Keep Up With New York,
rouvre ses portes
nous vous souhaitons la bienvenue.
# Saison 2
nouvelle intrigue
Venez découvrir la nouvelle intrigue Ici
Aidez les nouveaux
à se sentir chez eux
Soutenir le forum
les top sites
Venez soutenir le forum en votant sur les top sites Ici, Ici et Ici

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Partagez | 
another day, another migraine. (jed)
Keep Up With New York :: New York CityNew York :: WorldFest NY
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2077-cleo-rose-this-guy-jhttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2092-cleopatra-cleo-rose#36203
Messages : 1027
Points de justice : 338
Date d'inscription : 05/06/2017
Pseudo : eyesome
Célébrité : natalia sexy dyer.
Crédits : nephilium



another day, another migraine. (jed)
Message Posté Jeu 6 Juil - 15:37
le sourire lasse, cleo observait les deux tickets qu'elle avait dans la main pour le worldfest fesival qui était en train de se passer en ce moment à new york. elle les avait acheté il y a déjà plusieurs semaines. après avoir vu autant d'affiches éparpillées un peu partout dans la ville, elle avait sauté le pas. pourquoi pas? qu’elle s’était dit. elle avait fait des heures supplémentaires au mcdo, dans l'espoir de pouvoir en acheter au moins une. et en avait finalement obtenu deux. c'était l'été, il faisait beau...elle aurait dû se réjouir. pourtant le coeur n'y était pas. loin de là. depuis l'incident du métro, des pensées obscures lui tiraillaient l'esprit. parfois quand elle fermait les yeux elle pouvait encore entendre les coups de feux. rien que d’y penser rendait ses mains moites.elle avait toujours cru que ce genre de choses n'arrivaient que dans les films...et pourtant. la jeune rose pouvait s'estimer heureuse de n'avoir rien eu, à part peut-être une légère égratignure sur le bras. il y avait eu quelques morts, et principalement des blessés. l'idée même qu'on puisse l'attaquer chez elle, dans sa ville la mettait quelque peu mal à l'aise. cleo avait du mal à l'admettre, mais elle ne se sentait plus en sécurité. pourtant la jeune femme tentait de relativiser, fidèle à elle-même. optimiste dans l’âme. cependant, les soupçons qui pesaient sur elle quant à une possibilité de trafic d’armes la frustrait. tout semblait tourner de travers. mais elle n’avait rien dit à personne. surtout pas aux deux femmes qui l’avaient élevés. tout le monde se faisait déjà beaucoup trop de soucis pour elle. néanmoins, elle n’avait pas réussi à le cacher à son oncle jed. ce dernier travaillant dans les forces de l’ordre n’avait pas forcément arrangé les choses. elle avait l’impression de toujours l’avoir sur son dos. et vu la vie actuelle du monsieur, si une personne devait se reprendre en main, c’était bien lui. pas qu’elle n’oserait lui dire en face. parfois il lui faisait presque peur. c’était peut-être pour cela qu’elle lui avait proposé de l’accompagné au festival. la première raison était évidente. il s’agissait d’une question de sécurité. elle qui évitait les foules, se sentirait bien plus confortable avec une connaissance –qui sait se servir d’une arme et sait se battre- à ses côtés. elle n’oubliait pas qu’avec ses airs enfantins, elle était une proie facile. la deuxième raison était bien plus subtile. tout cela consistait d’un plan bien pensé. cette sortie était aussi un moyen pour elle de vérifier que son oncle se tairait, et n’irait rien cafter à ses mères. Elle n’était pas stupide, elle savait bien que les « adultes » (les petits vieux) avaient tendance à parler entre eux. descendant la rue, elle se dirigea au point de rendez-vous qui n’était pas très loin de l’entrée du festival. elle pouvait déjà entendre la musique. les gens arriver avec de l’alcool. un large sourire s’étira le long de ses commissures. cela allait être de la bombe. le voyant arriver elle s’écria « c’est pas trop tôt le vieux. » avant de le tirer vers l’entrée, refourguant les deux tickets à la sécurité.


lift me up.
Ne jamais dire "qui est là?". Tu n'as jamais vu des films d'horreurs ou quoi? c'est une demande de mort. Et si les gens dans les films au lieu de crier m'écoutaient, ils seraient toujours en vie. Car maintenant pour aller aux chiottes durant la nuit, j'suis obligée de m'armer de mon sabre laser car j'ai trop peur de quitter ma chambre toute seule.
avatar
Life is full of little pricks.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2312-jed-rose-bad-cop#405
Messages : 43
Points de justice : 33
Date d'inscription : 03/07/2017
Célébrité : Clayne badass Crawford
Crédits : Hathaways(avatar)



Re: another day, another migraine. (jed)
Message Posté Ven 7 Juil - 18:35
ANOTHER DAY, ANOTHER MIGRAINE
ft Jed Rose & Cleo Rose
Tous les jour la vie est un combat. On utilise cette phrase assez souvent. Un semblant de proverbe qui semble calmer les âmes en peines qui souffre toujours un peu plus. Pour plusieurs, cette phrase est ce qui les maintient en vie. Pour toi, cette phrase à un tout autre sens. Tu n'arrives plus à l'entendre, elle te rend aggressif. Pour toi, chaque jour n'est plus métaphoriquement un combat, ils le sont littéralement. Rarement que tu ne lèves pas le poing pour frapper le premier. Te battre semble être devenu la seule façon de te sentir en vie. C'est plutôt cruel à dire vu la présence de ta nièce dans ta vie, mais ce n'est pas la même chose. Elle porte tes gênes, ton sang, mais pourtant, elle ne restera qu'une nièce pour toi. Elle est la seule famille à proximité, les autres te semblent si loin. Pourtant, ta soeur elle le sait, elle le sent et elle ne fait rien. Elle te laisse là à te perdre tant ta sombre envie suicidaire. La mort de ta femme, tu avais su passé par dessus. Ne plus pouvoir voir cette fille qui est la tienne, tu as su survivre. Il y a six mois, tu en as eut assez de la vie, de ses embuches. Ton fils s'est éteint. Le seul enfant que tu as su chérir comme tu le pouvais, tu ne manquais jamais rien et pourtant il a rendu son dernier souffle dans tes bras, agonisant tel un animal en détresse. Tu n'as rien pu y faire et encore aujour'hui, son absence est une torture persistante, un couteau en plein coeur qui s'enfonce jour après jour. Ton seul moyen t'engourdir le tout était l'alcool. Une bière ne t'a jamais suffit, tout comme six, ni même un verre de whisky. Tu avais besoin de tellement plus. Si seulement tu savais comment tout arrêter. Tu le sais, tu le sais très bien même. Une balle en pleine tête suffirait, mais tu n'y arrives pas. Il y a quelque chose dans cette ville qui te retient et hônnetement, tu ne saurais mettre le doigt dessus. Si tu avais la chance de mourir, tu te laisserais prendre, mais le faire toi-même, jamais.

La veille, tu t'étais abandonné à l'alcool. Tu étais resté à la maison, allongé sur le tapis du salon, les yeux rivés au plafond. Tu t'étais endormi, assommé par l'alcool. Ta grande amie, ta femme du moment. Si quelqu'un avait eut le courage de venir te chercher chez toi, tu te serais sûrement retrouver à l'hôpital annoncé comme un coma, mais tu as fini par ouvrir les yeux. Un mal de crâne, une migraine, tu commençais bien la journée. En te redressant, tu as fermé les yeux vu l'étourdissement. Le silence était écrasant et tu n'as plus osé bougé jusqu'à ce que tes yeux se posent sur ta montre. Tu avais quelque chose de prévu et vu l'heure, tu allais assurément être en retard. Si tu étais stupide, tu l'Appellerais pour lui dire que tu ne viendrais pas, mais tu ne l'es pas. Tu te lèves, accroché au canapé et tu te regardes dans le miroir. Pitoyable est le seul mot qui te vient en tête. Tu n'as pas vraiment envie de faire d'effort, mais tu n'as pas non plus envie de la voir dans cet état. Tu devais faire un effort ou deux. Tu glisses tes mains dans tes cheveux et tu soupires. Tu les laisses tomber contre ton visage et écrases tes yeux dans leur orbite. C'est parti. Tu montes dans ta voiture et tu rejoins le site en te demandant si tu aurais du prendre un café pour te ramener à la vie. Tu portes les mêmes vêtements que la veille, mais par chance elle ne t'a pas vu hier, elle ne peut pas le savoir. Une fois la voiture garré, tu jetes un coup d'oeil à ton téléphone. Tu te lances vers l'entrée et ce ne fu pas très long qu'elle se dessina sur ton chemin. Tu arques un sourcil au surnom qu'elle te lance. « Quel idée, je suis pas si vieux que ça! Je pourrais te battre à la course. » Je la suis en saluant la sécurité. « Par quoi tu veux commencer ? »


HJ:
 


❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2077-cleo-rose-this-guy-jhttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2092-cleopatra-cleo-rose#36203
Messages : 1027
Points de justice : 338
Date d'inscription : 05/06/2017
Pseudo : eyesome
Célébrité : natalia sexy dyer.
Crédits : nephilium



Re: another day, another migraine. (jed)
Message Posté Ven 7 Juil - 19:49
Si elle avait besoin de réconfort, elle était bien consciente de ne pas être la seule. Le festival était une opportunité pour se changer les idées, se détendre et écouter de la bonne musique. Si ça mission principale était de corrompre son oncle avec des bières pour qu'il ne dise rien, elle avait aussi une autre mission secrète en tête. Ses mères lui avaient demandé de tenir un oeil sur Jed. Surtout après ce qui s'était passé. Il était plutôt irrationnel, et imprévisible. Cleo trouvait que cela le rendait cool, et n'avait aucun problème avec ce changement de personnalité. Elle se rendait néanmoins compte de sa peine. Il souffrait. La jeune Rose ne savait tellement que faire. La mort avait toujours été un sujet délicat, et elle ne savait comment l'aborder. Pour le moment, elle estimait que la meilleure solution était de faire comme si de rien n'était. Comme si pour l'espace d'une journée, tout était parfait dans le meilleur des mondes. C'était quelque peu naive de sa part, mais au fond elle en avait bien besoin. Elle avait suffisamment de problème pour devoir s'occuper des autres. Tout ce qu'elle pouvait souhaiter à son oncle , c'était d'avoir une journée moins pire que celle d'hier et ainsi de suite. Disons que ces derniers temps, la famille Rose n'était pas des plus chanceuses. Le créateur du monde semblait décidément avoir un dent contre eux. Elle soupira, se concentrant sur le moment présent. Elle avait tendance à divaguer, la tête dans les nuages ne prêtant plus vraiment attention à son environnement. Elle observait son oncle un rictus au coin des lèvres. « Uno t’es vieux. C’est genre un fait. Et ouai tu pourrais carrément me battre à la course, mais bon ça n’a jamais non plus été mon sport de prédilection. » qu'elle avoua avec une petite grimace. Ce genre de cours n'avait jamais été ses préférés durant sa scolarité, heureusement, elle n'avait plus à les subir. C'était plutôt sympa de grandir et ne plus subir ce genre de torture. « Et dos je ne sais pas si pourrais aujourd’hui. Tu pus grave. Et j’préfère me dire que l’odeur d’alcool que je sens vient du groupe a côté de nous. » qu’elle expliqua les sourcils froncés comme pour lui dire ‘ne m’oblige pas à te faire la morale j’ai autre chose à foutre’. S’il souhaitait se bourrer la gueule matin et soir c’était entièrement son problème. « Puis au cas où tu l'aurais oublié l'eau c'est bien aussi pour ton corps.» qu'elle rigola en lui octroyant un clin d'oeil. Elle était très laxiste pour ce genre de choses. Peut-être était-ce dû aux hommes avec qui elle partageait son appartement? Elle les avait vu faire des choses bien plus déconcertantes que cela. Au fond elle aimait croire que les gens bourrés c'était les plus drôles. « J'pensais qu'on pouvait allé voir Manu Chao son concert débute dans vingt minutes.» qu'elle commence à expliquer. Elle était déjà venue plusieurs fois à ce genre d'évènement, et elle adorait cela. Surtout l'ambiance, ce coté festif. « Promis on va s'éclaaaater. » Promesse de scout.

Spoiler:
 


lift me up.
Ne jamais dire "qui est là?". Tu n'as jamais vu des films d'horreurs ou quoi? c'est une demande de mort. Et si les gens dans les films au lieu de crier m'écoutaient, ils seraient toujours en vie. Car maintenant pour aller aux chiottes durant la nuit, j'suis obligée de m'armer de mon sabre laser car j'ai trop peur de quitter ma chambre toute seule.
Contenu sponsorisé


Re: another day, another migraine. (jed)
Message Posté
another day, another migraine. (jed)
Keep Up With New York :: New York CityNew York :: WorldFest NY

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet