Keep Up With New York,
rouvre ses portes
nous vous souhaitons la bienvenue.
# Saison 2
nouvelle intrigue
Venez découvrir la nouvelle intrigue Ici
Aidez les nouveaux
à se sentir chez eux
Soutenir le forum
les top sites
Venez soutenir le forum en votant sur les top sites Ici, Ici et Ici

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Partagez | 
Croisement Illégal ~ ft. Jack F. Walters
Keep Up With New York :: New York CityNew York :: Manhattan :: Downtown :: Chinatown
avatar
Life is full of little pricks.
Messages : 19
Points de justice : 37
Date d'inscription : 06/07/2017
Pseudo : Kern/Eli(one)/Aya(na)
Célébrité : Jessica Alba
Crédits : Never-utopia



Croisement Illégal ~ ft. Jack F. Walters
Message Posté Mer 12 Juil - 18:39
La brune n'avait pas vraiment chômé aujourd'hui. Pourtant, la poisse s'était acharné avec une rare intensité et les choses avaient été crescendo dès son crevage de pneu, en fin de matinée. Elle avait ensuite dû s'abstenir de ne pas passer à tabac son garagiste qui avait prit près de trois heures pour enfin s'occuper de sa roue. Elle s'était alors permise un stop à Manhattan pour une séance de sport qui n'avait servie qu'à lui passer ses nerfs, si bien que son manque d'attention lui avait fait rater un saut entre deux bâtiments. Elle avait alors pesté, brisé une vitre de son poing, avant de s'enfuir à l'autre bout du quartier pour ne pas se faire avoir. Alors, elle avait fini par se poser pour récupérer un peu son moral. Mais la poisse, encore et toujours, avait eut raison d'elle : en quittant son bar, elle avait remarqué l'absence de ses clefs et avait dès lors fixé sa moto tel un chien battu. Bien sûr, elle aurait pu trafiquer son démarreur. Mais pas avec ce deux roues ; non, pas avec son "bébé". Hors de question de lui faire du mal !...

Voilà qu'elle se retrouvait désormais dans cet appartement, telle une voleuse ou une paumée, en train de fouiller le plus silencieusement possible. La jeune femme avait suivit sa cible en toute discrétion pour repérer l'habitat de son possible voleur croisé plus tôt au comptoir du bar. L'heure affichait désormais près de deux heures du matin et, depuis qu'elle l'avait vu sortir, elle ne l'avait pas vu y remettre les pieds. C'est donc par la fenêtre qu'elle avait mit pieds sur ce plancher - trouver la bonne porte s'était avéré un peu plus compliqué. "Ce type a des goûts affreux..." avait-elle murmuré en apercevant le mobilier. Puis elle ne s'en n'était plus occupé, constatant cependant que les lieux étaient assez nickel pour imaginer sans mal le passage d'une femme de ménage. Mais c'était une bonne chose : fouiller dans le bordel était toujours fâcheux lorsqu'on recherchait une chose bien spécifique. Impossible de dire combien de minutes passèrent alors qu'elle effectuait ce pourquoi elle était venu mais en tout cas, elle n'alla pas plus loin que les pièces à vivre. Son téléphone vibra dans sa poche et elle décrocha sans se méfier, dépassant le bar pour rejoindre le frigo. Détendue, elle ouvrit ce dernier et fut heureuse d'y constater la présence de bières. Un léger sourire vint alors étirer ses lèvres, tandis qu'elle répondait à son correspondant.

- Ouai, tout va... commença-t-elle avant d'entendre le déclic caractéristique d'une arme à feu non loin derrière sa tête. ... Extrêmement bien.

Bien entendu, ces deux derniers mots avaient été purement ironique mais elle ne se soucia pas de savoir ce que son correspondant penserait. Elle raccrocha d'ailleurs et laissa retomber son bras le long de son corps, gardant toujours le téléphone dans sa main. Elle ne savait pas vraiment sur quel genre de personne elle était tombé si bien qu'elle resta planté tel un piquet et ne tenta même pas de se retourner. Non pas qu'elle fuyait l'inconnu, mais plutôt qu'elle craignait que ce dernier ait la gâchette facile et fasse feu au moindre mouvement de sa part... "Et puis merde, rien à perdre" Songea-t-elle alors qu'elle refermait la porte du frigo après y avoir saisit une bière. Suite à quoi, elle se retourna finalement tout en prenant soin de le faire lentement, et tendit à demi le breuvage qu'elle s'était approprié.

- Inutile d'en proposer une, je suppose... ?

Si la situation ne se prêtait pas à l'humour, autant dire qu'elle s'en foutait royalement ; elle était même étrangement détendu et se permettait de sourire. Si certains voyaient la vie telle une bataille de longue haleine, elle avait fait quand à elle le choix de l'aborder comme un jeu. Non pas une partie d'échec dans lequel chaque pions comptait, mais d'avantage comme une partie de poker ou même une roulette russe. Plus les risques étaient grands, plus c'était intéressant !



"Nous avons tous un fantôme. Mais à vivre en leur milieu, on en devient fantôme soi-même et le monde des démons n’est plus celui des étrangers mais le nôtre, surgi non de la nuit mais de nos entrailles."


avatar
Destroying someone is fun !
http://keepupwithnewyork.forumrpg.org/t2287-jack-f-walters-gentl
Messages : 81
Points de justice : 43
Date d'inscription : 21/06/2017
Célébrité : Charlie Hunnam
Crédits : Never Utopia



Re: Croisement Illégal ~ ft. Jack F. Walters
Message Posté Ven 14 Juil - 14:14
    Le visage d’un homme âgé dans le viseur de son arme, Jack mesurait sa respiration, le calme ayant enveloppé son esprit, puis il glissait son doigt sur la gâchette. La cible n’était qu’à 30m, il n’aurait pas de difficultés à l’atteindre. 15.000$ pour ce vieillard. Une détonation plus tard, le corps s’affala sur le sol, sans vie. Il était une heure du matin. Qu’est-ce que ce mec pouvait bien foutre dans une rue malfamée ?

    Jack ne chercha pas plus loin. Il se redressa, rangea son matériel méticuleusement avant de fermer la fenêtre. Il repositionna le mobilier utilisé dans la chambre comme il l’était lors de sa venue. Le tueur traversa l’appartement rapidement, ouvrant la porte d’entrée dont il avait crocheté la serrure un peu plus tôt. Il la verrouilla de nouveau et sortit de l’immeuble en un rien de temps, balançant son sac par dessus son épaule de manière détendue. Il portait une cagoule fine et une casquette par dessus pour cacher son visage avec la visière. Peu de temps après, il disparaissait dans une ruelle sombre.

    Il en profita pour retirer sa combinaison et la fourrer dans un second sac. Cheveux, barbe… avec ces conneries d’ADN il ne pouvait pas se permettre de ressembler à ce qu’il était en quittant son appartement. Même la casquette repartit dans le sac. On ne devait pas l'apercevoir portant quoi que ce soit en commun. Il devait être un fantôme.

    Le jeune homme d’ailleurs, entra par une porte de secours à l’arrière de son immeuble pour être sûr de ne pas avoir été vu. Une fois dans son appartement, la routine pouvait reprendre. L’arme reprit sa place, bien planquée dans la cuisine, et sa combinaison dans un renfort du canapé. Il s’occuperait de tout ça demain. Maintenant, au lit.

    Sa tranquillité ne fut que de courte durée. Jack ne dormait jamais sur ses deux oreilles. Une vieille habitude qui sauve des vies il parait. Jacob avait pris l’habitude pendant sa formation de le surprendre dans son sommeil. “Un bon exercice” !
    Sauf que là, ça n’avait rien d’un exercice. Il ouvrir les yeux. Quelqu’un était dans l’appartement. La menace mouva son corps sans un bruit. Il avait quitté ses draps, prenant son flingue sous l’oreiller. Sans un bruit toujours, connaissant les failles du parquet pour les éviter, il se glissa dans le salon et contourna la personne qui fouinait dans son frigo.

    Il n’eut qu’à tendre le bras pour que le canon de l’arme se porte sur le crâne de la … jeune femme. Il fit clique-tiquer la sécurité. Elle avait fait sa vie visiblement, téléphone, bière… Elle semblait savoir ce que ce bruit signifiait car elle se retourna lentement pour lui faire face.

    - Inutile d'en proposer une, je suppose... ?

    Elle souriait comme si tout ça n’était qu’un jeu. Lui avait un visage dénué d’émotion, la main assurée, et… ne portait que son caleçon.

    “Tu as 20 secondes pour t’expliquer.”

    Il la reconnaissait. Elle était au bar où il avait pris un verre plus tôt cette nuit. Il la reconnaissait, il avait faillit renverser sa bière quand il avait essayé d’éviter un mec un peu trop enjoué et jouant trop des bras. Il l’avait un peu bousculée en somme mais rien de bien méchant. Ça arrivait souvent.



I only lie when I love you
I only crawl when I hit the ground
You only cry when I love you
I only lie when I make a sound
avatar
Life is full of little pricks.
Messages : 19
Points de justice : 37
Date d'inscription : 06/07/2017
Pseudo : Kern/Eli(one)/Aya(na)
Célébrité : Jessica Alba
Crédits : Never-utopia



Re: Croisement Illégal ~ ft. Jack F. Walters
Message Posté Ven 14 Juil - 19:26
Vingt secondes.

Le temps sembla se figer alors que, brutalement, cette scène venait lui en rappeler une autre. Déjà vécu. Plus lointaine. Et pourtant, elle se souvenait du moindre détail. Le professionnalisme doublé de menaces similaires, rapidement suivit par l'action et la nécessité de prendre des décisions rapides... Tel un écho a sa mémoire, elle comprit instinctivement à quel point cet homme était sérieux. Son sourire s'effaça, un instant. Elle redevint celle qu'elle était autrefois, celle qu'elle avait fini par mépriser.
Sombre. Froide. Impassible.
Lui était figé, ne tremblait pas, ne trahissait pas la moindre faiblesse. Dès lors elle renvoya à cet inconnu cette attitude que lui-même adoptait, cette concentration et ce sang-froid dont peu de gens pouvait se venter. Elle devient tel un miroir, les secondes s'écoulant dans un étrange silence qu'elle ne brisa qu'après avoir planter son regard dans le sien.

 - Je viens simplement récupérer ce qui m'appartient, déclara-t-elle calmement sans plus de précisions, persuadé qu'elle tenait son coupable.

Sept secondes.

Enfin, son regard se promena ailleurs que sur ce visage masculin et sur l'arme de mort braquer sur elle sans l'ombre d'une hésitation. Enfin, elle retrouva son sourire espiègle, son regard amusé. Et il y avait de quoi : le jeune homme n'avait pas prit la peine de s'habiller et c'est quasiment nue qu'il la braquait avec un sérieux en total contraste.
Lentement, elle posa un coude sur le bar à sa droite et y prit appuie, démontrant par la même que le danger pourtant réel qu'il représentait ne l'atteignait pas plus que ça. Elle le détailla sans permission, notant au passage sa carrure et sa musculature ; un affrontement direct ne jouerait sans doute pas en sa faveur. Les vingt secondes étaient passé, elle le savait. Elle avait compté chacune d'entre elles.

 - Vas-y, tire, le chercha-t-elle avant d'ajouter dans un sourire qui en disait long. Je ne vois aucune objections à y passer avec une bière à bonne température et une vue aussi agréable... Quoi qu'un peu gênante.

C'est vrai : elle était étrange. Elle aimait nager à contre-courant et se pointer là où on ne l'attendait pas. Elle riait là où l'on pleurait. Aimait là où l'on haïssait. Sautait sans hésiter là où l'on devait fuir. Exactement comme ce soir, en définitive. Pourquoi s'emporter, après tout ? Joindre l'utile à l'agréable avait parfois ses charmes. Du moins le pensa-t-elle alors que, tranquillement, elle rangeait son téléphone avant d'ôter ses gants. Si cet inconnu avait souhaité appeler la cavalerie, nul doute que ce serait déjà fait. En fait, nul doute aussi qu'il n'avait pas besoin d'eux et était assez expérimenté pour gérer seul la situation. Inutile donc de s'encombrer pour des soucis d'empreintes ou tout autre détail. Quant à cette histoire de style vestimentaire, la provocation ne pouvait qu'être de mise. Surtout pour lui faire baisser, ne serait-ce qu'un peu, sa défensive pour se créer une ouverture.

 - Tu compte mettre quelque chose ou je dois me mettre à ton niveau ?



"Nous avons tous un fantôme. Mais à vivre en leur milieu, on en devient fantôme soi-même et le monde des démons n’est plus celui des étrangers mais le nôtre, surgi non de la nuit mais de nos entrailles."


Contenu sponsorisé


Re: Croisement Illégal ~ ft. Jack F. Walters
Message Posté
Croisement Illégal ~ ft. Jack F. Walters
Keep Up With New York :: New York CityNew York :: Manhattan :: Downtown :: Chinatown

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet