Keep Up With New York,
rouvre ses portes
nous vous souhaitons la bienvenue.
# Saison 2
nouvelle intrigue
Venez découvrir la nouvelle intrigue Ici
Aidez les nouveaux
à se sentir chez eux
Soutenir le forum
les top sites
Venez soutenir le forum en votant sur les top sites Ici, Ici et Ici

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Partagez | 
fragile world (ansleo)
Keep Up With New York :: New York CityNew York :: Bronx :: City Island
avatar
Destroying someone is fun !
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1909-soleil-amer-ans
Messages : 65
Points de justice : 56
Date d'inscription : 27/05/2017
Pseudo : nebula.
Célébrité : cisco.
Crédits : faust

En ligne


fragile world (ansleo)
Message Posté Mer 12 Juil - 16:58
le sang engouait par tes sensations multiples. picotements au niveau des bras. des jambes. du corps tout entier. à la merci de ses lèvres pulpeuses qui te suçait la peau. sensation agréable. multiplié par les drogues que tu avais pris quelques heures plus tôt. le corps presque inerte sur ce canapé. appartement dévasté par une odeur de chimère. et cette femme qui salissait le décor. bien trop vulgaire. mais qui rassasié un certain appétit. pauvre garçon. dépravé par l'envie de tout foutre en l'air. désespéré par ces aspirations paternels. un père obnubilé par tant de chose sauf de lui. une famille dont l'euphorie est à demi-feint. sacrilège d'avoir donner naissance à un tel loubard. riche et intelligent, incapable de se défaire de ce plaisir charnel. incapable de satisfaire cette envie de réussir. non. drogué et barman. pute à mi-temps bien que jusqu'alors gratuit, on aurait pu le considérer comme telle. mais peu importe. la porte d'entrée claque. tu sursautes. presque nu. la bouche de la femme sur ton torse. ton regard est désormais fixé sur le visage d'une autre femme. une décomposition artistique déchirant presque le coeur. t'avait déconné. t'avais honte. même pas un sourire pour faire passer l'truc. t'avais pas la force. tu pousses brusquement l'inconnu par terre. elle veut répondre mais d'un coup de tête tu l'incites à quitter les lieux. elle comprend. quelle miracle. c'est comme si tu apercevais des larmes sur les joues de ta colocataire. mais t'as pas l'droit d'aller la réconforter. t'es juste con. mais pourquoi semblait-elle si blessé ? pourquoi ne te crie-t-elle pas dessus. ça va venir. tu décides d'agir de faire quelques choses. malgré tout. malgré ta migraine. tu te lèves. tu dandines au milieu de la pièce. le regard vague. mais diable qu'elle est belle au milieu de ce foutoir. tu sais pas pourquoi tu penses ça, t'es trop défoncé pour comprendre de toute façon. mais faut que tu t'éloignes au risque de casser plus de morceaux qu'il ne le faudrait. donc tu pars à l'opposé, le prétexte d'aller chercher un verre d'eau. l'ignorant au passage. puis sur le chemin du retour, voix haineuse tu lui demandes : qu'est-ce que tu fais là ? simple interrogation anodine. manquant presque de t'effondrer par terre, mais t'essayes de lui faire face. au moins pour qu'elle te mette le coup de grâce.
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2077-cleo-rose-this-guy-jhttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2092-cleopatra-cleo-rose#36203
Messages : 1031
Points de justice : 342
Date d'inscription : 05/06/2017
Pseudo : eyesome
Célébrité : natalia sexy dyer.
Crédits : nephilium



Re: fragile world (ansleo)
Message Posté Mer 12 Juil - 17:34
cleo venait de finir son service. enfin. son corps criait misère, et l'odeur de frittes semblait l'entourer. elle affichait une grimace, n'ayant qu'une envie, rentrer pour se laver. elle le faisait pour l'argent, mais être ici la dégoûtait. c'était sans parler des clients mal polis qui refusaient de payer ou ceux qui s'amusaient à lui crier dessus. à croire qu'elle était leur bonne. tout était fatiguant, et les jambes de la jeune rose était bien lourdes. un long soupire de soulagement s'éclipsa de ses lèvres en voyant l'ombre de son immeuble. elle afficha un petit sourire, se sentant soudainement libérée. elle allait enfin pouvoir retrouver le confort de son chez elle, mince rayon dans cette journée des plus chaotiques. c'est qu'elle avait vécu bien des choses ces derniers temps, et l'appartement semblait être son seul havre de paix. ignorant la concierge qu'elle n'aimait pas particulièrement, cleo grimpa les marches de quatre en quatre. elle chercha les clés dans son sac, ne sachant pas ce qui se passait réellement derrière la porte. si elle avait su, elle serait parti en courant. tout, mais sauf ça. alors qu'elle venait tout juste de faire quelque pas dans le salon, elle écarquilla les yeux devant la scène qui se jouait devant elle. anselm était à moitié nu le regard complètement ailleurs, extase. une inconnue avec seulement une petite culotte était en train d'embrasser son corps. cleo prit quelque secondes pour réaliser ce qui se passait réellement devant ses yeux. le choc se transforma très rapidement en tristesse puis en amertume. sa bouche était grande ouverte, mais aucun son en sortait. le jeune homme semblant enfin remarquer sa présence rejeta l'autre femme, surement sa pute de service. tout semblait si naturelle qu'elle su que ce n'était pas la première fois. cleo était juste arrivée au mauvais moment, mauvais timing. elle se débattait avec ses yeux, refusant de verser des larmes. son souffle était coupé. elle était complètement blessée. mais à quoi aurait-elle dû s'attendre? les baisers qu'ils avaient partagés ne voulaient rien dire. cleo était seulement une autre fille sur sa liste, et c'est cela qui faisait le plus mal. ce sentiment d'être rien. « bordel mais c’est quoi ton problème hein ? » qu'elle s'écria enfin capable de parler. elle sentait les effluves de la drogue et serra un peu plus le poing. elle n'avait pas besoin de regarder pour savoir que sa main était très blanche. anselm réussissait toujours à la faire exploser, défiant sa patience. elle le suivi dans la cuisine, fulminant. « preuve du contraire j'ai l'droit de rentrer chez moi non? » qu'elle répondit à son tour froidement, vexée par le ton qu'employait son colocataire. « et toi qu'est ce que tu étais en train de faire? » qu'elle ricana sans émotion, n'étant pas aveugle et ayant bien deviné. ses joues prennent une teinte rosie mal à l'aise, mais aussi bouillant de rage. ses larmes déferlèrent de ses joues se demandant ce qu'elle avait bien pu lui faire pour qu'il s'amuse à torturer ainsi ses émotions.


lift me up.
Ne jamais dire "qui est là?". Tu n'as jamais vu des films d'horreurs ou quoi? c'est une demande de mort. Et si les gens dans les films au lieu de crier m'écoutaient, ils seraient toujours en vie. Car maintenant pour aller aux chiottes durant la nuit, j'suis obligée de m'armer de mon sabre laser car j'ai trop peur de quitter ma chambre toute seule.
avatar
Destroying someone is fun !
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1909-soleil-amer-ans
Messages : 65
Points de justice : 56
Date d'inscription : 27/05/2017
Pseudo : nebula.
Célébrité : cisco.
Crédits : faust

En ligne


Re: fragile world (ansleo)
Message Posté Mer 12 Juil - 19:35
bordel. qu'est-ce que tu avais foutu. et cette migraine qui enflammait ton crâne à mesure que tu faisais un pas. comme si le contact de tes pieds résonnaient dans tout ton corps. dans tout ta tête. un mal insupportable. et il fallait qu'elle soit là. elle. cleo. tu soupires. agacé par le ridicule dans lequel tu étais plongé. rien que de ta faute. et voilà que tu la fis pleurer. tu t'en voulais à mort. même si ce visage impassible paraissait montrer le contraire, tu tremblais presque de la faire souffrir de cette manière. t'étais un con. un vrai connard. t'avais joué avec elle. t'emmêlant les bouts pour finalement la briser. pourtant t'avais fait attention. mais tu savais pas faire. et voilà qu'elle te crie dessus. tel un tambour dans ton ouïe, complètement sonné après ça. mais tu ne pouvais pas lui en vouloir. elle avait raison. tu peux parler un tout petit peu moins fort. que tu lâches sans prétention. et ça t'agaçait qu'elle ait raison. ça t'agaçait de la faire pleurer. d'avoir autant d'impact sur elle. que croyait-elle ? oh et puis arrête de pleurer, c'est pas comme si je t'avais promis la lune. j'ai juste pris du bon temps. au risque de recevoir quelques objets en pleine figure, tu demeuras sans faille. sauf que tu souffrais. elle et toi. elle à cause toi. toi à cause du monde. ou sûrement de tes actes. de tes décisions. tout ça parce qu'une femme t'a enjôlé. tout ça parce qu'on ne t'a jamais aimé au final. refoulant désormais tout attachement. pourtant, cleo elle était différente. des chamailleries bonne enfant. ce soir, il te rappelait ce soir là. lorsqu'elle t'avait retrouvé un joint fumant dans le salon. tu ne voulais plus l'entendre alors tu l'avais embrassé. ce soir là, c'est là que tout a commencé. tes lèvres sur les siennes, t'avais kiffé. une bouffée d'adrénaline. un nouvel air. mais ça t'avait effrayé. et pourtant arrogant t'avais cherché à titiller cette peur, t'amusant à déstabiliser la jeune femme avec ces quelques baisers. mais tu t'étais pris au piège. comme un fou. tu soupires. tu te diriges à nouveau dans le salon. loin d'elle. loin de ses pensées dramatiques et sentimentales. loin de cette envie d'à nouveau poser tes lèvres sur les siennes. loin de cette envie de la bouffer. elle était trop innocente pour ça. trop fragile pour toi. trop bien pour ta personne. fallait pas qu'elle tombe. ses larmes montraient le contraire. face à la drogue, tu hésitas. mais tout simplement, tu n'arrivais pas, parce qu'elle était là. au lieu de ça tu rangeais tout ça. posant le sachet désormais remplie dans son petit coffre. ramassant les quelques trucs qui traînaient avant d'aller les jeter à la poubelle de la cuisine. elle était toujours là.
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2077-cleo-rose-this-guy-jhttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2092-cleopatra-cleo-rose#36203
Messages : 1031
Points de justice : 342
Date d'inscription : 05/06/2017
Pseudo : eyesome
Célébrité : natalia sexy dyer.
Crédits : nephilium



Re: fragile world (ansleo)
Message Posté Mer 12 Juil - 20:08
les larmes ne s'arrêtaient pas, continuant de déferler le long de ses joues. elle ne faisait rien pour les ralentir. l'amertume envahissait tout son corps. elle était principalement déçue par le comportement du jeune homme. combien de fois avaient-ils eu cette conversation?pourquoi n'arrivait-il pas à la prendre plus sérieusement? pourquoi refusait-il de l'écouter?et cette chaudasse qui était là un peu plus tôt. cleo ne pouvait s'empêcher d'exprimer une légère jalousie, tentant de le cacher. elle se demandait pourquoi il couchait avec des filles si facile au risque de se choper le sida. elle ne voulait pas imaginer le reste, son ventre se nouait lui donnant envie de vomir. les mots qui sortaient de la bouche de son colocataire étaient aussi douloureux qu'un poignard planté dans son coeur. t'es vraiment bête de rosnay. elle chuchota incapable de l'insulter proprement. incapable de jurer. incapable de dire des mots violents. elle n'aimait pas blesser les gens, surtout quand il méritait. sa vision était floue. elle lui en voulait tellement. elle voulait partir, surtout lorsqu'il était dans cet état. mais elle voulait savoir bien trop curieuse. elle l'observait ranger son bordel se mordillant la lèvre inférieure. tu prends du bon temps avec toutes les filles qui passent? c'était qui? en faite non elle ne voulait pas savoir. parfois son ignorance était le plus beau des cadeaux. et tu avais promis de ne plus avoir ça dans l'appartement qu'elle articule en tentant de sécher ses larmes. à ses yeux, ses mots n'avaient plus aucunes valeurs. les promesses il ne savait pas les tenir. le regard de cleo s'endurcie. elle avait une soudaine envie de le laisser dans sa misère. elle se rapproche et du ton le plus menaçant qu'elle pouvait prendre (ce qui ressemblait à un miaulement de chaton, elle susurra tu ferais mieux de bouger ça de place car je te jure que je vais tout prendre et brûler. qu'il aille se faire voir chez les grecques!


lift me up.
Ne jamais dire "qui est là?". Tu n'as jamais vu des films d'horreurs ou quoi? c'est une demande de mort. Et si les gens dans les films au lieu de crier m'écoutaient, ils seraient toujours en vie. Car maintenant pour aller aux chiottes durant la nuit, j'suis obligée de m'armer de mon sabre laser car j'ai trop peur de quitter ma chambre toute seule.
avatar
Destroying someone is fun !
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1909-soleil-amer-ans
Messages : 65
Points de justice : 56
Date d'inscription : 27/05/2017
Pseudo : nebula.
Célébrité : cisco.
Crédits : faust

En ligne


Re: fragile world (ansleo)
Message Posté Mer 12 Juil - 22:52
t'es vraiment trop bête de rosnay. ton regard dirigé vers elle. la culpabilité te rongeant. bouffant ta chair. honteux d'avoir agi ainsi. et qu'elle t'ait vu. bête était un bien faible mot pour recracher tout le poison qu'elle avait pour toi à ce moment là, tu le savais. puis elle te pose la question. celle dont elle ne voudrait pas connaître la réponse. celle que tu ne voudrais pas lui dire par peur de lui briser le coeur. encore un peu plus. c'était ta connerie maintenant il fallait assumer. je ne sais pas. c'était une inconnue. une fille que tu avais croisé. courtisé. et finalement amené ici. c'était en réalité bien pire que si tu connaissais l'identité de la personne. puis après elle te parle de ça. de cette poudre que tu avais encore dans les mains. t'avais pas menti. t'en avais plus. jusqu'à aujourd'hui. tout fini lors de son absence sans en reprendre. mais là t'avais craqué. puis au moment qu'elle lança ça menace, tu te sentis moins bien tout à coup. tes jambes tremblantes, les mains moins assurées. et surtout cette migraine insupportable. presque suffoquant d'un coup. la chute apparaît inévitable. par réflexe tu te retiens en attrapant les bras de cleo. les doigts sur les tempes, attendant que ça s'calme. ouais j'avais arrêté. dis-tu agacé. jusqu'à ce que je désire quelque chose impossible. un aveu déguisé. tu ne contrôlais plus tes mots. ennuyé par la situation. obnubilé par ses pensées qui te torturait. et qu'ça m'empêche de réfléchir. tu la regardes. les yeux explosés vers les siens. avant de t’effondrer. les pensées qui dérivent vers quelques choses de plus sombres. mais tu résistes à cette envie de perdre connaissance. elle t'en voudrait encore plus. j'suis toujours vivant, un peu de bouche à bouche ça me dérangerais pas. petit rire. t'arrivais toujours à trouver une issus pour détendre l'atmosphère. mais mine de rien t'étais mal en point.
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2077-cleo-rose-this-guy-jhttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2092-cleopatra-cleo-rose#36203
Messages : 1031
Points de justice : 342
Date d'inscription : 05/06/2017
Pseudo : eyesome
Célébrité : natalia sexy dyer.
Crédits : nephilium



Re: fragile world (ansleo)
Message Posté Jeu 13 Juil - 11:54
anselm n'était qu'un pauvre idiot, incapable de tenir ses paroles. tout ce qu'il semblait faire c'était de tomber, et entraîner la pauvre cleo dans sa chute. elle ne lui avait jamais rien fait, étant toujours le premier à faire la premier pas. il abusait de son charme, et la jeune rose avait été trop pauvre d'esprit de le croire. on abusait toujours de sa candeur. elle soupirait, tentant de chaser sa peine. pourquoi se mettait-elle dans tous ses états? la jalousie voilà tout. tu ne sais pas? qu'elle demande les yeux écarquillés. cet homme était décidément un imbécile. elle pourrait avoir le sida pour tout ce que t'en sais. cleo qui fait la morale. cleo qui s'inquiète car le voir dans un état pareil l'attriste, la désespère. elle qui pensait qu'il jouerait un peu plus le difficile, mais il prenait la première catin qu'il croise. il baisse légèrement dans son estime. elle attendait mieux de lui, allez savoir pourquoi. j'espère que t'as pas payé pour cela. non parce que l'étudiante était à deux doigts de vomir. son innocence était perdue à tout jamais, elle ne pourrait plus jamais défaire ce qu'elle avait vu. dire que devant elle se tenait l'homme qui lui avait volé son premier baiser. elle ne lui avouera jamais. elle ne comprenait pas tout ce qu'il racontait. elle fronça les sourcils souhaitant vraiment l'aider. si t'as besoin de parler j'suis là t'es pas obligé de prendre de la drogue. qu'elle souligne plutôt froidement. c'était une réaction plutôt extrème de la part De Rosnay. elle n'eut pas vraiment le temps de développer que son colocataire s’agrippe à elle, à deux doigts de tomber. c'était bien pire que ce qu'elle pensait. il s’effondre sur le sol, le petit corps de la jeune rose incapable de porter son poids. crotte crotte crotte t'as pas intérêt à m'faire une overdose. elle se ronge les ongles regardant tout autour d'elle. devrait-elle le bouger? elle attrape un coussin du canapé et soulève avec douceur la tête du jeune homme. ses yeux rouges la rend mal à l'aise. elle n'a jamais vraiment eu à faire à lui dans cet état là. elle rapproche son visage du sien, sous l'instinct. elle passe sa main tout doucement le long de son visage pour évaluer sa température. avec délicatesse, les yeux pétillants de malice elle rapproche son nez du sien. tout ce que je peux t'offrir c'est un bouche à bouche version bisous esquimaux. elle presse son nez contre le sien, soufflant mielleusement sur son visage. qu'est ce que je dois faire maintenant? qu'elle chuchota avec un petit sourire aux lèvres se rappelant de la dernière fois qu'elle avait fait cela. qu'est ce qu'elle devait faire pour qu'il se sente mieux? pour qu'il lui fasse confiance?


lift me up.
Ne jamais dire "qui est là?". Tu n'as jamais vu des films d'horreurs ou quoi? c'est une demande de mort. Et si les gens dans les films au lieu de crier m'écoutaient, ils seraient toujours en vie. Car maintenant pour aller aux chiottes durant la nuit, j'suis obligée de m'armer de mon sabre laser car j'ai trop peur de quitter ma chambre toute seule.
avatar
Destroying someone is fun !
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1909-soleil-amer-ans
Messages : 65
Points de justice : 56
Date d'inscription : 27/05/2017
Pseudo : nebula.
Célébrité : cisco.
Crédits : faust

En ligne


Re: fragile world (ansleo)
Message Posté Jeu 13 Juil - 14:05
t'aurais pas du toucher à ça. t'aurais du l'écouter et arrêter. t'aurais du tellement de chose. mais t'étais imparfait. voilà c'qui faisait ton charme en quelque sorte. mais tu perdais totalement le contrôle. avec elle alors que tu lui avais promis de ne pas recommencer. elle imagine que t'as payé une pute. tu soupires. hilare. t'étais un connard fini mais pas à ce niveau là. enfin, elle avait raison, tu ne la connaissais pas. mais de toute manière vous n'aviez rien fait alors pourquoi s'alarme-t-elle. c'est pas parce que j'suis quasi à poil, que nous avons fait quelques choses de forcément sexuelle cleo. elle t'exaspérait. elle paraissait si innocente. si tu veux savoir non nous n'avons pas fait la chose à laquelle tu penses et que toi tu n'as jamais fait. mais à peine le temps tu lâches ce commentaire peu audible que tes jambes fléchirent te basculant ainsi sur le sol. tu n'aimais pas l'image que tu renvoyais à cleo à ce moment-là. faible et abattu par toutes ces substances consommées. s'inquiétant immédiatement de ton état. oubliant presque la rancoeur des dernières minutes. réfléchissant à ces derniers propos. elle était là, qu'elle disait. mais elle ne savait pas dans quoi elle s'embarquerait. elle ignorait tout le mal que tu pourrais lui faire. sa main sur ton visage pour prendre ta température, tu ne peux qu'apprécier ce contact sur ta peau. cette proximité lorsqu'elle approcha son visage. les yeux fermés tu profitas de ce baiser esquimaux. un brin enfantin. chuchotant une phrase à ton oreille. soupirant mais d'un soupire heureux. ces petits chuchotis. qu'est-ce qu'il te rendait fou. mais ce n'était pas la meilleure chose à faire dans ces conditions avec autant de drogues dans le sang. aide moi à aller à la douche,faut que je me rafraîchis. tu essayes de te relever, tant bien que mal. t'appuyant sur elle. jusqu'à la salle de bain elle était là. tu ne voulais pas qu'elle parte alors que t'essayais de trouver appuie sur le rebord du lavabo. avant même qu'elle est le temps de penser de te laisser tu lui agrippes le poignet. embrasse moi. c'est tout que tu voulais maintenant. c'était ces lèvres. elle.
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2077-cleo-rose-this-guy-jhttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2092-cleopatra-cleo-rose#36203
Messages : 1031
Points de justice : 342
Date d'inscription : 05/06/2017
Pseudo : eyesome
Célébrité : natalia sexy dyer.
Crédits : nephilium



Re: fragile world (ansleo)
Message Posté Jeu 13 Juil - 17:49
ah bon? mais alors pour qu'elle raison alors? qu'elle demande timidement, toujours aussi naïve. la jeune rose n'était en tenue d'eve que lorsqu'elle était sous la douche et c'était tout. rien de plus. rien de moins. elle fronçait les sourcils, sachant que monsieur devait mentir. puis les deux corps étaient plutôt proches lorsqu'elle avait fait son arrivé. elle lui aurait bien donné un coup de poing dans l'épaule pour la suite de ses paroles, mais le jeune homme était déjà bien faible. c'était moche de frapper quelqu'un déjà à terre. et elle se fichait pas mal d'être encore vierge à son âge, c'était son droit. à chacun son rythme. le voir dans un état pareil lui donnait l'impression de ne pas avoir été à la hauteur. elle se disait que si elle était plus souvent là, peut-être qu'il n'oserait pas s'injecter ce venin dans ses veines. elle savait sa faiblesse, et pourtant elle n'avait jamais rien fait pour l'aider à part l'agresser. elle se rapproche de lui, sentant le besoin de lui montrer qu'elle était là. les remontrances attendraient encore un petit peu. elle hoche de la tête. mission: l'emmener à la douche. il s'appui sur son bras, et cleo toute tremblante le traine avec elle. heureusement pour eux, la salle de bain n'était pas trop éloigné. ils furent rapidement là. soulagée, la demoiselle souhaite aller ouvrir l'eau. elle a presque envie de le pousser sous l'eau glacée. mais anselm attrape fermement son poignet. l'étudiante l'observe les yeux ronds. qu'est ce qu'il lui prenait à la fin? voilà qu'il lui demandait de l'embrasser. cleo étouffe un cri de surprise. elle prend quelque seconde pour digérer ses paroles. elle approche son visage du sien. je ne sais pas si je devrai. qu'elle souffle en ayant presque envie de ne pas réfléchir et de presser ses lèvres contre les siennes. elle se disait que l'autre catin avait surement dû y marquer son territoire. ses yeux sont plantés sur sa bouche. comme un aimant. peut-être qu’elle pouvait se jeter à l’eau ? elle pourra toujours lui dire que ce n’était qu’un rêve. ses lèvres se pinçaient délicatement l'une contre l'autre. allez tu peux le faire qu’elle se répétait. dans les films cela paraissait toujours simple. elle ne voulait pas s’humilier. il était si proche, tellement proche, il ne lui suffisait que d'avancer légèrement sa tête pour goûter à ses lèvres, pour lui voler un baiser. elle céda. Ses lèvres venaient s'emparer des siennes, avidement, assouvissant les désirs retenus depuis trop longtemps. Doux et délicat tout comme elle. c'est un bisou magique pour que tu puisses te sentir mieux.


lift me up.
Ne jamais dire "qui est là?". Tu n'as jamais vu des films d'horreurs ou quoi? c'est une demande de mort. Et si les gens dans les films au lieu de crier m'écoutaient, ils seraient toujours en vie. Car maintenant pour aller aux chiottes durant la nuit, j'suis obligée de m'armer de mon sabre laser car j'ai trop peur de quitter ma chambre toute seule.
avatar
Destroying someone is fun !
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1909-soleil-amer-ans
Messages : 65
Points de justice : 56
Date d'inscription : 27/05/2017
Pseudo : nebula.
Célébrité : cisco.
Crédits : faust

En ligne


Re: fragile world (ansleo)
Message Posté Jeu 13 Juil - 20:22
qu'elle pouvait bien être innocente. avec ces questions indécentes. tant curieuse et pourtant incapable de voir à quel point tu la désirais de cette manière. le sexe ne se résume pas qu'à un simple accouplement pour faire des enfants, cleo, si tu veux je te montrerais. que tu lâches subtilement. heureusement que tu n'étais pas en état de te battre. auquel cas elle se serait volontiers jeter sur toi au vue des nombreuses remarques abrutissantes que tu faisais. cleo t'avait envie de lui dire. de lui parler. de lui faire comprendre tout le bordel de ta tête. de ta vie sentimentale. de ton passé. de ton manque d'affection. mais trop fier pour ce genre. même ce soir. t'avais jamais évoqué ça à quelqu'un, oser devant cette femme, principal soucis de ces récentes complications, serait complètement étrange. pourtant ces mots, sa voix te poussaient à te dévoiler. telle qu'une enchanteresse. mais finalement t'es bien trop sonné pour pouvoir réussir à articuler toute ton histoire. jusqu'à même lui demander de t'aider pour aller dans la salle de bain. le corps lourd, appuyé contre elle, puis contre le rebord, tu te laisses entraîner enfin par l'envie incessante de l'embrasser. elle parait si timide, indécise et pourtant tu vois de l'envie dans son regard. tu patientes, jusqu'à ce qu'elle capitule. sourire victorieux au bout des lèvres. elle te donne un baiser chaste. simple et magique dit-elle. pourtant t'es insatisfait. je ne me sens pas mieux. dis-tu, comme un gamin afin qu'elle t'en donne un autre. mais tu la devances. impatient. ta main à son poignet l'attire vers toi. distance complètement réduite. ton regard se balade des lèvres à ses yeux. de ses iris à sa bouche. puis finalement, tu poses tes lèvres sur les siennes. délicatement. passionnément. et langoureusement. tant de mélanges. tant de pétillement au sein de ton bas ventre. tu ne voulais pas t'arrêter. pas cette fois-ci.
avatar
It's life. Lower your exceptations.
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2077-cleo-rose-this-guy-jhttp://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2092-cleopatra-cleo-rose#36203
Messages : 1031
Points de justice : 342
Date d'inscription : 05/06/2017
Pseudo : eyesome
Célébrité : natalia sexy dyer.
Crédits : nephilium



Re: fragile world (ansleo)
Message Posté Ven 14 Juil - 10:27
oh mon dieu. elle l’avait embrassé. chaste baiser. surement un peu maladroit. c’était la première fois qu’elle offrait volontairement sa bouche à quelqu’un d’autre. ses joues flamboyaient. ses mains tremblaient légèrement, se demandant dans quoi elle avait bien pu se lancer. pourtant malgré l'audace de cleo, anselm semblait insatisfait. grognon. elle se mordillait l'intérieur de sa joue, se disant qu'elle avait dû faire quelque chose de mal. peut-être qu'il avait eu l'impression d'embrasser une grenouille baveuse. ses mains étaient maintenant moites. à peine avait-elle pu dire un qu...qu...quoi? bien trop gêné, que son colocataire s'empara de son poignet; la rapprochant un peu plus de lui. elle n'avait jamais été aussi près. dangereux que lui chuchotait sa conscience. elle tentait d'éviter son regard, mais lorsque les lèvres du jeune homme s'empara des siennes elle sursauta de surprise. légèrement tendue, elle tenta de se laisser faire lui octroyant l'autorisation de rentrer dans sa bouche. le contact de ses lèvres contre les siennes était une sensation bizarre. du bizarre positif. c'était un baiser plein de fougue qui laissait cleo légèrement pantoise. elle pouvait sentir des étincelles dans son bas ventre. l'une de ses mains s'étaient glissées dans ses cheveux de jais alors que l'autre glissait le long de son torse, parcourant son corps d'adonis qu'elle avait déjà l'impression de connaître par cœur. elle s'arrêta, le repoussant légèrement. tu sais ce qui est drôle? qu'elle commença à murmurer. c'est que tu m'embrasses toujours quand t'es drogué. elle lâche un rire sans saveur. à croire que tu es incapable de le faire autrement. cette réalisation la blessait quelque peu. elle trouvait cela presque humiliant. elle se détourne, refusant de lui montrer sa peine, avant de tourner l'eau de la douche. elle regarde l'eau ruisseler, trop embarrassée par le moment qu'il venait tout juste de partager.


lift me up.
Ne jamais dire "qui est là?". Tu n'as jamais vu des films d'horreurs ou quoi? c'est une demande de mort. Et si les gens dans les films au lieu de crier m'écoutaient, ils seraient toujours en vie. Car maintenant pour aller aux chiottes durant la nuit, j'suis obligée de m'armer de mon sabre laser car j'ai trop peur de quitter ma chambre toute seule.
avatar
Destroying someone is fun !
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t1909-soleil-amer-ans
Messages : 65
Points de justice : 56
Date d'inscription : 27/05/2017
Pseudo : nebula.
Célébrité : cisco.
Crédits : faust

En ligne


Re: fragile world (ansleo)
Message Posté Dim 16 Juil - 19:56
Ses prunelles cobalts te regardaient avec incompréhension. Des yeux si beau que tu aimais avoir sur toi. À quoi bon nier l’irréel ; t’en pinçais pour cette colocataire. Cette femme qui avait bercé ta vie d’un nouveau tempo. Plus agréable. Plus plaisant. Et pourtant, sans réussir à aller au-delà de tout ça, de tes bêtises, sans reconnaître que tu pouvais l’apprécier de manière bien différente que tu ne le laissais penser. Parce que tu avais peur de la blesser, de la briser. C’était comme ça. Puis papa ne l’aimerait pas. Pas assez riche sûrement. Tant de contraintes qui te poussait à commettre ces conneries comme ce soir. Sans lui laisser le temps de contester, tu la rapprochas de toi afin de l’embrasser à nouveau. Un baiser effréné. Un main niché dans sa nuque, l’autre à son bassin, tu te perdais dans les méandres de ses lèvres tant les sensations que te procurait cet échange te faisaient sentir vivant. Divin sentiment tandis que ton bas ventre ressent ces milliers de fourmillements, tu ne veux cesser le baiser et pourtant, elle l’interrompit. Laissant échapper cette remarque d’un sarcasme frissonnant. Une vérité qui t’arracha une grimace. À ces yeux tu étais ce lâche. Toujours à fuir. Et malheureusement tu ne pouvais la contredire. Tension apparaissant, tu t’en voulais sans savoir que faire. Optant pour un silence alors qu’elle fait couler l’eau de la douche. Mais t’as plus envie d’y aller. Tu veux juste quitter cette pièce dans laquelle tu t’trouves avec elle. Comme un lâche. « Sobre, j’suis incapable d’assumer ces sentiments naissants à ton égard, voilà l’problème cleo. » Des paroles bien trop sérieuses pour pouvoir prétendre être celles d’un garçon sobre, tu préfères alors quitter la salle de bain, la laissant alors seule avec ces mots là. Tu te diriges dans la cuisine à la recherche d’une bouteille dans laquelle tu pourrais enfin trouver un peu de réconfort. Sans même prendre le soin d’attraper un verre, tu débouches la bouteille de whisky avant de l’amener à ta bouche directement. Le liquide coule dans ta gorge, provocant une grimace à chaque gorgée.
Contenu sponsorisé


Re: fragile world (ansleo)
Message Posté
fragile world (ansleo)
Keep Up With New York :: New York CityNew York :: Bronx :: City Island

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet