un air dégoûté sur le visage, au même moment où quelques jeunes fit leur adhésion à l'intérieur. « Merveilleux, je vais attraper la peste. » marmonna-t-elle lorsqu'elle commença à les regarder très minutieusement chacun leur tour, afin de savoir avec qui elle allait devoir passer quelques minutes de son temps.

Il y a avait tout d'abord, trois personnes qui semblaient se connaître. Un aux yeux bridés (Aiden) qui semblait vraiment comme un Monsieur je connais tout. Il était en train de parler très ouvertement à une personne à l'allure désobligeante (Izïa). Maria se demanda premièrement si c'était un homme ou une femme et si elle était bien une femme, elle aurait grand besoin d'un relooking, cette pauvre gamine. Puis la troisième personne de ce petit groupe, Maria ne savait pas trop comment le qualifié. Peut-être un être complètement pathétique et beaucoup trop timide qui ne semblait pas du tout à l'aise avec ses compagnons. Quelqu'un devrait lui retirer son balai qu'il a dans le cul à ce pauvre enfant. (Zekk) Et puis les deux autres filles qui suivirent avaient l'air à avoir plus de style (Olivia & Elsy) Deux jolies blondes qui pourraient sans doute bien s'entendre avec elle. C'est du sarcasme, n'est-ce pas… Parce que personne n'est assez bien pour se tenir avec elle. Mais sur qui Maria avait-elle tombé Elle fit une grimace de dégoût évoquant tout ce qu'elle pensait, jusqu'à ce que le métro commença à ralentir. Surprise que le trajet a été aussi cours, mais bien heureuse d'enfin entrer à la villa, Maria se releva toute joyeuse prête à sortir de l'endroit où le petit groupe se trouvait. Selon elle, ça commençait à sentir le souffle et elle a horreur de la sueur. Mais tout à coup, toutes les petites lumières au plafond s'éteignirent plongeant tout le monde dans l'obscurité. Qu'était-il en train de se passer? Monsieur je sais tout, (Aiden) sortit un briquet de sa poche et une faible lumière se fit apercevoir. Au même moment, une personne, parlant dans le haut-parleur se fit entendre, mais sous la surprise, le briquet tomba sur le sol et la pénombre revint : « Votre attention voyageurs. Ceci n’est pas un test. Ici votre système d’urgence intégré vous annonçant le début de la purge annuelle légalisée par le gouvernement américain. L’usage des armes de classe 4 et moins est permis pendant toute la durée de l’événement. Toutes les autres armes sont formellement interdites. Tous les membres du gouvernement bénéficie d’une immunité totale et ne doivent pas être visés. Quand vous entendrez la sirène, tous les crimes incluant les meurtres seront autorisés durant douze heures consécutives. Les services de police, d’incendie et d’urgences locales seront suspendue jusqu’à sept heures, demain matin, quand la purge sera levée. Que Dieu bénisse les nouveaux pères fondateurs et l’Amérique, une nation ressuscitée. Que Dieu soit avec vous. » Maria, qui était encore debout commença à trembler. « C’est une blague, non? » Parvient-elle à dire la voix cassée. « On va tous mourir! » Celui qu’elle avait qualifié de petit pathétique réussi à se frayer un chemin vers Maria pour la réconforter, mais dès qu’il lui touche l’épaule, un cri strident sorti de sa bouche. La porte du métro venait de s’ouvrir. Ils n’étaient plus seuls.

Lorsque la petite flamme s'alluma de nouveau, Maria poussa un autre crie sonore digne d'un film d'horreur à la vue d'une personne devant elle, portant un masque de hockey. Pris de panique, elle recula de plusieurs pas et entra en collision avec Olivia qui perdit pied et se cogna assez sévèrement la tête contre la paroi du métro. Ça ne saignait pas, mais assez pour la secouer et être quelque peu étourdie. Elsy vint rapidement à son secours tandis que les trois autres sortirent aussi rapidement qu'il le pouvait du wagon, suivi de très près par Maria et des deux autres filles, Olivia toujours secouée. Cependant, lorsque Izïa a réussi à sortir dans le tunnel, une violente sensation de brûle s'empara de son mollet droit. Elle trébuchât, mais tout de suite, Aiden et Zekk vient l'aider à se relever. Ce dernier découvrir avec horreur qu'un gros crochet était planté dans la jambe de la jeune femme. « Courrez… Vite. Je suis trop jeune et trop magnifique pour mourir. » Et au même moment, un rire diabolique se fit entendre à quelques mètres derrière les six protagonistes qui essayaient de fuir.
avatar
Welcome to New York
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t65-anwar-l-sharafi-what-ghttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t327-kingsharafi-anwar-sharafi
Messages : 197
Points de justice : 0
Date d'inscription : 14/02/2016
Pseudo : KUWNY
Célébrité : Aucune.
Crédits : KUWNY



Re: Episode I : American Nightmare, Ligne #D.
Message Posté Mer 7 Juin - 22:44
EPISODE I : AMERICAN NIGHTMARE

Les détails à connaitre et rappel des règles à suivre


Les détails à connaitre

Nous sommes le 24 Juin 2017. Il est 21 heures 32 minutes et c'est une belle journée ensoleillée qui s'achève. Comme à leurs habitudes durant le début de l'été, les bouches de métro sont envahis d'une chaleur étouffante à vous en faire suer sur place. Bien heureusement, les rames de métro, elles, sont équipées de climatiseurs qui, american way oblige, tournent à plein régime. Passer d'une chaleur mortelle à un froid glacial, qui n'aime pas ça. Vos personnages sont dans le métro pour une raison que vous devez choisir. Ils peuvent être à l'intérieur depuis le tout début ou depuis deux arrêts, c'est à vous de décider. Aucun personnage, qu'il soit bagarreur ou cinglé, n'est autorisé à foncer dans le tas et tabasser le groupe de psychopathes. Ils sont plusieurs, ils sont armés, cela serait du suicide. Dans les tunnels du métro, la température peut monter au-delà de quarante degré dans certains endroits. Veillez donc à faire en sorte que votre personnage en subisse les conséquences. Courir pendant sous cette température pendant des kilomètres, c'est humainement impossible, même pour Usain Bolt.

Rappel des règles

La durée + Les événements spéciaux ou épisodes ont une durée de deux à trois semaines maximum, ce qui est quand même pas mal sachant qu'il y en aura quand même régulièrement. Pendant les épisodes, la règle concernant le minimum de mots de s'applique pas, vous serez donc libres de faire le nombre de mots que vous jugerez utiles.

Les tours de jeu + Chaque tour ne dure que 72 heures. À partir du moment où votre PNJ a posté, vous avez donc quarante-huit heures pour répondre, attention soyez vigilants là-dessus car une fois ce délai passé votre tour sera considéré comme raté. Nous n'autorisons seulement qu'un seul message par tour. À chaque début de tour, vous recevrez un Message Privé vous communiquant la date et l'heure de la fin du dit tour.

La lutte anti-Grosbille + Les héros n'existent que dans les films ! Malheureusement on peut pas tous avoir la classe et les pouvoirs de Superman... Peu importe à quel point votre personnage est fort et intelligent, vous ne serez pas celui qui sauvera la journée. Mais ne vous inquiétez pas, à travers les PNJ, le staff trouvera toujours le moyen de vous faire briller, ayez confiance.

Les dangers + En vous inscrivant aux événements, vous acceptez les dangers qui vont avec ! Vos personnages risquent d'être blessés. Toutes les blessures infligées par les PNJ sont non-négociables. Serez-vous assez courageux pour participer à l'aventure ?!

Si vous abandonnez en cours de route + Si vous êtes absente ou peu actif et que vous ratez trois tours, vous vous retrouverez exclu(e) de l'événement. Votre personnage sera gravement blessé et les autres joueurs feront en sorte de l'évacuer sans que vous puissiez y trouver quelque chose à redire. En plus du K.O technique, vous perdrez un total de 100 points de justice et gagnerez un petit voyage direction l'hôpital le plus proche. On estime que trois tours vous laissent largement le temps de vous rattraper en cas d'empêchement ponctuel.
avatar
It's not that easy for everyone.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1667-olivia-laurens-coeurhttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1967-olishit-olivia-laurens#34084
Messages : 129
Points de justice : 0
Date d'inscription : 20/05/2017
Pseudo : pikachu/Jenna
Célébrité : Charlotte Mckee
Crédits : @mayumi



Re: Episode I : American Nightmare, Ligne #D.
Message Posté Jeu 8 Juin - 6:38


    sans permis tes moyens de transports sont vite trouvés. mais ce soir, c'est vers le métro que tu te tournes. tu aurais pu prendre ton nouveau vélo, mais tu as juste envie de vite rentré chez toi. tu descends les escaliers en sautillant avant de terminer ton trajet. tu attends patiemment que le wagon se montre, que ses portes s'ouvrent et pénètres à l'intérieur. tu ne t'assoies pas, préférant rester debout. allez comprendre pourquoi mais tu aimes la sensation du métro en marche. alors tu attrapes avec délicatesse la barre froide et dessines un tendre sourire. lorsque tu es enfin stabilisée, tu lances un regard autour de toi et aperçoit au loin Zekk et Izïa. tes lèvres s'étirent davantage. tu relâches la pression de tes mains lorsque le wagon ralentit, prête à t'approcher de tes amis. mais tu te stoppes rapidement quand les lumières s'éteignent. ton minois se relève comme si la réponse allait tomber du ciel. et c'est le cas. une voix sort du haut parleur et ton sang se glace. tes deux billes bleues s'arrondissent. tu ne comprends pas. est-ce un jeu ? tu sors ton téléphone et l'allumes pour avoir une autre source de lumière. tu te rapproches à grands pas des autres personnes, en particulier de Zekk. « qu'est ce que ça veut...» tu n'as pas le temps de finir ta phrase que la jeune femme non loin de toi hurle avant de reculer de plusieurs centimètres. tu ne t'y attends pas mais elle te fonce littéralement dessus et te voilà à perdre l'équilibre. tu essaies de te rattraper mais c'est peine perdue. ta tête vient violemment taper la paroi du métro et ta vision se brouille instinctivement. tu sens tes jambes trembler et ton myocarde s'accélérer. tu es prête à te laisser tomber au sol mais tu sens un bras venir te retenir. tu tentes de tourner la tête vers ton sauveur mais en vain. tu n'y vois plus clair et tu n'arrives pas à tenir encore debout. alors tu te laisses faire, alignant tes pas dans ceux des autres, te reposant sur la personne qui est devenue ton pilier. tous ensemble vous sortez du wagon effrayés par ce qui est en train d'arriver. mais alors que vous pensiez pouvoir fuir tranquillement, un crochet se plante dans le mollet d'Izïa et un rire diabolique brise brutalement le silence. des frissons parcourent ton échine et tu tentes d'enchainer des pas sans devenir un poids mort pour les autres. ton coeur continue de te jouer des tours, ta vision reprend peu à peu de sa clarté mais ta respiration se fait plus bruyante. l'environnement dans lequel vous êtes te brûle la gorge. il fait chaud. bien trop chaud pour ce qu'il va falloir que vous fassiez. courir. fuir.
avatar
Invité
Invité


Re: Episode I : American Nightmare, Ligne #D.
Message Posté Ven 9 Juin - 22:51
Aiden venait de terminer une journée assez épuisante entre les devoirs que l'un de ses professeurs lui a donné et la très mauvaise nuit qu'il avait passé. Ces temps ci le jeune homme avait le sommeil lourd, il se réveillait le matin en sursaut en sueur ... Il faisait ce rêve assez souvent, ce rêve où il se retrouvait confiné dans un endroit, ça changeait hier c'était dans une tombe se faisant enterrer vivant, avant hier un ascenseur qui ne s'arrêtait plus .... Dans tous les cas, il manquait toujours d'air et étouffait de chaleur bien qu'il ne dormait qu'avec un caleçon et la fenêtre grande ouverte. Sa journée n'était pas vraiment plaisante mais au moins il put rejoindre ses colocataires pour boire un coup. Ils n'étaient pas vraiment proches mais justement il fallait bien qu'ils se connaissent un peu au moins et ce n'était peut être pas le bon moment. En revenant du bar, le trio décida de prendre le métro. Ce soir dodo demain boulot après tout ... Aiden en avait marre de cette odeur qui se baladait trop aisément dans les égouts de New-York. Il ne voulait pas snober les deux autres mais il ne faisait plus attention à ce qu'ils racontaient. Il avait déjà un œil qui fermait après tout.

Aidé aval être drôle d'habitude d'analyser ses alentours dans chaque nouveau lieu qu'il découvrait. Donc une fois entré dans la rame de métro, Aiden analysa chaque personne et détails du wagon bien qu'il soit fatigué, c'était devenu pire qu'une habitude. Soudainement quand il posa son regard sur la femme qui clairement, n'appartenait pas au décors, les lumières s'éteignirent et laissèrent place à une ambiance glauque. Une voix s'empara de l'attention de toute la voie. Le premier réflexe d'Aiden fut d'éclairer comme il pouvait avec un briquet. Il leva son menton vers les hauts parleurs.

" C'est un rêve hein ? "
Aiden rigola nerveusement avant d'entendre un cri puis un brouhaha. * Ça peut pas se réaliser putain ... * Il déglutit avant de regarder ce qu'il se passait. Aiden et le reste de la troupe commença à courir pour leur survie sur les rails. Le jeune homme regarda sa colocataire trébucher, découvrant avec horreur le crochet planté dans son mollet. " Putain Izïa, tu vas bien ? " le sang la chaleur et puis ce rire. Tout se passait trop rapidement. Il entendit un rire non loin derrière et se dépêcha d'aider Izïa en précipitant la foule. " Courrez ! Dépêchez vous ! " dit il poussant doucement Maria par la même occasion vers devant. Il fallait essayer de les diriger sinon personne le ferait. Il se précipitait tandis qu'avec une main dans son petit sac se tenait un taser qu'Aiden gardait fermement pour se défendre. Il avait peur mais ne devait pas laisser ça le préoccuper trop longtemps s'il voulait survivre.
avatar
Welcome to New York
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t65-anwar-l-sharafi-what-ghttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t327-kingsharafi-anwar-sharafi
Messages : 197
Points de justice : 0
Date d'inscription : 14/02/2016
Pseudo : KUWNY
Célébrité : Aucune.
Crédits : KUWNY



Re: Episode I : American Nightmare, Ligne #D.
Message Posté Dim 11 Juin - 0:13
EPISODE I : AMERICAN NIGHTMARE

OLIVIA LAURENS + ELSY KEOUGH + IZÏA HAYES
AIDEN WATSON + ZEKK ILOWA
PNJ ET LEADER DU GROUPE DE LA LIGNE D : Maria, l'héritière diva


Après qu'Izïa ait été aidé par Aiden et Zekk à se relever, tous nos protagonistes commencèrent à courir, certain du mieux qu'il le pouvait, pour fuir le danger. Aiden poussa légèrement Maria pour qu'elle avance et brusquement elle se retourna vers lui, le menaçant au passage : « Tu déposes encore une fois tes mains sales sur mon corps, je te colle un procès au cul, t'as compris. » Tout le long qu'elle parlait, elle pointait du doigt ce pauvre Aiden qui n'avait rien demandé, regardé étrangement par les quatre autres personnes présentent. Ils se mirent tous finalement à courir vers l'inconnu. Olivia semblait beaucoup mieux aller. Sa tête avait enfin terminé de tourner et sa vision revenue, Zekk portait comme il le pouvait Izïa qui souffrait, demandant à qui voulait bien l'entendre de faire quelque chose pour son mollet. Malheureusement, il n'y avait rien à faire. Si quelqu'un lui retirait elle risquait l'hémorragie ou une infection. Elle devait se rendre à l'hôpital. Elsy quant à elle, essayait d'illuminer le tunnel de son portable, ce qui semblait fonctionné légèrement, du moins, ils savaient où placer les pieds. Et Aiden lui tenait fièrement, mais fermement son taser dans sa main. Tout semblait bien aller pour eux, jusqu'à ce qu'un affreux bruit de froissement de taule se fit entendre. Tous firent un énorme saut, ce qui eut le don de faire tomber le portable d'Elsy sur le sol qui s'éclata en plusieurs morceaux. Aiden lui, échappa son taser. Il essaya malgré tout de le retrouver, mais Maria se mit à crier à s'en briser les cordes vocal avant de dire : « J'ai vu quelque chose… COUREZ! » Elle se mit à courir et poussa à son tour Aiden pour qu'il se bouge et attrapa les poignets des deux jeunes femmes (Elsy et Olivia) La chaleur se faisait pesante, leur respiration saccadées et ils déposaient leurs pieds aléatoirement. Quelques minutes plus tard, ils endentèrent un bruit. Maria se retourna et vitune lumière foncer droit sur eux. « UN TRAIN… OH NON! ON VA TOUS MOURIR! J'ai de nouveaux vêtements et ils sont griffés, vous comprenez pas! » Ils étaient tous paniqués, jusqu'au moment où Olivia semblait avoir trouvé une idée. Elle cria à son tour à tous les membres du petit groupe, de sauter dans des renforcements. Maria ne se fit pas prier et sauta malgré sa peur de déchirer ses vêtements de luxe.


Bilan du tour #1

C'est fatigués et à bout de force que vous avez réussis à vous mettre en sécurité. Malheureusement, votre répit ne sera que de courte durée. Pourchassés par un train, vous devrez prendre la fuite et vous mettre à l’abri. Et si Maria a sauter pour se mettre à l'abri, elle n'a pas pris la peine de vous attendre. Heureusement pour Olivia, qui a pris du mieux avec sa tête, elle se rend vite compte qu'il est possible de survivre en se jetant dans un des renforcements présents le long du tunnel. Reste plus que tout se passera bien !

Jeu des pièces !
Il est temps de lancer le premier jeu des pièces de l'épisode 1 ! Ce petit jeu déterminera dans quelle circonstance votre personnage arrivera à survivre à cette partie de l'épisode. Pour ce jeu de pièce, chacun d'entre vous devra faire un lancer de pièce à trois alternatives avec les situation suivantes

Pile : Après un sprint digne d'Usain Bolt, vous réussissez à vous mettre à l'abri à la toute dernière seconde ! #DAB

Face : Vous sautez vers un des renforcements mais quelque chose foire et vous vous retrouvez avec une blessure liée à une mauvaise réception ou à un choc beaucoup trop violent, dommage ...

Doré : Fuck that shit ! Vous tentez le tout pour le tout et vous plaquez au sol. Avec un peu de chance, le train passera sans vous dépecer.

FORMULAIRE A COPIER ET POSTER DANS : CE SUJET

Code:
<L>Lancer de pièce à trois options</L>
<N>Notez ici votre situation...</N>
<I1>Pile +</I1> Après un sprint digne d'Usain Bolt, vous réussissez à vous mettre à l'abri à la toute dernière seconde ! #DAB
<I1>Face +</I1> Vous sautez vers un des renforcements mais quelque chose foire et vous vous retrouvez avec une blessure liée à une mauvaise réception ou à un choc beaucoup trop violent, dommage ...
<I1>Doré +</I1>  [b]Fuck that shit[/b] ! Vous tentez le tout pour le tout et vous plaquez au sol. Avec un peu de chance, le train passera sans vous dépecer.

Tours ratés
(il vous reste deux tours pour vous sauvez de l'hôpital et de la perte des 100 points)
ELSY KEOUGH + IZÏA HAYES + ZEKK ILOWA
avatar
Invité
Invité


Re: Episode I : American Nightmare, Ligne #D.
Message Posté Dim 11 Juin - 3:06
Izïa Hayes déteste le métro mais elle est toujours aussi fauchée alors forcément ce trajet quotidien reste toujours sa pitoyable torture personnelle. elle venait d'prendre un verre (ou deux... d'accord, trois) avec Aiden et Zekk et ils avaient ensuite chopé le premier métro. secouée dans l'wagon, Hayes écoutait son coloc bavarder, en fusillant du regard la blondasse qui les matait de travers. lorsqu'elle aperçut Oli, le compartiment fut soudainement plongé dans une pénombre d'encre. elle sursauta en entendant le briquet s'écraser sur le sol et son visage perdit toutes ses couleurs tandis que sa cervelle brumeuse capta l'annonce gutturale et insensée. elle entendit l'rire anxieux d'Aiden, et l'cri de la blondasse. une fois la porte ouverte, ils s'empressèrent d'sortir du wagon. presque aussitôt une affreuse sensation d'brûlure au mollet traversa Izïa, la faisant violemment trébucher mais les deux hommes la rattrapèrent avant qu'son visage n'rencontre le sol. un crochet s'était enfoncée profondément dans sa jambe. elle effleura son membre et sentit un liquide poisseux. la panique la gagna, rapidement. “ est-ce que j'ai l'air d'aller bien, einstein ? ” marmonna t-elle, sarcastique, en réponse à Aiden. plus mordante qu'elle l'aurait voulu. un rire glacial résonna derrière la troupe d'éclopés et un frisson d'peur secoua Iz. l'incompréhension et la douleur s'évaporèrent. il ne restait plus que la peur dévorante, effroyable. ils s'mirent à courir, difficilement. sa respiration était saccadée. ses enjambées, maladroites. elle tituba, trébucha, manqua de tomber, mais s'accrocha avec force à l'épaule de Zekk, la broyant presque au passage. l'atmosphère lui brûlait la gorge et les poumons. bordel, elle avait tellement chaud, elle avait tellement mal. “ j'en... peux plus... mon, mon mollet... faut faire quelque chose ” lâcha Iz, éreintée. elle voulait s'arrêter, vraiment, mais elle continua d'courir. les minutes s'écoulaient lentement, et les rails défilaient sous leurs pas boiteux, semblables. soudain, un bruit sourd lui vrilla les tympans et une lueur blanchâtre l'aveugla, alors qu'la blondasse hurlait, hystérique, pour ses foutus vêtements. un fucking train. Izïa s'arrêta avec effroi. elle arrêta d'penser, son visage s'figea et en pouvait même croire qu'elle avait cessé de respirer. la peur l'a paralysa. un fucking train. il s'approchait d'plus en plus, seconde par seconde, et elle, comme une idiote, n'bougeait pas d'un pouce. les voix lui paraissaient étouffées. la lumière et le vacarme était d'plus en plus intense. elle n'arrivait pas à réfléchir clairement, ni même à agir. un fucking train. juste devant eux.

avatar
It's not that easy for everyone.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1667-olivia-laurens-coeurhttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1967-olishit-olivia-laurens#34084
Messages : 129
Points de justice : 0
Date d'inscription : 20/05/2017
Pseudo : pikachu/Jenna
Célébrité : Charlotte Mckee
Crédits : @mayumi



Re: Episode I : American Nightmare, Ligne #D.
Message Posté Lun 12 Juin - 9:02
ta vision revient enfin. tes jambes ont cessé de trembler. tu t'écartes alors de la jeune femme qui te maintenait (Elsy) afin de reprendre la marche seule. des perles de sueurs se forment sur ton front. elles sont prêtes à couler le long de ton visage. il fait trop chaud. l'air est étouffant et ta respiration s'accélère brûlant ta gorge au passage. tu as l'impression de manquer d'oxygène..encore plus quand tu sais que vous devez continuer de courir pour sauver votre peau. que se passe-t-il ? pourquoi tout à coup le monde bascule si brutalement ? au final, ta mère avait bien raison. le monde extérieur est dangereux. dans ta bulle, dans ta maison familiale tu étais protégée. là...tu risques d'y passer. mais tes pensées sont vite capturées par ce bruit effrayant. un froissement de taule. ils sont là, tous prêts. tu n'as pas le temps de te mettre à courir que Maria t'attrape le poignet pour t'y obliger. tu sens ta cage thoracique se soulever avec difficulté. tu tentes d'inspirer et d'expirer calmement pour ne pas être prise d'une crise de panique. mais c'est trop demander. bien trop. « UN TRAIN… OH NON! ON VA TOUS MOURIR! J'ai de nouveaux vêtements et ils sont griffés, vous comprenez pas! » ton corps tremble. ton minois regarde dans toutes les directions. ton cerveau fuse. il faut trouver une solution sinon c'est la fin. tu te mords violemment la lèvre sentant du sang se répandre dans ta bouche avant d'arrondir tes deux billes bleues. « des renforcements...SAUTEZ DANS LES RENFORCEMENTS ! » tu vois les autres agir au fur et à mesure et ton tour arrive. tu actionnes tes jambes prête à sauter lorsque tu aperçois au coin de l'oeil Izïa, immobile comme une statue. tes pieds se rencontrent et tu perds l'équilibre. ton arrivée dans le renforcement ne se fait pas en douceur et tu le ressens. une douleur aiguë te transperce le ventre. ton visage se crispe et tu tentes d'y voir quelque chose. mais rien. ce n'est que lorsque tu déposes ta petite main frêle dessus que tu sens un liquide chaud et épais. une belle plaie sanguinolente recouvre ton flanc gauche et déborde sur ton ventre. tu vas certainement avoir besoin de points. mais tu ne t'y attardes pas. quelques secondes à peine se sont écoulées et te voilà à te redresser pour hurler. hurler à pleins poumons quitte à t'en faire saigner. « IZÏA ! VITE ! » le train se rapproche dangereusement. elle n'aura pas le temps de vous rejoindre et ni toi d'aller la chercher. ton myocarde s'accélère, tambourinant contre ta poitrine. il veut sortir. exploser à l'air libre et mourir. « ALLONGES TOI ! » les larmes ruisselant sur tes joues, tu essaies de l'aider. de trouver une solution. t'espères juste que malgré ce vacarme, elle réussira à t'entendre...
avatar
Invité
Invité


Re: Episode I : American Nightmare, Ligne #D.
Message Posté Mar 13 Juin - 1:24
debout, chancelante, sur les rails, elle fixe le train qui file redoutablement droit sur elle, les yeux écarquillés. aussi fragile qu'une poupée de chiffon. elle est tétanisée. ça tourne, qu'elle s'dit. comme si la terre allait s'dérober sous ses pieds meurtris. comme si la terre voulait s'enfuir sans elle. elle divague, totalement. sinon comment expliquer, qu'elle s'rappelle soudainement qu'il n'y avait plus d'lait, et qu'elle avait oublié d'arroser les cactus ce matin ? « IZÏA ! VITE ! » désespérément, elle tente d's'accrocher à la voix lointaine d'Olivia, comme à une bouée. mais elle n'arrive pas. elle n'arrive pas à bouger. n'serait-ce qu'un orteil. c'comme si son corps et son esprit formaient deux entités opposées. trop tard. pas l'temps d'se planquer, d'fuir. son cœur s'affole, bat des records de vitesse. et soudain, il n'y a plus rien. reste plus que l'silence assourdissant, l'néant d'encre et la solitude, paralysante. plus que la peur qui la tenaille, qui la déchire. il reste plus qu'ça et ces deux mots, qui tournent en boucle dans sa cabosse comme un mantra. allonges toi. quelle idée ! genre, s'coucher. sur des rails, quoi. alors qu'un train à grande vitesse fonce droit d'vant elle. autant courir droit devant l'engin, les yeux grands ouverts. mais il arrive d'plus en plus rapidement puis, fuck, pourquoi pas. t'façon, dans le pire des deux cas, elle finit écrabouillée. c'est l'instinct d'survie qui l'anime, peut-être une once de folie, ou l'peu de lucidité qui lui reste. l'fait est qu'elle s'écrase violemment sur le sol, qu'elle s'écorche les genoux, les bras, l'visage. elle a la nausée. la joue collée contre les rails, elle attend, les yeux écarquillés. elle sait pas c'qu'elle attend - la mort, peut-être - mais elle attend, alors qu'le sol vibre furieusement et qu'le train gronde, d'plus en plus en fort. oh, p'tain, elle est terrorisée. les paupières closes, elle sent le métro passer au dessus d'son corps tremblotant. il lui faut quelques secondes pour piger qu'elle est toujours en vie, et qu'elle a miraculeusement perdue aucun membre. elle ose finalement rouvrir les yeux. oh, bordel, elle est en vie. maladroitement, elle se sent enfin capable de se redresser et d's'assurer que les autres vont bien.
avatar
Invité
Invité


Re: Episode I : American Nightmare, Ligne #D.
Message Posté Mar 13 Juin - 14:12
La situation n'arrêtait pas de s'aggraver et cela plus les secondes passaient … Aiden ne répondit pas à Maria parce qu'il essayait de penser. Alors qu'ils pensèrent avoir réussi à échapper l'enfer, ils entendirent tous le bruit d'un train, d'un train fonçant à pleine vitesse vers eux. Ses yeux s'ouvrèrent tellement qu'il pensait les perdre dans le procédé. « Les trains sont censés être arrêté, c'est un coup monté, quelqu'un fait marcher ce train pour nous écraser. Bon après tout c'est censé être la purge... » Le jeune homme ne savait plus où s'en tenir désormais parce qu'à cause du choque son taser tomba sur les rails, alors qu'il tenta de le ramasser, la jeune femme le bouscula, ce qui causa sa perte d'équilibre. « Je vais la tuer. » Murmura-t-il, maintenant n'était pas le moment de se plaindre, il devait vite se dépêcher et trouver son taser. Il leva la tête, inquiet pour ses coéquipiers « Izïa !» Cria-t-il. Il remarqua l'autre jeune femme Olivia lui suggérant de se coucher à plat sous le train, il se trouvait complètement désemparé de la situation qu'à son tour il décida de sauter pour sa protection lorsqu'il aperçut le train arriver au loin. Mais avant, il se devait de trouver son taser, il se mit à terre et alluma son portable pour apporter de la lumière, il le trouva ensuite non loin d'où il se trouvait. Il soupira de soulagement et se releva vite avec l'objet en sa possession qu'il déposa au fond de son sac. « J'ai jamais été bon en sport, ça va faire mal. » Aiden gémit légèrement à l'idée d'une douleur certaine et fit le plus grand saut de carrière, atterrissant en boulet aux côtés d'Olivia et compagnie. Sous le choc, il sentit un douleur intense. Il se mit à crier et s'arrêta la seconde d'après, essayant de relever, son épaule gauche était assez amoché … Il pouvait dire au revoir à son t-shirt, le tissus était déchiré et il ne pouvait presque plus bouger son épaule. Ayant gérer mal sa réception qui s'avérait être assez violente. Son premier réflexe malgré la douleur était de tenir fermement son bras, priant par la même occasion pour Izïa.
avatar
Welcome to New York
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t65-anwar-l-sharafi-what-ghttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t327-kingsharafi-anwar-sharafi
Messages : 197
Points de justice : 0
Date d'inscription : 14/02/2016
Pseudo : KUWNY
Célébrité : Aucune.
Crédits : KUWNY



Re: Episode I : American Nightmare, Ligne #D.
Message Posté Mer 14 Juin - 21:46
EPISODE I : AMERICAN NIGHTMARE

OLIVIA LAURENS + ELSY KEOUGH + IZÏA HAYES
AIDEN WATSON + ZEKK ILOWA
PNJ ET LEADER DU GROUPE DE LA LIGNE D : Maria, l'héritière diva

« Tout le monde va bien ? Vous n'allez pas me laisser seule, pas vrai ? » Demanda Maria, lorsqu'elle n'entendit plus aucun son inquiétant. Prenant son courage à deux mains, elle sortie sa tête du renforcement, pleurnichant en voyant ses vêtements déchirés et sales, pour voir s'il n'y avait pas trop de dommage. Aussitôt fait, même si l'environnement dans lequel ils se trouvaient était plongé dans le noir, elle vit un corps… le corps d'Izïa, étendu sur les rails, inerte. « OH MON DIEU ! » Elle s'approcha tranquillement d'elle et lorsqu'elle la vit bouger commença à crier de sa fidèle voix stridente : « AIDEZ-MOI, ELLE EST EN VIE. » Si elle continuait à crier ainsi à tout moment, il est certain que les poursuivants allaient finir par les trouver. Pourtant, si Maria se trouvait encore avec eux, c'était par égoïsme. L'héritière ne voulait simplement pas se retrouver seule et elle savait qu'elle ne survivrait pas. Olivia, qui avait réussi à se mettre à l'abri sans la moindre égratignure vint à son aide, avant qu'Aiden arrive à son tour, se tenant l'épaule d'une main et grinçant des dents. Il avait l'air de souffrir. Il a sauté, mais a mal réceptionné l'ouverture du renforcement et s'est fracturé la clavicule. Peut-être que s'il n'avait pas pris le temps d'aller chercher son taser, tout se serait bien déroulé pour lui. Elsy quant à elle, arriva et fit remarquer au reste du groupe que Zekk manquait à l'appel. « Il est où lui, encore ? » Maria était exaspérée d'être entouré d'incompétents et avait hâte de sortir de ce cauchemar. Personne ne lui répondit. Aiden s'engagea, malgré sa blessure, à retrouver Zekk. Olivia, qui trouvait que la blessure d'Izïa devenait de plus en plus inquiétante, voulait plutôt se trouver un endroit sécuritaire afin de voir si cela ne serait pas possible de se soigner un petit peu. Il sera toujours temps de retourner sur leur pas, dans quelques temps. « Décidez-vous à la fin, j'ai chaud moi, si ça continue on va mourir déshydratés. On le laisse perdu, c'est notre survie qui en dépend. » pleurnicha encore cette pauvre héritière qui ne pensait qu'à sa petite personne. Et dans un sens, Maria avait raison. Il faisait très chaud, personne ne voyait à plus de quelques mètres devant eux et la soif commençait à se faire ressentir. De plus, intervalle de temps où passe les wagon est tout de même assez rapproché. Il ne restait plus que quelques minutes avant le passage du prochain métro et qui sait où se trouvait les ravisseurs ? Enfin mit d'accord, malgré toutes les bonnes intentions d'Olivia, il était hors de question d'abandonner Zekk. Alors, tout le petit groupe, se mit tranquillement à la recherche de leur compagnon. Ils s'apprêtaient à faire demi-tour pour passer dans leur pas, mais Maria trouva un objet sur le sol qu'Aiden qualifia comme étant à son colocataire. Ils se mirent tous d'accord pour poursuivre leur chemin et avec un peu de chance, ils allaient trouver un endroit pour reprendre leur souffle et faire descendre un peu leur température corporelle.


Bilan du tour #2

Vous avez survécus au train, félicitations. Malheureusement pour vous, l'aventure ne s'arrête pas là. Vous avez décidés de partir à la recherche de votre copain Zekk qui manque à l'appel, mais c'est sans compter les deux blessés vous accompagnant. Heureusement pour vous, vous n'avez pas à faire demi-tour et vous pouvez continuer vers la prochaine station de métro, que vous n'allez pas trouver pour l'instant. Mais peut-être trouverez vous un endroit où vous reposer où il y aura une faible lumière ?

Précisions
Ce tour, vous allez le passer à chercher une sortie, un endroit pour soigner les blessés et trouver Zekk qui manque toujours à l'appel. Il fait de plus en plus chaud, les agresseurs peuvent être n'importe où. Vous allez vous promener pendant plusieurs minutes. transpirant, suffoquant, vous sentez la fin arriver. La sortie, vous ne la trouverez qu'au prochain tour alors accrochez vous !

Tours ratés
ELSY KEOUGH + ZEKK ILOWA
avatar
It's not that easy for everyone.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1667-olivia-laurens-coeurhttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1967-olishit-olivia-laurens#34084
Messages : 129
Points de justice : 0
Date d'inscription : 20/05/2017
Pseudo : pikachu/Jenna
Célébrité : Charlotte Mckee
Crédits : @mayumi



Re: Episode I : American Nightmare, Ligne #D.
Message Posté Ven 16 Juin - 11:07
le train s'éloigne. tous ensemble vous allez vers Izïa pour l'aider. elle est en vie et ton coeur lâche un soulagement. tu ne l'as pas quitté des yeux tout le long. tu ne pouvais pas...alors lorsque tu arrives vers elle, tu te penches vers sa blessure pour tenter d'y faire quelque chose. toi tu voudrais juste pouvoir l'aider. essayer de soigner au mieux. mais c'est impossible. Zekk manque à l'appel. ton myocarde rate à un nouveau un battement. tu vois tout le monde s'activer pour le chercher alors tu te dis qu'au final, Izïa et toi vous pouvez rester dans un coin pour sa blessure. mais personne ne se sépare. personne n'abandonne personne. et c'est tous ensemble que vous continuez à avancer. tu maintiens contre toi Izïa pour l'aider à marcher tout en essayant de prendre des respirations complètes. il fait trop chaud. ton corps est couvert de perles de sueurs. ton souffle est brûlant. tes lèvres sont sèches. tu n'en peux plus. tes jambes tremblent par intervalle mais tu continues. tu résistes. parce que tu n'as pas le choix. vous devez retrouver Zekk, vous approcher d'une sortie. ce n'est pas l'heure de s'écrouler au sol, moite, laissant ton coeur guider. alors tu reprends le contrôle, malgré la douleur aiguë qui t'empoigne la poitrine. ton insuffisance cardiaque te joue des tours mais tu peux y arriver Olivia. tu peux. vous scrutez tous les recoins à la recherche de Zekk mais des bruits vous parviennent au loin. vos pas s'accélèrent sous la pression. vos respirations sont bruyantes. tu suffoques lentement, douloureusement. t'as l'impression que c'est la fin. que vos vies vont se terminer ici...pourtant vous ne lâchez rien. « ça va aller Iz' ? hoches juste de la tête...» cette phrase t'a couté en air mais t'avais besoin de savoir. du sang continue de couler le long de son mollet. son visage pâlit au fur et à mesure. il faut vraiment que vous vous dépêchiez...et vite.
avatar
Welcome to New York
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t65-anwar-l-sharafi-what-ghttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t327-kingsharafi-anwar-sharafi
Messages : 197
Points de justice : 0
Date d'inscription : 14/02/2016
Pseudo : KUWNY
Célébrité : Aucune.
Crédits : KUWNY



Re: Episode I : American Nightmare, Ligne #D.
Message Posté Dim 25 Juin - 16:36
EPISODE I : AMERICAN NIGHTMARE

OLIVIA LAURENS + ELSY KEOUGH + IZÏA HAYES
AIDEN WATSON
PNJ ET LEADER DU GROUPE DE LA LIGNE D : Maria, l'héritière diva


Plus rien n'allait. Izïa qui avait de plus en plus mal au mollet semblait sur le point de tomber sans connaissance, tellement elle avait le teint laiteux. Il devenait primordial pour elle de voir un médecin dans les plus brefs délais. Malgré tout, elle avançait comme elle le pouvait, aidé par Aiden et Olivia. L'avant dernier mentionné avait toujours mal à l'épaule, mais celle-ci devenait supportable, toutefois il était hors de question de rester encore plusieurs heures à essayer de trouver la sortie, dans cette pénombre où il était impossible de voir le moindre objet à plus de cinq mètres devant eux. De plus, Zekk manquait toujours à l'appel. Rien n'allait pour ce groupe de jeunes gens. Seul point positif, Maria la petite héritière qui n'arrêtait pas de gueuler avait arrêté de se plaindre pour tout et n'importe quoi. Elle semblait même vouloir aider ses nouveaux copains à se sortir saint et sauf dans cet enfer.

Toutefois, rien n'était encore terminé. Les malfaiteurs courraient toujours et heureusement, pour l'instant, le groupe ne les avaient pas encore aperçus, après s'être sauvé dans le tunnel, à la sortir du métro. Selon Maria, ce n'était qu'une question de seconde. « Chut ! Avez-vous entendus ? » Maria venait de s'arrêter en plein milieu des rails et demanda aux autres de faire de même. Elle avait clairement entendu un bruit non identifiable non loin d'eux. Puis, tout à coup, le même rire sonore digne d'un film d'horreur se fit entendre, suivi d'un coup de fusil. L'héritière aperçue même une lumière dans le tunnel, qui semblait devenir d'une lampe de poche, tandis qu'une personne masquée courait dans leur direction, brandissant une hanche dans sa main libre. Prise de panique elle s'écria : « Oliviaaaa, attention ! » Elle poussa cette dernière qui tomba sur le sol, tandis que la hache s'abattit sur le crâne de la jeune femme. Maria, venait de mourir en héroïne, sauvant par le fait même la vie d'Olivia. Ce rire cinglant que l'assaillant avait donna finalement un signe d'alarme aux autres de commencer à courir le plus rapidement qu'ils le pouvaient. À peine quelques mètres faits qu'un nouveau bruit attira l'attention du groupe. La sortie n'était qu'à quelques mètres devant eux et le malfaiteur si près... « Police ! laissez tomber vos armes et les mains en l'air. » Heureusement, plusieurs agents descendirent dans le métro et s'occupa des attaquants, marquant la fin de la purge. Tous parviennent à trouver la prochaine où les attendaient un stand de premier secours, ainsi que de nombreuses personnes pour leur venir en aide. Ils étaient sauvés...



Fin de l'épisode.

Le chemin a été long mais vous avez finis par survivre au premier épisode. ayant vécu quelques événement traumatisant, vous ne vous en sortez pas indemnes et devez vous rendre dans un service d'urgence mis en place à la surface. Vos blessures sont superficielles pour tout le monde, excepté pour Izïa qui devra marcher avec de l'aide pour quelques semaines, mais aucun d'entre vous n'aura d'handicap . Tous réussirons à guérir de leurs blessures. Pas sûr qu'il en soit de même pour leur moral qui lui, vient de prendre un sacré coup, surtout sans savoir ce qui est arrivé à Zekk.


Précisions
L'épisode étant terminé, ce sujet devient libre et ne sera plus dirigé par votre PNJ. Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le souhaitez, dans l'ordre que vous souhaitez. Il est temps pour vos personnages de se remettre de tout ça et peut-être même de se serrer les coudes. ELSY KEOUGH n'ayant participé à aucune des phases, gagne un aller simple pour l'hôpital. Elle sera hospitalisée et suivi de très près par un psychologue, puisqu'elle est en choc post-traumatique après avoir vu Maria se faire tuer devant ses yeux. 100 points lui sera également retirés.

avatar
It's not that easy for everyone.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1667-olivia-laurens-coeurhttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1967-olishit-olivia-laurens#34084
Messages : 129
Points de justice : 0
Date d'inscription : 20/05/2017
Pseudo : pikachu/Jenna
Célébrité : Charlotte Mckee
Crédits : @mayumi



Re: Episode I : American Nightmare, Ligne #D.
Message Posté Mar 27 Juin - 9:13
des perles de sueurs sur le corps, tu continues d'avancer tout en tenant Izïa contre toi. Aiden s'est approché de vous pour aider malgré sa blessure à l'épaule. un sourire s'affiche sur tes lèvres mais tu te concentres rapidement. vous devez accélérer votre rythme. les malfaiteurs ne sont pas loin. malheureusement avec le mollet de la jeune femme, vous avez du mal. pourtant, tu te refuses à la laisser tomber. c'est ensemble que vous allez sortir de cet enfer. quoi qu'il arrive. tu tournes ton minois vers Izïa avant de remarquer que son visage blanchit de minute en minute. avec ta main qui tenait son bras, tu lui essuies son front. « accro..accroches toi.» ton souffle s'affaiblit. la chaleur est prenante, vous oppresse. alors tu décides de conserver ta respiration. ce n'est pas le moment de faire un malaise. « Chut ! Avez-vous entendus ? » tu te stoppes immédiatement avec les autres. tu tentes d'apercevoir quelque chose dans cette noirceur mais rien. vous n'avez pas le temps. réellement pas. alors tu te retournes pour continuer d'avancer. « Oliviaaaa, attention ! » tu as à peine le temps de faire face à Maria, de voir cet homme masqué brandir sa hache que tu es propulsée contre le sol avant d'assister à l'horreur. la hache se plante sans hésitation dans le crâne de Maria. et toi petit ange, tu es éclaboussée par son sang. tétanisée. traumatisée par ce que tu viens de voir, juste à quelques centimètres de toi. sous tes deux billes bleues arrondies par la peur. tu n'arrives plus à bouger. tu n'arrives pas à hurler. rien ne se passe. absolument rien. tu sens à peine la pression sur ton bras lorsque Aiden t'oblige à te redresser pour t'enfuir. ton regard ne se défait pas du corps inerte de Maria. elle vient de te sauver la vie. et toi olivia, tu t'enfuis sans pouvoir faire quelque chose. sans pouvoir prendre son corps avec toi. sans pouvoir la remercier. un goût amer se diffuse dans ta bouche. ta poitrine se bloque. tu n'es plus maitre de tes mouvements. ton âme vient de quitter ton corps. tu n'es plus que l'ombre de toi même. brisée. traumatisée. tu aimerais tant retourner dans ta maison, avec ta mère. tu voudrais tant retrouver cette sécurité si confortable qu'elle te donnait. mais tu l'as abandonné. et pour quoi ? pour venir vivre en enfer. une horreur qui vient de t'anéantir à plate couture. « Police ! laissez tomber vos armes et les mains en l'air. » tu entends à peine les paroles des policiers. tu es encore focalisée sur Maria. ta tête ne changes pas de direction. elle continue de regarder en direction du tunnel. un trou noir. un gouffre où son corps est. pourtant tu es obligée de revenir sur terre. de te confronter à la réalité. parce qu'à présent tout est terminé. cette purge vient de prendre fin. mais pour toi, tout vient de commencer...
Contenu sponsorisé


Re: Episode I : American Nightmare, Ligne #D.
Message Posté
Episode I : American Nightmare, Ligne #D.
Keep Up With New York :: Plot Twists & Episodes

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet