Keep Up With New York,
rouvre ses portes
nous vous souhaitons la bienvenue.
# Saison 2
nouvelle intrigue
Venez découvrir la nouvelle intrigue Ici
Aidez les nouveaux
à se sentir chez eux
Soutenir le forum
les top sites
Venez soutenir le forum en votant sur les top sites Ici, Ici et Ici

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Partagez | 
we are each our own devil and we make this world our hell
Keep Up With New York :: New York CityNew York :: Bronx
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1926-peterpan-elias-luzzatto
Messages : 152
Points de justice : 15
Date d'inscription : 27/05/2017
Pseudo : mazikeen
Célébrité : diego barrueco
Crédits : anarchy & sosoland



we are each our own devil and we make this world our hell
Message Posté Dim 2 Juil - 12:39
we are each our own devilALEC & ELIASTourner en rond, c’était tout ce qu’il faisait depuis cette fameuse matinée, deux jours auparavant. Même s’il avait d’abord refusé de l’admettre, Elias s’était mis dans un beau pétrin. Tout seul, comme un grand. Il n’avait eu besoin de personne pour le faire, il avait fait ses choix en son âme et conscience et il n’y avait personne sur qui rejeter la faute. Tout cela aurait pu si facilement être éviter, mais il avait suffi d’un instant, d’une seconde de faiblesse pour qu’il vrille. Des tas de scénarios lui avaient traversé l’esprit : prendre sa fille et quitter New-York, faire du chantage à cette fille, lui faire suffisamment peur pour qu’elle retire sa plainte…. La première option avait rapidement été éliminée. Premièrement parce qu’il n’avait nullement les couilles de faire ça, et puis c’était ridicule de fuir le pays pour une histoire de sac volé. Tout dans cette histoire était ridicule, c’était bien ça le pire. Il se sentait tellement con d’avoir tout risqué pour quelques billets et une carte de crédit. La scène ne cessait de se rejouer devant ses yeux, et il se maudissait un peu plus chaque minute de s’être arrêté sur ce pont ce jour-là. Bon, il n’y avait pas mort d’homme non plus, il risquait cinq ans tout au plus et pourrait facilement sortir après deux ans, à condition que le juge ne décide pas de faire de son cas un exemple. Mais deux ans, c’était déjà trop. Il n’était pas certain que son ex accepte d’amener sa fille au parloir, il craignait qu’elle-aussi ne pense à quitter New-York avec la petite Chiara. Et puis, il n’y avait pas que lui qu’il avait mis en danger ; les flics allaient sûrement remonter jusqu’à ses potes, sans doute allaient-ils être interrogés aussi, peut-être plus. C’était une des raisons pour lesquelles il ne leur avait encore rien dit jusqu’à maintenant, au-delà de la honte. Mais il ne pouvait pas se cacher pour toujours, il allait bien falloir leur dire. C’était à Alec qu’Elias décida d’en parler en premier. Après quelques échanges de textos, on y était. Elias allait tout lui dire. Il prit le premier bus vers le Bronx, trop fainéant pour faire le trajet à pied, jusqu’à se retrouver devant l’appart’ d’Alec. Il frappa à la porte, à la fois impatient et anxieux. « C’est moi, ouvre putain » Dès que la porte s’ouvrit, Elias s’engouffra à l’intérieur de l’appartement. « T’es tout seul ? » demanda-t-il en regardant autour de lui, afin de s’assurer qu’ils étaient seuls.
© 2981 12289 0


VOYOU.
De hurler ma peur panique des autres ma mesquinerie sournoise, mes regrets, mes erreurs mes névroses, mes obsessions, mes méta-obsessions ma phobie d'la douleur, de la perte, du suicide, de la dépression
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2137-alec-chamber-of-reflhttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2160-potusreagan-alec-reagan
Messages : 86
Points de justice : 31
Date d'inscription : 07/06/2017
Pseudo : cheekyghost
Célébrité : will higginson
Crédits : SWEET DISASTER + endlesslove



Re: we are each our own devil and we make this world our hell
Message Posté Lun 3 Juil - 18:21
fuck, voilà la première pensée d'alec quand il entend frapper à la porte. des coups rapprochés et forts, qui font trembler une porte d'entrée en bois sans doute trop fragile pour ce quartier. étalé dans son lit, il étouffe un grognement de douleur en se redressant, insultant le monde entier en silence. encore une fois dans un sale état après une nuit agitée alec, toujours le même état pitoyable. mais aujourd'hui, même se lever est un combat contre les lois de la gravité. il avait été con, il le savait. il n'aurait jamais dû sortir hier soir, n'aurait jamais dû se mettre en tête que la douleur était dans la tête et que son corps était assez robuste pour encaisser. il n'avait pas récupéré depuis la fois où il s'était retrouvé face à cleo. mais la mise était trop importante, le gain trop tentant pour ne pas dresser les poings et bander les muscles. alors alec avait serré les dents et fait taire les signaux d'alarmes qui résonnaient à chaque coup encaissé, à chaque pic de douleur vrillant ses connexions nerveuses. il avait tenu, suffisamment pour que l'autre s'effondre. un instant vainqueur, alec se voyait à genoux le suivant. vainqueur vaincu par ses propres défenses physiques. il était rentré chancelant, étourdi et s'était enfermé dans sa chambre avec une bouteille de whisky dans laquelle il avait noyé son corps et son esprit. à son réveil, l'après-midi était déjà là et l'appartement était silencieux. entre deux messages avec elias, il avait somnolé dans un état comateux, luttant contre la migraine et les élancements dans son corps à grands coups de cocktails d'anti-douleur et anti-inflammatoire. résultat, il était en sueur dans ses draps, déshydraté et désorienté. avec l'impression de s'être mangé un pavé dans la gueule.j'arrive bordel. il a à peine le temps d'ouvrir la porte qu'un elias sur les nerfs s'y engouffre comme un courant d'air manquant de déstabiliser son équilibre déjà très bancale. tout en soupirant, alec referme la porte avant de se tourner vers le nouvel arrivant. y a personne, c'est bon. traînant sa carcasse dans l'appartement, il va dans la cuisine pour tirer deux bières du frigo qu'il décapsule avant d'en passer une à son pote. face à la tempête qui règne sur le visage sombre et tendu d'elias, alec a presque l'air frais et détendu. c'est à peine si son anxiété est communicative et le blond est subitement agacé par ces ondes qu'il ne comprend pas. tu peux redescendre en pression ? t'as le feu au cul ou quoi ? le message avait dit qu'il était dans la merde. mais chez elias c'était un état quasi-naturel. il était toujours dans la merde pour quelque chose. son ex et sa gosse principalement. mais ni le caractère de l'une ou les couches trop remplies de l'autre ne l'avait amené à se démener comme un lion dans une cage comme il le faisait dans le salon à cet instant.



heavy silences
I've been rollin' on the freeway, I've been riding 85, I've been thinking way too much and I'm way too gone to drive. I've got anger in my chest, I've got millions on my mind and you didn't fit the picture, so I guess you weren't the vibe ~ byendlesslove.
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1926-peterpan-elias-luzzatto
Messages : 152
Points de justice : 15
Date d'inscription : 27/05/2017
Pseudo : mazikeen
Célébrité : diego barrueco
Crédits : anarchy & sosoland



Re: we are each our own devil and we make this world our hell
Message Posté Mar 11 Juil - 17:37
we are each our own devilALEC & ELIAS« y a personne, c'est bon. » Elias s’en était quelque peu aperçu par lui-même, mais il avait eu besoin d’une confirmation de la part d’Alec. Il observa ce dernier décapsuler deux bières avant de saisir celle qu’il lui tendit. Il en avait bien besoin, même s’il aurait sans doute préféré quelque chose d’un peu plus fort. « Tu peux redescendre en pression ? t'as le feu au cul ou quoi ? » Elias esquissa un bref sourire et secoua la tête, tentant de reprendre le contrôle de lui-même. « J’crois que j’ai de bonnes raisons d’être en pression. » Il avala une gorgée de sa bière et hésita quelques instants avant de s’expliquer. Il ne savait pas par où commencer, ni comment lui exposer la situation. « Tu vas rire, c’est vraiment une histoire à la con » Là-dessus, Elias n’était pas certain qu’Alec trouve de quoi rire dans son récit, mais il tentait de gagner du temps et de se détendre un tant soit peu. « Bon tu vois y’a quelques jours j’ai croisé une fille. Sac de marque, montre de luxe,… tu vois le genre, elle se pavanait et tout. Mais à un moment elle s’est arrêtée, j’suis passée juste derrière elle et uhm… je lui ai pris le sac, mais je l’ai pas même touchée j’te jure elle a pas réagi, complètement à l’ouest la fille. » Il essayait de se convaincre, et de convaincre Alec par la même occasion, que n’importe qui aurait fait la même chose. C’était sans doute le cas pour un certain nombre de personnes, surtout à New-York. « J’étais à même pas vingt mètres de chez moi quand les flics m’ont serré. J’ai rendu le sac évidemment mais… Elle m’a dit qu’elle allait porter plainte. C’est la merde, ils vont m’envoyer en taule » Il y avait peu de doutes possibles, en effet. Il ne savait pas vraiment ce qu’il espérait en déballant son histoire à Alec, il n’y avait pas grand-chose à faire et il ne demandait d’ailleurs pas à ce qu’il l’aide. Il savait qu’il avait merdé, sur toute la ligne, même s’il avait du mal à l’admettre. « T’aurais dû la voir cette conne avec ses grands airs, elle était toute excitée qu’il se passe enfin quelque chose dans sa petite vie. Elle aurait dû me dire merci », lâcha-t-il avant de reprendre une gorgée de sa bière. Il omit bien sûr de citer les menaces qu’il avait ouvertement proféré à l’égard de cette fille, préférant ne pas aggraver son cas auprès d’Alec. Il ne savait pas vraiment comment il allait réagir, Elias entendait donc éviter de donner trop de détails en sa défaveur.
© 2981 12289 0


VOYOU.
De hurler ma peur panique des autres ma mesquinerie sournoise, mes regrets, mes erreurs mes névroses, mes obsessions, mes méta-obsessions ma phobie d'la douleur, de la perte, du suicide, de la dépression
Contenu sponsorisé


Re: we are each our own devil and we make this world our hell
Message Posté
we are each our own devil and we make this world our hell
Keep Up With New York :: New York CityNew York :: Bronx

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet