Keep Up With New York,
rouvre ses portes
nous vous souhaitons la bienvenue.
# Saison 2
nouvelle intrigue
Venez découvrir la nouvelle intrigue Ici
Aidez les nouveaux
à se sentir chez eux
Soutenir le forum
les top sites
Venez soutenir le forum en votant sur les top sites Ici, Ici et Ici

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Partagez | 
KRISTINA ✻ supermarket flowers
Keep Up With New York :: First StepFirst Step :: NY Municipal Archives
avatar
Welcome to New York
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2348-kristina-supermarket
Messages : 6
Points de justice : 3
Date d'inscription : 11/07/2017
Célébrité : Holland Cutie Roden
Crédits : luaneshë (avatar) + astra (signature)



KRISTINA ✻ supermarket flowers
Message Posté Mar 11 Juil - 17:04
Kristina Moon Blackthorn
FT HOLLAND RODEN


Nom(s) BLACKTHORN. Elle le porte plutôt bien, son nom de famille. Épine noire. Ça la représente, qu'elle le veuille ou non. Prunellier, un arbre aux fruits foncés, juteux, sucrés. Ça donne envie de le porter, ce nom de famille. Pourtant, croyez-le, c'est parfois difficile à l'assumer. Prénom(s) KRISTINA. Prénom d'origine grecque, dont la source est khristos. Un prénom qui n'a de sens que pour son père. Kristina, un prénom qui commence à se répandre. Un prénom qui, aux yeux de son paternel, sonne comme celui d'une divinité. MOON. Deuxième prénom qui jouxte le premier. Lune. Comme un premier indice. Comme une triste réalité. Elle est présente, la lune, toujours, mais il est rare qu'on en prenne conscience, qu'on l'observe. Constellation perdue. âge, date et lieu de naissance D'après sa famille, elle a débarqué dans leur vie à minuit pile, le 01 Janvier 1990, soit disant au moment du dernier des douze coups de cloche de San Francisco. D'après son paternel, Kristina est venu au monde au moment même où il priait les dieux de lui donner quelqu'un à chérir, à aimer. Kristina, c'est son étoile filante de la nuit. C'est sa lune. Nationalité(s) Elle a vue le jour sur le sol américain, elle est donc sans surprise Américaine. Mais est-ce qu'elle se sent comme-t'elle ? Bonne question dont la réponse n'est autre que non. Origines Son père est grec. Sa mère est inconnue au bataillon. A vrai dire, elle est décédée en lui donnant vie. Elle n'a jamais vraiment réussi à savoir des tonnes de choses à son sujet. Son père avait tendance à arranger le tout à sa sauce. Il voulait qu'elle est une belle vision d'elle. C'est le cas. Mais grâce aux restes de sa famille, elle a réussi à savoir qu'elle avait aussi des origines irlandaises. Statut Divorcée. Égarée. Désorientée. Déroutée. Elle a fait la bêtise de briser non pas un coeur, mais deux. Séduisante à souhait et pourtant, incapable de retrouver cette sensation aussi malsaine que douce qu'est l'amour. Orientation sexuelle Elle ne jure que par les courbes divines des hommes. Hétérosexuelle. Kristina n'a jamais été attirée par les femmes. Quartier habité Elle pourrait garder son argent et le faire se multiplier sur son compte en banque. Néanmoins, pour des raisons qui lui sont propres, elle a décidé de s'installer à Manhattan. Activité professionnelle A force d'entendre les périples et les histoires de son père, elle a commencé à faire pareil. Kristina, elle écrit n'importe où sur n'importe quoi. Elle n'aurait jamais pensé qu'un jour, elle puisse vivre de cette passion. Pourtant, c'est le cas. Écrivaine. C'est ce qu'elle est et ce qu'il lui plait. D'ailleurs, son prochain roman parlera de New-York et de ses habitants. Elle suit donc plusieurs affaires et plusieurs personnes pour s'inspirer un peu de leur vie et de leur caractère. Milieu social Kristina, elle a connu les chaussures trouées, les remarques méchantes et acerbes de ses camarades de classe. Elle sait ce que ça fait, d'avoir faim et de ne pas pouvoir se mettre quelque chose sous la dent. Ce temps est désormais révolus. Elle peut maintenant profiter de la vie. Son compte en banque bien rempli. Groupe NURSE JACKIE. Casier judiciaire Il aurait pu être remplie. Vu le nombre de fêtes auxquelles la rouquine participent se ne serait pas étonnant qu'elle se soit faite arrêter. Ça belle gueule doit l'aider car son casier plus que vierge. Il est aussi blanc que la neige. Relation avec les forces de police Kristina est persuadé qu'une personne qui agit mal est forcément retrouvé par la police. La justice est là pour quelque chose, après tout. Elle préfère garder ses distances. Travailler avec eux est déjà bien suffisant. Elle se rends compte de leur vie, de leur vécut et le simple fait de pouvoir frôler la mort à cause de timbrés ... Ouais. Elle pourrait facilement devenir une de leur fan. Relation avec le crime La rousse a un peu de mal avec tout ceci. Autant, quand elle était jeune, elle aurait très bien pu sombrer dans la criminalité. Mais les événements ont fait qu'aujourd'hui, elle peut être libre de tout ces mouvements. Elle évitera du mieux qu'elle peut toute fraude. Si jamais elle oublie de payer quelque chose, elle revient sur ses pas, s'excuse et ajoute même un complément dans le prix pour cette erreur de sa part.




Anecdotes & Caractère 01. Kristina arrive à se contenter de peu. D'ailleurs, son chez-elle paraît bien vide. Elle ne voit pas réellement pourquoi elle achèterait des babioles pour mettre par-ci et par-là. La seule collection que vous trouverez, ceux sont des livres. Des centaines de livres. Une bibliothèque secrète en plein New-York. 02. On pourrait penser que son enfance reste un passage difficile de sa vie. Le trop peu d'argent, la solitude, les remarques de plus en plus blessantes. À vrai dire, elle n'en garde que le positif. C'est grâce à cela qu'elle est ce qu'elle est aujourd'hui. 03. Kristina n'a jamais connu sa mère. Elle est décédée en lui donnant vie. Elle a toujours voulu en savoir plus à son sujet, mais elle a bien vite compris que cela peinait son père. Elle a presque fini par croire à ses histoires idéalistes. 04. Elle a commencé à écrire à l'âge de dix ans dans divers petits carnets qu'elle garde précieusement dans son bureau. C'est un peu son grimoire, ses parchemins. 05. C'est à ses dix-huit ans qu'elle a été publié pour la première fois. Depuis, elle a sortie pas moins de cinq romans et vient d'annoncer qu'une trilogie policière/thriller est en cours d'écriture. Elle suit actuellement une équipe de police pour pouvoir mieux comprendre le système judiciaire et être le plus réaliste possible. 06. Ne lui proposez jamais de sortir. Kristina est une pure fêtarde, toujours le nez dehors pour trouver un bar ou une discothèque. Elle pourrait passer sa vie dans ce genre d'endroit. Elle se sent à l'aise là-bas. Elle peut faire tout ce qu'elle veut sans se sentir juger ou observer. 07. Si elle ne prenait pas le temps de prendre soin d'elle quand elle était jeune, lorsqu'elle a connu son premier amour de jeunesse, tout à changé. Elle peut rester facilement une heure dans la salle de bain pour se faire belle. Il n'est pas étonnant non plus de la voir s’éclipser parfois pour cinq petites minutes afin qu'elle se fasse une petite retouche fond de teint et rouge à lèvres. 08. Elle rêve secrètement d'avoir son propre ranch et ses propres chevaux. Si elle n'aurait pas réussi à percer dans l'écriture, elle aurait probablement mis tout en oeuvre pour être vétérinaire. Elle aime les animaux. Elle vient d'ailleurs d'adopter un sacré de Birmanie (chat) qu'elle nomme gracieusement Hélios. Ce dernier étant l'un des Dieux qu'elle préférait dans les histoires de son père. 09. Elle téléphone tous les jours à son père, qui a décidé de refaire sa vie avec une autre femme. Elle a donc un demi-frère et une demi-soeur. Kristina n'est pas vraiment extrêmement proche d'eux. Disons qu'elle a du mal à ne plus être "fille unique". 10. Le divorce avec Maddox a été l'une des plus grandes épreuves de sa vie. Elle en souffre encore. D'ailleurs, elle garde précieusement la bague de fiançailles dans son porte-monnaie. Elle compte bien la rendre à Maddox, un jour, quand elle trouvera le courage.


Avis sur la politique et le mode de vie américain Krsitina croire dure comme au fer au fameux American Dream. Pour elle, il n'y a pas mieux que ce pays pour réaliser les rêves. Mais il n'y a pas mieux non plus pour les briser. Elle a tenté plus d'une fois de mettre un pied en dehors des Etats-Unis mais elle a toujours fait demi-tour. Elle aime son pays, elle aime ses personnes qui y vivent à l'intérieur, elle aime leurs façons de voir les choses. Depuis que son père tient une grande usine de vêtement, elle se retrouve dans l'une des grosses fortunes de la ville et est forcé de parfois, participer à la vie politique. Elle déteste cela. Elle a l'impression d'être entourée de personne fausse et manipulatrice. Ça lui donne des crises d'angoisses.

Avis sur l'affaire Wicked Bitch La rouquine était subjuguée par cette affaire. Elle a lu tous les articles, tous les moindres petits détails concernant ceci. Elle a d'ailleurs commencé quelques bribes d'intrigue pour un prochain livre sur cela afin de changer la fin. L'argent serait retrouvé. Kristina adorerait pouvoir interviewer la coupable, lui demander pourquoi elle a fait cela. Mais elle n'en aura probablement jamais l'occasion. Néanmoins, elle a conscience que ce passage a changé quelque chose dans la ville. Peut-être qu'elle lui parait encore plus sombre que d'habitude.




Prénom et/ou speudo Lempika. (laurine)
Nombre de printemps 23 Rolling Eyes
Région ou pays France
Personnage Scénario de Maddox !
Comment es-tu arrivé(e) sur le forum ? J'ai mis le nom dans un GPS et here I am.
Ton avis sur le forum Toujours aussi folle de lui.
Double compte Casey Grayson, l'attachiante.

Mode de difficulté Il est temps de choisir votre mode de difficulté. Cela ne concerne que les plots-twists mensuels qui sont, nous le rappelons, obligatoires. Pour plus d'informations sur les plots-twists et leurs différents modes de difficultés, merci de vous rendre sur ce sujet.

Héros local




U L T R A V I O L E N C E
who you are ☽ I stare at my reflection in the mirror : Why am I doing this to myself? Losing my mind on a tiny error, I nearly left the real me on the shelf. No, no, no, no, no...
avatar
Welcome to New York
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2348-kristina-supermarket
Messages : 6
Points de justice : 3
Date d'inscription : 11/07/2017
Célébrité : Holland Cutie Roden
Crédits : luaneshë (avatar) + astra (signature)



Re: KRISTINA ✻ supermarket flowers
Message Posté Mar 11 Juil - 17:05
me myself and I
01 Janvier 2000 - San Francisco

Un gros gilets sur les épaules, la main serrant celle d'un homme bien plus grand qu'elle, Kristina le suit sans dire un mot, un faible sourire sur ses lèvres rosées. Dans sa main gauche, un petit sac se balance de gauche à droite au rythme de ses pas, de leurs pas. Elle sait où ils vont. Toujours le même endroit, le même emplacement. C'est toujours la même chose depuis plus de dix ans. Et ça lui convient, à la gamine. Elle aime cette petite habitude parce qu'au moins, elle est avec son père. Kristina descends avec délicatesse les marches d'un escalier et s'installe sur la dernière la dernière marche. Le bout de ses talons prêts à aller toucher le bord de l'océan. Au loin, son regard se pose sur l'énorme pont rouge, le Golden Gate. Il est illuminé de mille et une couleur pour fêter la nouvelle année, mais la jeune fille se raconte aussi que c'est pour son anniversaire que tout est illuminé de la sorte. Au loin, des cris se font entendre. Elle distingue vaguement un compte à rebours qui débute. « Trois ... Deux ... Un ... » Des dizaines de lumières éclatent dans le ciel et illuminent la côte et l'océan. Kristina se perd dans ce spectacle. Elle adore. « Bon anniversaire ma chérie. Et bonne année. » Elle tourne le regard vers son paternel, se cale dans ses bras, le remercie. Ils auraient pu être malheureux. L'argent ne coule pas à flot, mais ils survivent. Ils tiennent. Kristina est fière de son père et elle espère le rendre fière aussi. Ses mains s'applique à sortir un e boite de son sac : le gâteau. Il avait fait fort cette année, il y avait même une bougie sur le dessus. Il l'allume. Elle fait un vœux, simple, efficace, peut-être même infantile encore. Elle croque un bout, donne le reste à son père. Elle n'est pas une bouche à sucre. Elle préfère deux fois plus le salé. Elle se contente de peu. Tant qu'elle est avec lui, c'est le plus important. « J'ai un cadeau pour toi ... » Le souffle de son père est chaud contre sa peau. Elle ne s'y attendait pas. D'habitude, ce sont ces feux d'artifices qui font offices de cadeau. « C'est vrai ? » Sa voix est enjoué, limite remplis d'espoir. Un cadeau. Elle va, pour la première fois, recevoir un cadeau. « Il le fallait. » Pourquoi ? Parce qu'ils ont le privilège de changer de siècle ? Parce que Kristina vient de passer à la dizaine ? Parce que ... ? Ses yeux se transforment en deux étoiles filantes. Elle suit du regard cette petite boîte que son père vient de récupérer de sa poche de jean délavés et craqué de partout. Comment ? « Ta maîtresse m'a dit que tu pourrais aller loin avec ça. » Sa maîtresse ? Elle n'arrive pas à tout comprendre, mais elle hoche de la tête. Elle se demande bien ce que Madame Smith a pu lui raconter. La boîte se retrouve dans ses mains. Délicatement, elle défait le nœud et l'ouvre. Un magnifique stylo plume se trouve à l'intérieur, bien gardé dans la soie. C'est impossible ... C'est au-dessus de leur moyen. « Papa ... Tu ne peux m'offrir cela. » Elle le voit pencher la tête, se pincer les lèvres. Puis, il replace une mèche de ses cheveux derrière les oreilles avant de déposer un baiser sur son front. « Maintenant, si. » Qu'est-ce qui a changé ? « Mais tu as dit qu'on devrait faire attention ce mois-ci, le temps que tu retrouves du travail ... Monsieur Thompson a accepté de te reprendre ? » Lui qui avait eu l'audace de licencier son père un jour avant Noel. Elle le détestait. Elle l'a toujours détesté. « Non, ma chérie. Mais j'ai trouvé quelque chose à New-York. Je commence dans deux jours. Ils m'ont donnés une avance, pour payer l'avion. » New-York. Ca sonne un peu comme une promesse d'un futur meilleur. « On déménage ... » Elle na va pas jouer des pieds et mains pour rester ici. Elle aimerait, certes, mais se serait compromettre les bonnes nouvelles qu'a eu son père. Et s'il a pu lui offrir ce stylo, alors peut-être sera-t'il apte à lui offrir d'autres cadeaux ? « Et les histoires .. ? » qu'elle demande, d'une petite voix. Elle avait pris ces habitudes, ici, à San Francisco. Kristina n'était pas prête à les laisser tomber. Son père lui racontait toujours des histoires hors du commun en fonction des paysages, des monuments devant eux. Elle voulait qu'il continue. « Il y en aura d'autres. » Elle sourit, serre dans ses bras le coffret contenant son cadeau et se colle un peu plus à son père. « D'ailleurs ... Est-ce que je t'ai déjà raconté celle de ce couple, fou amoureux l'un de l'autres, qui se sont mariés sur le Golden Gates ? » Elle secoue la tête par la négation. Non. Elle n'avait jamais entendu cette histoire. « Aphrodite serait-même apparu pendant la cérémonie. Elle était belle, Aphrodite ... » Bercée par l'eau de la baie, par la voix de son père, Kristina se laisse bercer par la dernier récit qu'elle gardera en mémoire de San Francicsco. Une histoire d'amour entre deux personnes, aucunement destiné l'un à l'autre et qui pourtant, se retrouve piégé sur ce pont et se marie. Peut-être qu'elle aussi, elle aura le droit à ça un jour ?

Early 2011 - New-York City

« Prête ? » La voix grave et apaisante de son père lui parvient aux oreilles. Elle tente vainement de lui sourire, mais elle est bien trop crispée et stressée pour arriver à cela. « KrIstina, chérie, respire. » C'est ce qu'elle fait ! Sauf qu'elle a l'impression que ses poumons diminuent au fur et à mesure. Est-ce qu'elle arrivera toujours à respirer devant ses centaines de personnes ? Probablement pas. « Ce n'est pas une bonne idée, papa ... » qu'elle souffle, trouvant refuge dans ses bras. Leur situation a bien changé depuis quelques années. Il a réussit à construire ce qu'il désirait : un empire. L'argent n'était plus un soucis, bien qu'ils continuaient tous les deux de vivre le plus simplement possible. La moitié de leur revenu étaient donné à diverses associations pour les personnes en difficultés. Le reste, c'était pour eux vivre et mettre de côté. Leur vie a changé mais pas leur caractère. Kristina est resté égale à elle-même et a poursuivis son rêve : écrire. Son troisième livre est en pleine promotion. Elle apeurée et excitée en même temps. Et si celui-ci ne plait pas à tous ces journalistes qui patientent depuis presque une heure dans la salle d'à côté ? Et si, par malchance, ce nouveau livre était bien trop tiré par les cheveux ? Pas assez réel ? Pas assez bien tout simplement ? « Je crois en toi ! » Et si ces mots, il pousse sa fille vers la porte donnant sur l'estrade. Ses mains tremblent sur la poignée. Elle n'y arrivera pas ... Kristina jette un dernier coup d’œil vers son père, le voit sourire. Elle ne peut pas le décevoir. Alors, lentement, tremblante comme une feuille, elle monte sur scènes et commence à lire son livre, les deux premiers chapitres. Personne ne parle. Kristina entendrait presque les mouches volées si sa voix dans les micros ne résonnait pas aussi fortement. « Un cri retentit dans cette nuit sans fin. Le pont illuminé de milles et une couleur s'éteint. La ville est plongée dans un noir trop sombre et trop obscure. Noah se met à courir, toujours plus vite, toujours plus loin. Et quand, enfin, le soleil grimpe dans le ciel et que la réalité semble reprendre vie, il prends conscience de ce qu'il vient de faire, de ce qu'il vient de se passer. Il a tué quelqu'un. » Alors que l'intrigue du libre débute à peine, elle se stoppe. C'est tout ce dont ils sauront de ce livre. Une enquête difficile, presque surréaliste, basée sur les lieux de son enfance, bercée par les histoires de son paternel. L'assemblée applaudit, elle relâche un peu les épaules, réponds aux questions avec une confiance dont elle ne se croyait pas capable. Une heure plus tard, elle est enfin libre de tous ses mouvements. Son manager l'a félicite, son père l'a prends dans ses bras. Mais Kristina n'a pas envie d'une coupe de champagne. Elle prétexte un léger mal de ventre pour aller jusqu'aux toilettes, mais tourne à gauche juste avant pour se diriger vers la sortie. La rousse espère le voir. Lui, ce brun ténébreux et presque mystérieux. Cet homme qui lui a proposé de lui montrer le plus beau paysage de la ville. Maddox. Un prénom qui marquera un autre tournant dans sa vie.

2016 - New-York City

Comme à chaque fois que la tension se fait sentir, Kristina se met à fixer cette magnifique bague à son doigt que lui a offert Maddox lors de leur mariage, deux ans plus tôt. Elle s'amuse à la tourner : son anti-stress personnel. « Maddox arrive bientôt ? » Elle relève la tête, hausse les épaules. Elle n'en sait rien, il n'a pas répondu à son dernier SMS. « Aucune idée. Il me semblait que vous aviez réunion cette après-midi, d'après ce qu'il m'a dit. » Mas il est tout à fait possible qu'elle se trompe, il lui arrive souvent, en ce moment, d'avoir des trous de mémoire et de se perdre dans les horaires. Elle n'a pas osé en parler avec son mari. Intérieurement, elle craint d'être malade. Un cancer ? Se serait presque sa mort assurée ... Elle ne peut pas mettre un seul pied dans un hôpital sans devenir folle ou cinglée. Ce n'est pas pour rien qu'elle fait toujours très et trop attention à ce qu'elle fait et où elle met les pieds. A moins qu'elle ne boit définitivement trop durant les fins de semaines et que ça se traduit par une gueule de bois post-weekend durant la semaine ? Si c'est effectivement cela, elle ne pourra pas y faire grand chose. Elle aime sortir. Elle aime s'amuser. Elle aime déhancher son corps et ses courbes sur la piste de danse. « On se croise souvent en ce moment. » Simple constatation des faits. Elle ne peut qu'approuver. Elle le voit peut-être même plus que son propre mari. « En effet. Je vais finir par croire que tu me suis. » Chez elle, dans les boites de nuit, au supermarché. Il ne se passe pas une journée sans que ce collègue de boulot à Maddox ne croise son regard et son chemin. « C'est vrai qu'on pourrait le penser. » Le jeune homme se déplace, s'installe juste à côté d'elle. « Tu veux boire quelque chose ? » Kristina hausse un sourcil. « Je fais les meilleurs sex on the beach de la ville. » Cet homme sait exactement comment lui parler. « Je demande à voir ! » Grand sourire, elle le laisse se diriger vers le petit bar et préparer les deux cocktails. Durant cette légère attente, son téléphone vibre dans sa poche : Maddox vient enfin de lui répondre. Ah non C'est simplement son manager qui demande à la rencontrer plus tard dans la soirée. Il faut dire qu'après cinq tombe publié, elle a voulu se mettre tenter quelque d'autres. De plus grands, plus passionnant. Elle allait faire une trilogie et elle aurait besoin de suivre une équipe de police pour pouvoir se mettre à vent pour cent dans la peau de son personnage principal. « Et voici, Madame. » Elle glousse tout en récupérant son verre. Il trinque, se met à siroter le cocktail. Elle ne sait pas combien de temps ils passent à parler, à rire ensemble. Dire qu'elle trouvait ce collègue étrange. Kristina s'était complètement trompé. Dans une dernière gorgée, elle finit sa boisson. La main de cet homme sur sa cuisse se fait un peu plus intrusive. « Qu'est-ce ... » Kristina ne peut pas poser sa question. Ses lèvres sont prises d’assaut. Un baiser sauvage, féroce. Ses deux mains se posent sur le torse du jeune homme. Elle doit le repousser. Elle ne peut pas se laisser faire ainsi ... Et puis, tout aussi rapidement, elle les enroule autour de sa nuque et le tire un peu plus contre elle. Sa tête est entrain d'exploser, son corps avec. C'est comme si elle flottait et qu'elle n'arrivait pas à décider si oui ou non, ce qui se passait actuellement : ses caresses, ses baisers, ses habits sur le sol ... Étaient une bonne chose. Elle est molle, lente. Elle a envie de rire à ne plus s'arrêter. Elle a la gorge sèche aussi. C'est pas la première fois qu'elle ressent ça. Mais ses cellules grises ne peuvent s'activer. Ouais, elle est dans un autre monde. Un de ceux qu'elle ne connait pas, qu'elle ne contrôle pas, qu'elle ne peut véritablement comprendre. Kristina est droguée et elle ne se rends même pas compte de cet état second. Pour elle, devant elle, c'est le visage de Maddox qu'elle tient entre ses mains. C'est sa voix qui lui murmure des mots tendres à ses oreilles. C'est ses lèvres qui prennent possession des siennes. Pourtant, c'est aussi le corps et la présence de Maddox qu'elle disserne à la porte d'entrée. « Non ... » Un murmure à peine audible. « Non ! » Elle plante ses ongles dans la peau de cet homme qui profite de son corps, le repousse et se laisse tomber à terre. Ses jambes flageolent, son coeur s'emballe. « Maddox ... » Ses yeux s'embuent de larmes. Elle comprends pas. Qu'est-ce qu'elle a fait ? C'était pas elle sur ce canapé. C'était pas elle avec cet homme. Elle n'est pas capable d'une chose pareille. « S'il-te-plait, laisse-moi t'expliquer. » Elle est prête à le supplier de l'écouter, de prendre du temps pour qu'il puisse discuter sur ce qu'il vient de se passer. Mais il a déjà deux valises dans les mains et se dirige sans même un regard pour elle vers la porte. « Maddox, non ... Fais pas ça. Je t'en supplie ... Maddox ! » C'est comme un cri, une agonie. Elle se laisse tomber juste devant la porte, incapable de pouvoir faire un pas de plus. Ses larmes baignent son visage de base sur jovial et heureux. Elle comprends pas, c'est un cauchemar. Elle est l'héroïne d'un de ses romans. Celle du dernier qu'elle risque d'écrire : Une fille qui vient de faire la plus grosse erreur de sa vie. Une fille qui vient de bousiller sa plus belle relation amoureuse. Une fille qui va devoir comprendre ce qui lui est arrivé.
avatar
Destroying someone is fun !
Messages : 64
Points de justice : 14
Date d'inscription : 22/06/2017
Pseudo : TRY AGAIN. (Marie)
Célébrité : Nicola Peltz
Crédits : Cosmic light



Re: KRISTINA ✻ supermarket flowers
Message Posté Mar 11 Juil - 17:16
re bienvenue chez toi
Que des canons
avatar
Destroying someone is fun !
Messages : 48
Points de justice : 20
Date d'inscription : 31/05/2017
Pseudo : HANGOVER.
Célébrité : DAVID PRAT.
Crédits : MORRIGAN, MY 5.



Re: KRISTINA ✻ supermarket flowers
Message Posté Mar 11 Juil - 18:06
holland, ma vie
bienvenue encore
avatar
Welcome to New York
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2348-kristina-supermarket
Messages : 6
Points de justice : 3
Date d'inscription : 11/07/2017
Célébrité : Holland Cutie Roden
Crédits : luaneshë (avatar) + astra (signature)



Re: KRISTINA ✻ supermarket flowers
Message Posté Mar 11 Juil - 18:26
Merci !

@Aspen Mavis Non mais je te comprends tellement. Cette fille est une vraie déesse.
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2077-cleo-rose-this-guy-jhttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2092-cleopatra-cleo-rose#36203
Messages : 1031
Points de justice : 342
Date d'inscription : 05/06/2017
Pseudo : eyesome
Célébrité : natalia sexy dyer.
Crédits : nephilium



Re: KRISTINA ✻ supermarket flowers
Message Posté Mar 11 Juil - 18:36
reeeeeee Bienvenue. heart


lift me up.
Ne jamais dire "qui est là?". Tu n'as jamais vu des films d'horreurs ou quoi? c'est une demande de mort. Et si les gens dans les films au lieu de crier m'écoutaient, ils seraient toujours en vie. Car maintenant pour aller aux chiottes durant la nuit, j'suis obligée de m'armer de mon sabre laser car j'ai trop peur de quitter ma chambre toute seule.
avatar
It's not that easy for everyone.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1580-alexandra-weissburg-
Messages : 652
Points de justice : 34
Date d'inscription : 20/05/2017
Pseudo : Elwana (El')
Célébrité : Barbara Palvin
Crédits : El' (vava) × bat'phanie (signa)



Re: KRISTINA ✻ supermarket flowers
Message Posté Mar 11 Juil - 18:55
Hellow et rebienvenue parmi nous ~
Bon courage pour ta fiche !


life is made of simple things
dont' worry, be happy
avatar
Destroying someone is fun !
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2287-jack-f-walters-gentl
Messages : 82
Points de justice : 43
Date d'inscription : 21/06/2017
Célébrité : Charlie Hunnam
Crédits : Never Utopia



Re: KRISTINA ✻ supermarket flowers
Message Posté Mer 12 Juil - 9:00
Re-bienvenue



I only lie when I love you
I only crawl when I hit the ground
You only cry when I love you
I only lie when I make a sound
avatar
Life is full of little pricks.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1641-maddox-humphrey-swee
Messages : 145
Points de justice : 11
Date d'inscription : 20/05/2017
Pseudo : ilusm. (pauline)
Célébrité : matthew daddario.
Crédits : @ultraviolences, @smoaks/elsy pour le magnifique gif dans mon profil.



Re: KRISTINA ✻ supermarket flowers
Message Posté Mer 12 Juil - 21:52
Je n'étais pas encore passée.
(re)Bienvenue parmi nous, ma belle. Merci de prendre la belle Kris, tu sais à quel point ça me fait plaisir. Encore mille fois merci. J'ai hâte qu'on puisse RP ensemble et faire de belles choses avec les deux. On va s'amuser, je peux déjà le sentir.



- break me down -
Contenu sponsorisé


Re: KRISTINA ✻ supermarket flowers
Message Posté
KRISTINA ✻ supermarket flowers
Keep Up With New York :: First StepFirst Step :: NY Municipal Archives

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet